Partagez|

Contexte ~ Version courte ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
THE NIGHTWATCHMAN
Maitre Du Jeu
avatar
MESSAGES : 392
DATE D'INSCRIPTION : 04/09/2011
MessageSujet: Contexte ~ Version courte ~ Dim 4 Sep 2011 - 9:53


❧ VERSION COURTE ❧




San Diego – Rapport officiel du 04/09/2011


    San Diego, ville côtière du Sud de la Californie, en marge de la frontière mexicaine. Plus de 1 353 993 habitants. Seconde ville principale de la Gold Coast.
    Cependant, un rapport bien moins flatteur lorsque l'on gratte plus en profondeur.
    L'insécurité et la criminalité ravagent de nombreux quartiers, la Mafia a fait de la ville son QG et compte bien s'enraciner à son histoire. La police, bien qu'efficace, peine à faire régner l'ordre, doublant leur effectifs et leurs patrouilles. Mais lorsque le soleil n'est plus et que la nuit prend alors le contrôle sur l'entièreté de la ville, c'est un tout autre monde qui s'ouvre aux citoyens de San Diego.

    Les courses de rues vont bon train, mobilisant les forces de l'ordre pour en étouffer un certain nombre et boucler quelques délinquants aux casiers longs comme le bras d'une bonne centaine de PV pour excès de vitesse et de nombreux délits pour vols de voitures.
    Mais s'il ne s'agissait que de cela … Hors les criminels et tueurs à gages emplissent les rues dans des buts loin d'être désintéressés en charge d'écumer la population à des fins purement lucratifs. Mais qu'est-ce qu'une petite dizaine contre un million ?
    Des règlements de compte aux missions en extra, sans passer par la grande délinquance qui allonge la liste des meurtres perpétrés et des affaires à classer, on ne compte plus les disparations, les morts étranges ou encore les fantômes dans le placard de certaines personnes affluentes ou pas, qui peuplent la ville.
    Le bilan est lourd et fait dégringoler de nombreuses échelles le rendement de la ville qui lui donne tant cet aspect de terre d'asile pour quiconque viendrait tenter sa chance, à la recherche d'un nouveau départ.

    Parce qu'il va s'en dire que personne n'ignore cette part d'ombre qui masque la ville aux plus vils. Personne n'ignore le danger qui court les rues et qui n'épargne pas les plus misérables pour leur vie modeste et rangée, ni les plus riches et affluents pour leur vie mondaine et de grand standing. Demeure ici la seule distinction qui permet de mettre tout le monde sur le même pied d'égalité. Quand alors la mort justifie toutes les actions et toutes les guerres, difficile de croire encore en la justice en ce bas monde. Et pourtant l'illusion reste toujours aussi nette et aussi efficace … et continue d'en tromper plus d'un …

    Alors si l'avenir n'est pour vous qu'une notion vague, si vous ne vivez que pour la prise de risque ou si alors vous voulez faire de votre vie le plus solennel des démentis, venez fouler le sol de San Diego.

    On ne joue jamais sans s'attendre à perdre …





Dernière édition par THE NIGHTWATCHMAN le Mar 4 Mar 2014 - 22:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rideordie.forum-canada.net
PNJ
avatar
MESSAGES : 12
DATE D'INSCRIPTION : 25/09/2013
MessageSujet: Re: Contexte ~ Version courte ~ Sam 1 Mar 2014 - 22:57

Currently in 2013 ....



Nouveau coup de sang à San Diego


La criminalité de la ville n’est plus à redire. Et c’est une nouvelle fois qu’elle le prouve. Hier, aux alentours de midi, à l’heure où le centre-ville connait une très forte concentration de population, les citoyens de San Diego, tous s’affairant à la pause méridienne, éclate une fusillade en plein cœur de la ville prenant en otage des milliers d’innocents. Les gens courent, les gens s’affolent alors que déferle devant eux un mur de balles. Nombreux sont ceux qui chutent au sol, certains tentent de se mettre à l’abri, en vain. Ceux prisonniers à l’intérieur d’une pizzeria prient Dieu de les épargner. Le temps se ralentit, on ne croit plus à la vie.

A 13 heures, c’est un immeuble qui s’effondre de tout son poids. Une large fumée prend possession des rues et sème ravages et chaos. On ne distingue plus rien à moins d’un mètre, et l’air se fait irrespirable. Les premières sirènes se font entendre mais la situation semble désespérée. Les forces de police tente d’évacuer le plus de monde vers les sorties dégagées aux secours, mais la foule, incontrôlable, prise d’un élan de survie que personne ne peut maîtriser, leur donne du fil à retordre. Une autre rafale de tirs se fait entendre, mais personne n’a pu être en mesure d’en définir l’origine.

Nos sources affirment qu’il s’agirait d’un règlement de compte entre deux gangs opposés, dont les premiers auraient pulvérisé la pizzeria située sur la Broadway road, à grands renforts de mitraillettes. Le camp adverse aurait nécessairement riposté tirant à bout portant sur leurs rivaux, paralysant le centre-ville tout entier. La situation dérisoirement hors de tout contrôle, des boutiques ont été vandalisées, des immeubles incendiés, un bâtiment aurait même explosé au centre de ce chaos. Si la police reste muette quant à la cause de cet écart de folie, il se pourrait bien que les mafias soient impliquées dans toute cette affaire. Plus d’informations prochainement.

L’article a été rédigé par Wendy Gates,
The San Diego Union-Tribune, edition of end 2013.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar
MESSAGES : 12
DATE D'INSCRIPTION : 25/09/2013
MessageSujet: Re: Contexte ~ Version courte ~ Sam 1 Mar 2014 - 23:08

Anthem & Riots - The next day


C’est dans un hymne de hurlements et de peur que fut plongée San Diego en cette funeste veille. Les causes d’une telle violence restent encore à déterminer mais toutes les autorités mobilisées, les premières informations devraient incessamment sous peu être communiquées. Le bilan humain est lourd. N’ont pu encore être annoncé à combien s’élève le nombre de morts ni même déterminer qui sont les victimes ; les hôpitaux surchargés, tous les moyens sont mis en œuvre pour pallier le traumatisme d’une telle folie. Le sang entachant rues et trottoirs malgré la vie qui a repris son cours, démontrait à quel point l’accès de violence qui s’est abattue sur la ville en ce début d’après-midi, fut vif et intense.
C’est dans un profond silence que s’est éveillée la ville californienne en cette matinée, comme d’un calme sourd et plat, annonciateur d’une trêve à durée indéterminée, laissant sommeiller la tempête à venir. Parce que la criminalité qui fait loi en ville ne s’accorde pas de répit.

Cet article a été écrit par le reporter Brian Oakley du Daily Transcript.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
avatar
MESSAGES : 12
DATE D'INSCRIPTION : 25/09/2013
MessageSujet: Re: Contexte ~ Version courte ~ Sam 1 Mar 2014 - 23:17

Le grand effroi

San Diego – Yesterday

Une violente émeute a éclaté en plein centre de San Diego tôt dans l’après-midi. Le centre-ville a été paralysé pendant plus de deux heures, nécessaires au déploiement des secours et des forces de police pour venir en aide aux personnes prises en otage de cette guerre des rues. Le nombre de victimes reste encore à déplorer mais nombreuses furent les personnes prises entre les feux. Les raisons d’une telle tragédie demeurent inexpliquées mais la hausse de la criminalité semble en être le facteur central. Les policiers interrogés n’ont souhaité communiquer plus d’informations pour l’instant. Le voile devrait être levé dans les prochains jours. Affaire à suivre ...

Stuart Pfeifer, reporter of L.A. Times.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THE NIGHTWATCHMAN
Maitre Du Jeu
avatar
MESSAGES : 392
DATE D'INSCRIPTION : 04/09/2011
MessageSujet: Re: Contexte ~ Version courte ~ Mar 4 Mar 2014 - 22:39

Now in 2014 ...

❧ VERSION COURTE ❧




San Diego – Rapport officiel du 04/03/2014


    San Diego, la belle ville, la Californie, le soleil, ses magnifiques plages, son sable fin. Et pourtant, un taux de criminalité qui grimpe en flèche. Deux ans se sont écoulés depuis le dernier rapport alors que l’année précédente, on serrait les dents pour le rédiger. Parce que se multiplient les crimes et homicides et qu’on ne s’offusque plus d’un vol ou d’une agression volontaire. La normalité s’en trouve redéfinie.

    Qui détient la vérité, est-ce nous, les flics de la San Diego Police Department, qui cherchons à rétablir l’ordre et rendre la vie plus vivable, où est-ce eux, au dehors, nés pour défaire le travail des autres. Pour rétablir l’équilibre ? Est-ce que ça vaut encore le coup de se battre ? N’est-ce pas que routine que l’on perpétue parce qu’il en va d’une fonction que l’on s’attribue, que la société nous attribue, un temps que l’on tire en attendant un meilleur ? Sommes-nous encore en mesure de changer les choses ?

    Autant de questions qui nous envahissent alors qu’il suffirait d’écrire
    « RIEN DE NOUVEAU » et d’attendre l’année suivante.

    Année qui s'est clôt en beauté, le centre-ville a été pris d’assaut par la mafia Italienne. Une affaire de hiérarchie, une mauvaise structuration, et au lieu de régler ça à la loyale sans témoin, de manière propre et silencieuse, on se sert de toute une ville pour assouvir sa vengeance et prouver son désaccord. Et pour cela, des gens doivent mourir. Le bilan humain chargé, il n’est là que pour nous rappeler que notre efficacité n’est que plus dérisoire.
    Impossible a été pour nous d’interroger Tiziano Nicolosi en personne sur ses agissements récents. Ils sont blancs comme neige. Forcément. Et si l’on aurait pu espérer un effet boule de neige, rien ne vint. Les témoins sont allés en s’amoindrissant. Ce serait comme prendre toute la ville comme suspect et victime en même temps. Les bouches se sont fermées, et les mots envolés. Même un petit détour par les quartiers Est n’a rien eu de plus fructueux.

    Nonobstant, il se trame quelque chose de pas clair. Je le sens. Quelque chose qui ne va pas tarder à nous exploser à la figure. Encore quelque chose que l’on ne verra pas venir. Mon stylo tapote nerveusement le papier. L’imprévisible, inconditionnel succès. Rêver de posséder encore un coup d’avance et de faire reculer – même si ce n’est que légèrement – la criminalité en ces rues. Un objectif que l’on aimerait toucher du doigt et pourtant ... Les prisons ne sont pas adaptées aux arrestations de masse, autant qu’elles sont conçues toujours trop petites. On ne refait pas le système.

    Ne doit figurer sur le rapport que la chose suivante alors allons s’y :

    « Coutumière année à l’image de la précédente. Les taux de vols, de crimes et de délits ne descendent pas. Le bilan reste négatif. Nombreuses demeurent les affaires non résolues malgré l’attention portée à chacune d’elles. Les plaintes se multiplient, augmente le nombre de dossiers en cours de traitement. Tout porte à croire que nous perdons du terrain.
    Le traumatisme laissé par la fusillade d’il y a quelques mois, perdure dans les esprits et ne nous avantage pas. La mafia italienne compte bien s’entourer de loyaux sujets, quitte à écumer quelques noms sur sa liste. Quant à la mafia russe, elle se tient trop calme pour la penser inactive et léthargique. »


    Restez donc sur vos gardes, et choisissez bien votre camp. L’année s’annonce riche et sera impartiale. Elle n’épargnera personne quel que soit la couleur que vous porterez.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rideordie.forum-canada.net
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Contexte ~ Version courte ~

Revenir en haut Aller en bas

Contexte ~ Version courte ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Contexte ~ Version longue~
» Je jure de parler sans haine et sans crainte, de dire toute la vérité, rien que la vérité. - Version courte
» Heartbreaker version girl [Finish]
» J'irai cracher sur vos tombes
» Tyrolienne et courte echelle
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ride Or Die : After that you run ...  :: AVANT TOUT :: Règles et Contexte-
Sauter vers: