Partagez|

Made of candy - Anya Rose Davieson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Anya R. Davieson
avatar
MESSAGES : 470
DATE D'INSCRIPTION : 12/01/2014
MessageSujet: Made of candy - Anya Rose Davieson Dim 12 Jan 2014 - 23:19


Anya Rose Davieson




    Papiers, s'il vous plait !
    NOM : Davieson
    PRÉNOM :Anya Rose
    DATE DE NAISSANCE : 28 septembre 1992
    NATIONALITÉ : russo-américaine
    STATUT :célibataire
    MÉTIER :Strip teaseuse / Détective pour la mafia russe
    VOITURE : Métro
    QUARTIER :Quartier est
    GROUPE : Mafia russe
    SOUS-GROUPE : (dépend de votre histoire, non obligatoire)


Son caractère
Sa personnalité est difficile à décrire, parce qu’il faut pour cela savoir de quelle personnalité on parle. Parlons-nous d’Anya, la jeune femme ? De Kukolka, la stripteaseuse ? Ou d’une des nombreuses personnalités qu’elle emprunte pour mener ses enquêtes ? Cela ne peut vous laisser paraître qu’un trait de caractère prépondérant : Elle est une brillante comédienne. Pas seulement pour la facilité qu’elle a à se déguiser, mais également pour l’intelligence dont elle fait preuve à chaque fois. Elle est surdouée, mais probablement que personne ne le sait, sauf les personnes qui ont eu affaire avec sa mémoire impressionnante et sa faculté de déduction hors du commun. C’est un don, une intelligence pareille, mais il semblait que la demoiselle faisait tout son possible pour jeter à la poubelle ce don hors du commun. Elle n’était pas particulièrement cultivée, en fait, on pouvait même dire d’elle qu’il s’agit d’une personne superficielle.

Elle ne s’intéresse pas à la politique et est très peu au courant de ce qu’il se passe dans le monde, intéressée uniquement par sa petite personne. Superficielle et égoïste, bien qu’insolemment intelligente… Jusque-là, ça ne donne pas très envie de la rencontrer. Mais ce ne sont quelques traits de la personnalité de la demoiselle et à côté de ça, elle est un vrai petit soleil. Lorsqu’on a à faire à Anya en tant que personne simple, on a affaire à une femme souriante, spontanée, drôle et attentionnée. Elle ne s’intéresse peut-être pas à ce qu’il se passe dans le monde, mais elle s’intéresse aux gens qui l’entourent. Ne sont-ils pas après tout un prolongement d’elle-même ? C’est aussi une manière pour elle de ne jamais être seule. Elle a horreur d’être seule, lorsqu’elle n’est pas en mission. Elle aime sortir faire la fête, rencontrer de nouvelles personnes, tout pour ne jamais se retrouver seule. Elle gère mal l’isolement et la solitude. C’est ce qui la rend si facile d’approche et si ouverte aux gens qui l’entourent, même si elle fait toujours très attention à ce qu’elle révèle aux gens. Pour eux, elle n’est qu’une stripteaseuse à la mode et cela lui convient très bien.

Kukolka est une allumeuse de première, douée, directe, pas de détours. Elle a envie de vous faire payer autant que possible, alors elle saura vous faire comprendre que si vous payez comme il faut, vous aurez la danse de votre vie. Et après, il y a les autres personnalités qu’elle adopte… Tour à tour une jeune étudiante timide, une secrétaire blasée, une enfant battue… Elle s’adapte sans problème aux nombreux rôles qu’elle peut avoir à jouer pour s’infiltrer chez les ennemis de la mafia.




Son physique
La première chose qui est remarquable, chez la demoiselle, ce sont ses grands yeux gris. Les gens ont du mal à se mettre d’accord sur la couleur de ses yeux, mais comme ils sont gris, ils reflètent la plupart du temps son environnement et peuvent varier du bleu au vert dans bien des nuances. C’est surprenant d’ailleurs et c’est une faculté qui l’aide bien souvent. Ils s’imbriquent parfaitement dans sa peau très claire et très délicate. C’est le genre de peau blanche qui brûle au soleil et n’a pas de stade doré entre le blanc papier et le rouge homard, à moins de profiter d’auto-bronzant.
Pour contraster avec sa peau, ou plutôt la mettre en valeur, elle possède de longs cheveux ondulés et bruns, tendant un peu sur l’auburn, qui encadrent généralement bien son visage.  Son visage, qui est ce qui lui vaut son surnom de petite poupée. Ses grands yeux bruns se marient avec son nez fin et ses lèvres magnifiquement dessinées et pulpeuses. Mais elle a gardé les rondeurs de l’enfance, qui ne sont pas si loin et avec ses joues encore rebondies, tout cela se marie pour lui donner un visage presque enfantin. C’est pour cela qu’elle attire les regards, malgré le joli corps qu’elle a.

Elle n’est pas si grande que cela, mais comme elle est très fine, les gens l’imaginent plus grande qu’elle ne l’est vraiment. Elle a en réalité un très joli corps, avec des formes où il faut et surtout des muscles fins, développés grâce à son occupation et à la pratique du krav maga, que son père lui a appris.

Lorsqu’elle est Kukolka, elle porte souvent une perruque et se cache sous diverses couches de maquillage, variant les déguisement et les habits selon les besoins de la clientèle, n’ayant aucun mal à passer de la policière sexy à l’écolière sexy à la stripteaseuse sexy. Mais lorsqu’elle est Anya, c’est très différent. La demoiselle a toujours les tenues à la mode et les tenues de marque, s’il vous plaît. Elle se maquille très peu, mais sait se mettre en valeur comme il faut, et trouver les habits qui accentuent ses formes et la rendent désirable. Mais toujours des marques. Elle a le sac à la mode, tout ce qu’il faut. D’ailleurs, d’aucuns pourraient trouver étrange qu’elle ait les moyens de se payer tout ça avec la simple pratique du striptease.




Son histoire
Certaines personnes n’ont pas de chance. Certaines personnes ont de la chane. D’autres, se trouvent au beau milieu. Anya Rose Davieson était de ces personnes… Elle avait de la chance car elle était née dans une famille aimante, avec un grand frère incroyable et des parents qui l’ont toujours aimée. En revanche, elle avait moins de chance, car sa famille avait toujours été versée dans le crime. Bien évidemment, ce n’étaient des choses qu’on n’apprenait que plus tard, donc il vaut mieux commencer par le commencement dans cette famille étrange, mais heureuse.

Cela commence par Jon Davieson, âgé de 30 ans, implacable tueur à gage, avec une précision et une efficacité redoutable. Il se bat comme une machine et a la précision des meilleurs snipers militaires. C’est généralement le cas lorsqu’un ancien seals est derrière le viseur. C’est au cours d’une de ses missions qu’il rencontre Svetlana Pivovarova, ballerine russe qui tenait compagnie à sa cible. C’était une mission qu’il avait un peu bâclée et il n’avait pas connaissance de la présence de la demoiselle dans la pièce dans laquelle le meurtre fut commis. Ce qui expliqua qu’il lui tint compagnie pour la rassurer et la ramena chez lui. Quelle ne fut pas sa surprise, lorsqu’il découvrit que la demoiselle n’était avec cet homme que pour le convaincre d’investir un joli paquet d’argent dans la mafia russe. C’est le début atypique d’une belle histoire d’amour. Personne ne sut jamais qui avait commis cet assassinat et Svetlana joua tellement bien la victime, que personne ne vit qu’elle connaissait l’identité de l’assassin.

Ce qu’il faut comprendre à ce stade, c’est que le père de Svetlana était un homme qui trempait dans la mafia russe depuis Moscou, très ami de la famille Invanov et investisseur dans leurs affaires. Svetlana trouvait donc une place de choix dans la mafia russe à San Diego, proche de la famille Invanov, tout en y restant soumise et ayant une participation aux affaires plus faible que ce son père aurait souhaité. C’est pour cela qu’elle se refusa toujours à épouser Jon. Elle savait que son père aurait été mortifié qu’elle épouse un américain et qu’il la déshériterait. Elle préféra donc garder sa relation avec Jon discrète, même si elle finit par ne plus l’être lorsqu’elle tomba enceinte de son premier enfant, Dimitri Jonah Davieson. Elle ne révéla pas le père de l’enfant à qui que ce soit, se contentant d’être enceinte et d’être heureuse de la vie qu’elle menait avec la mafia et de la vie qu’elle menait avec son petit ami. Mais c’était une situation pesante, que de devoir éviter les questions et cacher sa famille, alors Jon fit un effort et se rapprocha de la mafia russe en accomplissant de plus en plus de contrats pour eux et gagner leur confiance. C’est grâce à cette confiance que Svetlana se permit de dévoiler l’identité du père de ses enfants à la naissance d’Anya Rose, 4 ans plus tard. Bien évidemment, cela causa bien des grognements au sein de la mafia, mais ils avaient vu les avantages de cette union, qui mettait désormais à leur service exclusif l’un des meilleurs tueurs à gages de San Diego.

Anya était jolie à la naissance et protégée par un père aimant et un frère adorable. Elle avait pris le meilleur de chacun de ses deux parents et était en général une enfant appréciée partout où elle allait, grâce à son sourire et sa bonne humeur. Elle jouait souvent à « la bagarre », avec son père et son frère, ce qui était une manière discrète de lui apprendre très jeune à se défendre seule. Les problèmes pour elle apparurent dès qu’elle dût intégrer les bancs de l’école… Bancs qu’elle n’avait pas la moindre envie d’intégrer.  C’est que l’enfant s’ennuyait. Elle vivait chez elle dans un monde où elle était une petite princesse, où sa mère lui offrait tout ce qu’elle voulait, où elle découvrait en explorant et où elle jouait sans arrêt avec son père et son frère, à ça… Et ça, c’étaient les bancs lugubres, où on tentait d’insérer des notions inutiles et stupides dans sa tête, et où la méthode d’apprentissage était nulle et donc… Elle s’occupait comme elle pouvait.
Ce furent le début des problèmes, car son insubordination était sans pareille. Elle papotait sans arrêt, elle embêtait les garçons et le premier qui lui tirait les cheveux finissait au sol. Elle n’était pas concentrée en cours, et chaque fois recevait de très mauvaises notes. La demoiselle était un désastre et les parents ne savaient pas quoi faire pour l’aider. Tout ce qu’ils pouvaient faire, c’est lui offrir tout ce qu’elle voulait, en espérant qu’elle se calmerait. Et cela fonctionnait, finalement. Elle se calmait en échange d’un jouet, d’un habit, d’un bijou. Mais cela ne durait jamais et n’améliorait pas ses notes. Mais au moins, ils gagnaient du temps vu qu’il y avait moins de convocations au bureau du proviseur… Sauf quand on la provoquait et alors la plupart des garçons finissaient au tapis. Et ça, c’était grâce à l’entraînement de son père, qui refusait de laisser sa petite princesse sans défense.

Et donc depuis toute petite, son père lui apprenait à se battre et de plus en plus de notions pour se défendre. Il lui apprenait les différents types d’armes et de munitions et les situations dans lesquelles elle pouvait les utiliser. Il se dit qu’à défaut d’être douée à l’école, elle saurait au moins être une excellente connaisseuse d’armes et de manières de tuer. Mais rien de cela ne plaisait à Dimitri. Dimitri qui était d’un caractère bien plus doux et pacifique que sa sœur, bien plus innocent et avec un sens de l’honneur qui n’avait son pareil que dans les contes de fées. C’étaient des rapports conflictuels dans la famille en permanence. En effet, son code d’honneur n’était pas compatible avec les métiers pratiqués dans cette famille, qu’il s’agisse des meurtres commis par son père ou de l’argent que sa mère faisait fructifier avec la mafia. Dès qu’il fut en âge, il rejoignit l’armée, claquant la porte de la maison et déclarant ne plus jamais vouloir entendre d’eux. Cela brisa la petite Anya qui adorait son frère par-dessus tout. Les choses empirèrent alors et elle devint capricieuses et commença à sortir de plus en plus. La jeune américano-russe se sentait affreusement seule et elle ne parvenait à combler ce vide en aucune manière, car le départ de son frère lui donna l’impression qu’elle ne méritait pas d’être aimée.

Lorsqu’elle eut 16 ans, les choses changèrent pour elle de manière drastique. C’était un après-midi comme un autre, lorsqu’elle trouva les cordons entourant sa maison. Elle lâcha son sac dans la rue et courut dans cette direction, mais une voiture l’intercepta avant qu’elle n’y arrive et on lui expliqua ce qu’il s’était passé. Que son père avait dû faire une faute et qu’il avait été retrouvé par un client. Et que ce client avait fini par mener sa vengeance à bien en clouant une balle dans la tête de chacun de ses parents. Qu’elle devait disparaître. Que vu ses liens avec la mafia qu’elle avait toujours côtoyée, elle serait installée dans un petit studio et qu’on lui avait trouvé un travail. Qu’à présent elle danserait tous les soirs pour aguicher les hommes et qu’elle vivrait de ça. Anya avait 16 ans depuis une semaine lorsqu’on lui annonça qu’elle gagnerait sa vie en tant que stripteaseuse. Et elle avait 16 ans depuis un mois lorsqu’elle comprit qu’elle ne pourrait plus jamais mener la vie qu’elle avait menée jusqu’à maintenant. Et elle avait 17 ans depuis un mois lorsqu’on lui demanda d’écouter attentivement des clients. Et elle avait 17 ans et demi lorsqu’elle comprit que cela paierait bien mieux que son autre job et que cela le compléterait à merveille. C’est là qu’elle montra ce qu’elle valait vraiment, avec son impressionnante mémoire et sa facilité à donner des informations. C’est peu après qu’elle découvrit à quel point il lui était facile de se déguiser pour suivre des gens,  et de se faufiler où on voulait en ayant les bons mots et la discrétion qu’il fallait. Elle apprenait tout ce qu’elle devait savoir pour chaque mission, allant de plans à de simples manières de converser. Elle devint une spécialiste dans chaque domaine qu’elle devait infiltrer, au moins pour une courte durée.  Elle devint au cours des années un atout excellent pour la mafia russe, une sorte d’espionne de luxe ou détective ultra-privée, à vous de choisir. Mais ces missions, elle les recherche avec plaisir. Elle en adore l’adrénaline, mais plus que tout, les petits billets verts qu’elle obtient à la fin.

C'étaient ces billets qui lui permettaient de s'adonner à son passe-temps préféré: le shopping. Elle n'avait pas beaucoup de temps, il fallait le dire, et le peu de temps qu'elle avait était tellement rare qu'elle avait rarement le temps de planifier quoi que ce soit. Ses nuits étaient longues au night-club, et ses journées occupées en filatures, recherches et diverses infiltrations. C'était d'autant plus vrai qu'elle recherchait activement des contrats, pour l'aide à subvenir à ses besoins de luxe. Qui ne concernaient d'ailleurs que la mode et ses accessoires. Elle n'a toutefois pas bougé de son petit studio et vit de manière plutôt frugale à part le luxe.




Autre chose ?
Elle avait vécu baignée dans la mafia, à vrai dire. Cela restait une sorte de grande famille et les gens qui avaient de l’infuence et des amitiés là-dedans se connaissaient tous. Donc elle n’avait pas réellement eu de choix. Et elle comprenait que l’emploi qu’ils lui offraient était un cadeau, même si elle savait pertinemment bien qu’elle était dans l’illégalité et qu’il y aurait sans doute eu de meilleures solutions pour elle. Mais elle ne doutait pas que cela aurait été ce que ses parents auraient voulu, qu’elle reste avec cette mafia qui saurait la protéger. A vrai dire, elle aurait peut-être pu trouver les responsables de la mort de ses parents, dont le meurtre n'a jamais résolu. Mais elle savait que si elle le faisait, elle trouverait des squelettes qu'elle n'était pas sûre de vouloir voir.

Malgré ses abords allumeurs sur la piste de danse, sérieux lorsqu’elle enquêtait et délurés lorsqu’elle était elle-même, elle cachait de nombreuses cicatrices en elle. L’abandon de son frère était la blessure la plus profonde qu’elle portait en elle et l’empêchait de faire confiance à qui que ce soit, de se sentir aimée et pire encore, d’aimer en retour. Elle en avait gardé l’impression que quoi qu’il arrive, elle se ferait abandonner et gardait en permanence une barrière entre elle et le monde. C’est ce qui fait que malgré son métier, elle n’avait jamais connu d’hommes. Les propositions ne manquaient pourtant pas, lorsqu’elle se déhanchait lascivement sur la piste de danse, mais elle les refusait tous. Ces regards la dégoûtaient, car elle savait qu’ils ne voulaient que son corps et qu’elle n’était pour eux qu’une coquille vide. Elle était une enfant en mal d’amour, bien qu’elle n’y croyait plus. Mais une chose était certaine, elle savait qu’elle ne le trouverait pas parmi les hommes qui la voyaient danser. Et puisqu’elle n’avait connu que ça depuis qu’elle avait 16 ans, jamais il ne lui serait venu à l’idée de perdre sa virginité. Eh oui, Anya Rose est probablement la seule stripteaseuse vierge de San Diego.




    Le mot de la fin
    PSEUDO : Maloooow
    AGE :23
    AVATAR : Lyndsy Fonseca
    COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? Ceci est mon DC
    CODE RÈGLEMENT : Terry, je t'aime  *18*  *18* 
    STATUT DU PERSONNAGE: Inventé
    VOTRE AVIS SUR LE FORUM :Coolissime
    AUTRE COMMENTAIRE ?


Dernière édition par Anya R. Davieson le Lun 13 Jan 2014 - 22:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Lewis
Fondateur Sexy
avatar
MESSAGES : 13724
DATE D'INSCRIPTION : 07/09/2011
MessageSujet: Re: Made of candy - Anya Rose Davieson Dim 12 Jan 2014 - 23:21

J'aime les déclas ! Very Happy

Pas mal le DC !

Je m'occupe de ta présa demain si pas de contre-temps.

_________________


Speed & Determination ...

  Loves ... My essential ...


... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anya R. Davieson
avatar
MESSAGES : 470
DATE D'INSCRIPTION : 12/01/2014
MessageSujet: Re: Made of candy - Anya Rose Davieson Dim 12 Jan 2014 - 23:22

Oui, je sais que tu préférais Barbara, mais j'ai choisi au plus sympa: C'est elle qui a le plus de gifs et autres créas ^^

_________________

let's find a bar so dark we forget who we are and all the scars from the nevers and maybes die. Please take me out tonight. ©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Lewis
Fondateur Sexy
avatar
MESSAGES : 13724
DATE D'INSCRIPTION : 07/09/2011
MessageSujet: Re: Made of candy - Anya Rose Davieson Dim 12 Jan 2014 - 23:31

Non non mais ça me va parfaitement, tant que c'est pas Brittany ^^

_________________


Speed & Determination ...

  Loves ... My essential ...


... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misha Invanov
Doesn't ask, take !
avatar
MESSAGES : 1458
DATE D'INSCRIPTION : 31/07/2013
MessageSujet: Re: Made of candy - Anya Rose Davieson Lun 13 Jan 2014 - 14:11

добро пожаловать
En d'autres termes, bienvenue^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anya R. Davieson
avatar
MESSAGES : 470
DATE D'INSCRIPTION : 12/01/2014
MessageSujet: Re: Made of candy - Anya Rose Davieson Lun 13 Jan 2014 - 15:09

спасибо

(Merci google translate :p)

_________________

let's find a bar so dark we forget who we are and all the scars from the nevers and maybes die. Please take me out tonight. ©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Made of candy - Anya Rose Davieson Lun 13 Jan 2014 - 17:48

Re bienvenue !

Ce choix d'avatar ...  *18* 
Revenir en haut Aller en bas
Terrence Lewis
Fondateur Sexy
avatar
MESSAGES : 13724
DATE D'INSCRIPTION : 07/09/2011
MessageSujet: Re: Made of candy - Anya Rose Davieson Lun 13 Jan 2014 - 22:05

J'aimerais juste que tu m'explicites quelques détails avant ta validation.


❧ MODÉRATION DE TA FICHE ❧



 

Modération

Bienvenue sur ROD.
Pour que tu sois validée, il va falloir revoir quelques détails de ta fiche :

- L'accident qui se produit à ses 16 ans, tu en parles si brièvement qu'on a du mal à situer la situation d'Anya, qui est encore là ? comment tout cela s'est produit ? qui en a payé le prix ? qui a réglé la note ... ?
- L'implication des parents dans la mafia russe, étant donné qu'elle est déjà bien enracinée à la ville avec les Invanov, peut-être peuvent-ils être de loyaux sujets avec une influence certaine mais pas trop tout de même.
- Ensuite, tu insistes bien sur ses 16/17 ans mais on ne sait pas grand chose de la jeune femme qu'elle est aujourd'hui alors âgée de 21 ans, mais bon peut-être te gardes-tu ça pour ton avancé rp, je sais pas. Smile

Fais-moi signe dès que tu es ok.

_________________


Speed & Determination ...

  Loves ... My essential ...


... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anya R. Davieson
avatar
MESSAGES : 470
DATE D'INSCRIPTION : 12/01/2014
MessageSujet: Re: Made of candy - Anya Rose Davieson Lun 13 Jan 2014 - 22:23

- J'ai rajouté des détails en gras ^^

- C'était ce que j'entendais, mais peut-être mal formulé. J'ai reformulé en gras.

- Tu as raison, mais c'est que j'imagine que la demoiselle a très peu de temps de vie en réalité, avec ses deux boulots. Enfin, voilà, j'ai quand même rajouté

_________________

let's find a bar so dark we forget who we are and all the scars from the nevers and maybes die. Please take me out tonight. ©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Lewis
Fondateur Sexy
avatar
MESSAGES : 13724
DATE D'INSCRIPTION : 07/09/2011
MessageSujet: Re: Made of candy - Anya Rose Davieson Lun 13 Jan 2014 - 22:31

C'est tout parfait !

❧ JE TE VALIDE !!!! ❧





Félicitations, tu es (re)validée ^^ !


N'oublie pas d'aller bloquer ton avatar dans le listing des avatars pris. Pour t'intégrer plus facilement, crée ta fiche Rp et ta fiche liens. N'oublie pas de recenser ton métier. Et complète ton profil en fonction de ton personnage, ainsi que ta feuille personnage. Tu peux aussi faire tes demandes. N’hésite pas à aller vers les autres joueurs !!
Tu peux déjà flooder et bien sur Rp ! Et également profiter de la chatbox !

Le staff se tient à ta disposition pour toute question ou problème.

Amuse-toi bien parmi nous !!!

_________________


Speed & Determination ...

  Loves ... My essential ...


... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anya R. Davieson
avatar
MESSAGES : 470
DATE D'INSCRIPTION : 12/01/2014
MessageSujet: Re: Made of candy - Anya Rose Davieson Lun 13 Jan 2014 - 22:32

Aaaaaaaaaaae yeeeeeeeeeeah ^^ Merci ô grand maître!!

_________________

let's find a bar so dark we forget who we are and all the scars from the nevers and maybes die. Please take me out tonight. ©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Lewis
Fondateur Sexy
avatar
MESSAGES : 13724
DATE D'INSCRIPTION : 07/09/2011
MessageSujet: Re: Made of candy - Anya Rose Davieson Lun 13 Jan 2014 - 22:38

De rien ! Wink  :*53*: 

_________________


Speed & Determination ...

  Loves ... My essential ...


... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Made of candy - Anya Rose Davieson

Revenir en haut Aller en bas

Made of candy - Anya Rose Davieson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Made of candy - Anya Rose Davieson
» she thinks she's made of candy. (chuck)
» The Impossible Made Possible. Fè san sòt lan wòch? Lamizè ayisyen
» Oscar et la dame Rose
» La fête de la rose à Chaalis
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ride Or Die : After that you run ...  :: AVANT TOUT :: Cartes d'identité :: Validées-
Sauter vers: