Partagez|

EVENT: Halloween Wedding [public]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Micky Meyers
avatar
MESSAGES : 1328
DATE D'INSCRIPTION : 12/02/2014
AGE : 25
MessageSujet: EVENT: Halloween Wedding [public] Dim 2 Oct 2016 - 1:34

Narrateur a écrit:
Si vous vivez à San Diego, alors vous n'aurez pu échapper à l'évènement de la journée. Quelle que soit la chaîne, quelle que soit l'heure de la journée, impossible d'entendre parler d'autre chose. Repris en boucle par tous les médias, aujourd'hui aura même vu la parution exceptionnelle de gazettes inédites. Les presses ont tourné à plein régime, et l'objet de la une de demain ne sera pas plus difficile à trouver. Quoique...

Mr et Mme Crawdith, installés à San Diego depuis moins d'un mois, viennent de s'y marier, en grande pompe. Il faut dire que tous les journalistes étaient sur le qui-vive pour cette occasion. Monsieur étant un magnat de la finance, et tout récemment, un actionnaire important d'une compagnie internationalement connue pour ses softwares, il ne s'agissait d'une personnalité de bas étage. Ce qui doit sans doute expliquer pourquoi le centre-ville était cette après-midi bondé, pourquoi le trafic était au point mort, pourquoi les flashs illuminaient plus les rues que le soleil lui-même, et pourquoi bon nombre de policiers affairés à contrôler les débordements se coucheront tôt ce soir.
Ou plutôt, rêvaient de.
Car avant de disparaître dans une limousine parfaitement entretenue pour un instant d'intimité, Mr Crawdith a annoncé que le tout San Diego était cordialement invité à venir festoyer au Sky Planetarium, réservé complètement à cette occasion, jusqu'au lendemain matin.

La nouvelle a fait le tour de la ville plus vite qu'un F16. Aussitôt, les brigades se sont organisées, les journalistes aussi, et bien d'autres encore.


Narrateur a écrit:
C'est dans ce contexte bouillant de l'actualité people que vous vous tenez en cet endroit unique de la côte Ouest, et qui, pour être complètement raccord avec l'ambiance un peu folle du moment, a été décorée aux couleurs d'Halloween. Des araignées géantes suspendues au plafond, des citrouilles toutes plus énormes les unes que les autres, et même des fantômes se frayant un chemin parmi les innombrables personnes présentes. Parmi elles, bien sûr, nos heureux mariés, que vous n'approcherez sans doute pas à moins de ruser. L'évènement a beau être public, il n'en reste pas moins qu'une certaine sécurité est de mise pour les quelques gros bonnets présents. Vous n'aurez donc peut-être pas la joie de voir Madame en robe orangée et pailletée, faite sur-mesure, pour une modique somme à 6 chiffres. Même déception pour le costume de Mr. Jack dont a choisi de se draper le mari, maquillage compris. Mais qu'à cela ne tienne ! Le budget de cette soirée dépasse les 3 millions de dollars, vous trouverez bien de quoi noyer votre chagrin parmi les multiples attractions distillées ce soir. Car parmi le tout San Diego font notamment parti des magiciens et illusionnistes que la fête d'Halloween rendent encore plus mystérieux, des danseurs que l'atmosphère rendra électrisants, à moins que ce ne soit l'inverse, et tout un tas d'autres amateurs cherchant à se faire connaître du public; quelle meilleure occasion ? Et puis bien sûr, les boissons et petits fours pour les simples pique-assiettes. En quantité et diversité... plus que suffisante. Bien entendu, tout cela n'aurait pas été possible sans l'accord du Maire de San Diego, lequel a permis de garder cette mondanité d'exception de pouvoir se préparer en toute discrétion. Il a affirmé qu'il serait présent ce soir, et qu'il serait si bien déguisé que personne ne pourrait le confondre. L'homme est si sûr de lui qu'il a même fait parvenir un communiqué indiquant que si quelqu'un, peu importe qui, parvenait à l'identifier sans aucun doute, il lui offrirait sa toute nouvelle voiture de sport. Autant dire qu'une activité prépondérante de ce soir sera la chasse au maire !




Voilà pour le contexte de cet event RP Smile Manan, les deux-trois règles pour que tout se goupille bien.

I/ Utilisation de PNJ: libre et recommandée! Tous ces braves policiers, journalistes, danseurs, artistes, vedettes, avocats de ces vedettes, banquiers de ces vedettes, dealers et sociopathes en tout genre ne vont pas se présenter d'eux-mêmes. Alors, vous êtes toutes et tous libres d'utiliser des PNJ pour interagir entre nous les uns avec les autres.
Cela permettra, à force d'imagination, de pouvoir interagir avec plus d'un personnage du forum, sans être au même endroit, donc, dans des situations différentes.
Mais surtout, c'est pour éviter que les personnes du forum qui se connaissent trop bien se regroupent naturellement pour RP ensemble autour d'une même intrigue, et que les autres membres de ROD ne sachent pas trop quoi faire. Donc, si quelqu'un ne voit pas trop comment s'immiscer dans une intrigue en cours, c'est simple: inventez-en une ! Battle de danse exubérante, illusionniste adepte de magie noire, journaliste enquêtant sur l'adultère de Monsieur ou Madame, flic corrompu devenant maître chanteur, tueur caché parmi la foule, rapt d'un de ces gros bonnets... Tout est permis !

II/ Limite de caractère: aucune. Ni mini, ni maxi. Si vous êtes inspirés, alors parfait, postez vos 4 pages word. Si vous ne l'êtes pas, dites vous simplement que parfois, des RPs de 6 lignes peuvent être infiniment plus percutants que des RPs de 6 pages. En particulier si le but recherché est de faire rire.

III/ Limite d'intervention: pas de doublons, mais à part ça, aucune limite, mais je compte sur vous pour ne pas inonder le RP. Il faut qu'un membre un peu hésitant à la base puisse quand même placer son personnage sans avoir l'impression qu'il va couper tout le fil déroulé et que personne ne lui répondra.


Voilà tout pour les règles. En fonction de la fréquentation et des parutions, cet event durera plus ou moins longtemps. Je n'exclus pas de le relancer avec une ou deux intrigues de choc, mais... ça peut aussi bien être vos intrigues qui feront le travail ! Reste plus qu'à afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domino M. Cooper
Curiosity killed the cat. •
avatar
MESSAGES : 1054
DATE D'INSCRIPTION : 22/09/2014
AGE : 20
MessageSujet: Re: EVENT: Halloween Wedding [public] Mar 4 Oct 2016 - 23:09


Halloween Wedding



Halloween est une fête qui revient tout les ans. Si au départ c’était une fête de la religion Wiccan, qui s’apparentait à la nuit des morts, celle où le voile entre les deux mondes était le plus faible, ça avait bien changé. Aujourd’hui, cette fête était devenu une institution aux Etats-Unis, et pas seulement chez les enfants. Les adultes aussi mettaient un point d’honneur à participer. Si ils ne participaient directement aux festivités, ils faisaient toujours en sorte d’avoir suffisamment de sucrerie pour la tournée des enfants. Et rapidement, aux fils des années, Halloween était devenu commerciale et surtout à la mode. Tous les riches mettaient un point d’honneur à avoir les meilleurs déguisements et organiser la meilleure fête des horreurs. Et cette année, cela serait encore plus flagrant. La ville entière avait été invitée à une soirée donnée en l’honneur du mariage de riches habitants de la ville. J’avais pour ma pars décidée de sécher cette année pour me faire une soirée films d’horreurs confortablement installé dans mon canapé, c’était sans compté sur mon cher patron. Monsieur trouvant que je n’avais pas fait assez d’article intéressant ses derniers temps avait trouvé bon de m’envoyer dans les soirées mondaines pour retracer la ligne éditorial people du journal. Voilà pourquoi j’étais ici, aux pieds des marches du Sky Planétarium, plus blanche que la mort. Eh oui, avec ma couleur de cheveux, je n’avais rien trouvé de mieux que de faire une dame blanche. Je ressemblais à une véritable morte ambulante. Mais au moins, je n’étais pas à moitié nue comme le zombie qui passa devant moi. Je levais les yeux vers le ciel, repensant avec une douce nostalgie à mon canapé et mes DVDs. Voilà une soirée de gâcher si vous voulez mon avis.

Mais maintenant que j’étais là, autant faire mon boulot jusqu’au bout. Je gravis les marches avec une certaine détermination, retrouvé sans doute dans le sourire benêt du portier qui semblait dire « Allez-y ce n’est pas si terrible. ». C’était vrai qu’en y réfléchissant, ma soirée serait toujours meilleure que la sienne à lui qui était résigné à tenir la porte. Je le plaignais sincèrement et avait presque envie de me poser à côté de lui pour taper la discute. En plus, j’étais certaine que sa conversation serait bien plus intéressante que celle des personnes qui pourraient être présente à cette soirée. Mais je n’avais pas le choix, et le chèque qui allait tombé à la fin du mois fini par me donner le minimum de motivation pour passer les grandes portes et rejoindre les festivités.

Il y a avait toute sorte de monstres sortit de diverses contes et légendes. Je remarquais quelques Dracula, plus classique on ne trouvait pas, des monstres de Frankenstein, et des sorcières en tout genre. Rien de bien original, un Halloween comme les autres où une bande de vautours se pâmait pour apercevoir le couple de la soirée qui était protégé comme le pape. Autant dire qu’il était plus judicieux de trouver une place au bar, si asseoir et attendre que ça se passe en écoutant le plus de choses à droite et à gauche pour rapporter un torchon médiatique à mon patron. Bien sûr, lui aussi était là, quelque part avec certains des grands pontes, se faisant moussé par quelques compliments avant d’être totalement abandonné pour une jolie blonde au décolleté plongeant sanguinolent. Un sourire amusé étira mes lèvres, mon patron était un crétin qui c’était laissé volé la vedette par une serveuse. Parfois je me disais que je ferai mieux de tout lâché pour me consacrer à mon écriture, mais devant de tel tableau je ne pouvais résister. Je restais pour le voir s’enfoncer un peu plus chaque jour. Étais-je mesquine ? Sans aucun doute, mais il méritait bien ce qui lui arrive.

- Un Bloody Mary s’il vous plait, demandais-je au serveur avec un petit sourire. La soirée allait être longue, très longue, et elle ne faisait que commencer. Malheureusement pour moi.

_________________


 ♦︎ ♥︎ Domino ♥︎ ♦︎
@Slana

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakura Richards
avatar
MESSAGES : 5252
DATE D'INSCRIPTION : 24/02/2013
MessageSujet: Re: EVENT: Halloween Wedding [public] Lun 10 Oct 2016 - 17:14

When the lights go off

Sakura ajusta son chapeau sur sa tête avant de quitter son appartement pour rejoindre la voiture qui l’attendait devant son immeuble. Elle qui habituellement adorait fêter halloween, se sentait cette année, peu emballée par les diverses soirées qui lui étaient proposée. En réalité, elle aurait eu envie de passer la nuit avec Terrence et sa fille pour allait faire du porte à porte et récupérer des friandises. C’était idiot, elle la savait. La japonaise était une party girl et on attendait d’elle un entrain certain pour une période souvent riche en tabloïds. C’était à qui organiserait la meilleure fête, la plus chère, la plus longue, la mieux décorée et tout ce genre de détails insignifiants mais croustillants pour le haut du panier. Mais depuis peu, la belle aspirait à des plaisirs plus simples, plus normaux. Et puis cela aurait été l’occasion rêver de faire un déguisement de groupe et surtout de créer un lien avec la fille de son petit ami. L’enfant étant encore un sujet de peur dans leur couple.

Ce n’était pas toujours évident de trouver sa place dans une dynamique déjà existante et puis, Sakura n’avait pas d’enfant de son côté et ne se sentait pas particulièrement d’instinct maternel. Pour autant, pour lui, elle était prête à faire un effort et à s’intégrer plus qu’à s’imposer. Malheureusement, le destin en avait décidé autrement et l’asiatique n’avait pas pu refuser l’invitation pour aller célébrer le mariage de l’année à San Diego. Elle devait se rendre au planétarium en mission de représentation pour Richards Enterprise. Ni son père, ni sa mère n’étaient présent pour aller faire bonne figure parmi les magnats des finances mais il fallait quelqu’un pour aller officiellement féliciter le couple en public et leur offrir le cadeau de mariage. Une corvée dont elle se serait bien passé, mais d’un autre côté, puisqu’elle voulait prendre la tête de l’entreprise, un petit bain de foule ne pouvait pas lui faire de mal. Et c’était un moyen comme un autre de commencer à se présenter pour qu’on sache qui elle était lorsque le jour J se présenterait.

Avant de s’extraire de la voiture, une simple berline noire, la jeune femme lâcha un gros soupire et envoya un message à Terry pour lui souhaiter pour courage pour sa soirée et lui dire qu’elle le rejoignait dès que possible. Elle ouvrit ensuite la portière et placarda un sourire de façade sur son visage et affronter les photographes du tapis rouge réservé à l’Elite des participants, tandis que le commun des mortels se présentait à une seconde porte. Elle remonta rapidement l’allée, n’ayant ni le temps ni l’envie de répondre à une question et pénétra enfin au Sky Planétarium. Sakura en admira rapidement la décoration et se dirigea vers le bar. Elle était là depuis moins de cinq minutes mais avait déjà besoin d’un remontant. Et après cela seulement s’attarderait-elle à aller courtiser ses pairs. Elle se posta près d’une jeune femme au teint vraiment pâle qui commanda un bloody mary. « La même chose pour moi. » Ajouta-t-elle à l’adresse du serveur avant qu’il ne s’éloigne.

CODE TOXIC GLAM

_________________

Life Is A highway
Come ride with me to the distant shore We won't hesitate to break down the garden gate There's not much time left today Life is a highway I want to ride it all night long If you're going my way Well, I want to drive it all night long
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oksana Invanova
avatar
MESSAGES : 1284
DATE D'INSCRIPTION : 10/03/2015
AGE : 34
MessageSujet: Re: EVENT: Halloween Wedding [public] Mar 18 Oct 2016 - 20:40

Un mariage en cette saison, comme c'est orignal ! Les Crawdith sont des gens plutôt bien placés dans la société, ayant un gros compte en banque qui n'est pas sans intéresser les Russes. Oksana s'est penché avec intérêt sur leurs revenus à tous les deux, cherchant d'où provenait l'argent, afin de savoir comment se placer et gagner en puissance. Elle était de la partie à plein temps aux côtés de Nicolaï, son bien aimé. Ses études de commerce lui avaient appris quelques trucs pour repérer un bon ou mauvais investissement. Et il va s'en dire que celui-là est plus que juteux ! C'est donc avec entrain que le couple se prépare pour cette soirée ! Bien entendu, la brune est convaincue que ça ne sera pas aussi bien que l'anniversaire de son époux qu'elle avait organiser avec Misha au planétarium.

« Est-ce que je prends les perles ou les diamants ? » demande la jeune femme à son partenaire. Elle vient d'enfiler une superbe robe de soirée, noire avec quelques motifs de toiles d'araignées dessus. Il faut savoir respecter le thème après tout. « Les diamants, sans aucun doute. Regarde. » dit-il en prenant un collier sertis de plusieurs petites pierres translucides mais oh combien hors de prix. L'effet serait assuré !

Prêt pour la fête, les Invanov montèrent en voiture et arrivèrent rapidement à leur destination. Cette soirée promettait d'être riche en émotions ! Le parrain commanda les boissons pendant que sa femme allait salué quelques connaissances. Le décor était magnifique, la nourriture sur les buffets ne manquait pas. Tout ça lui faisait penser à son enfance, quand ils n'avaient pas grand chose à manger. Oksana ne gaspillait pas les plats qu'elle mangeait, soucieuse de tous ces gens qui meurt de faim, comme elle autrefois. « Merci pour le verre. Oh regarde qui est là ! » Quelques proches du parrain semblaient avoir eut la même idée qu'eux, venir scruter les futurs actionnaires de leur « entreprise ».

_________________

   
LOVE RULES ★ Tu m'a trouvé là où nul ne serait venu me chercher. Tu m'a apporté la lumière qui manquait à ma vie, m'offrant une seconde chance... Je ne te dirais jamais assez combien je t'aime, Nicolaï Invanov ♥ (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Micky Meyers
avatar
MESSAGES : 1328
DATE D'INSCRIPTION : 12/02/2014
AGE : 25
MessageSujet: Re: EVENT: Halloween Wedding [public] Sam 29 Oct 2016 - 0:20

This is Halloween




D'aucun dira que Halloween était devenu le symbole du capitalisme. Chaque année, on n'y coupe pas: les pseudos anarchistes et anti-capitalistes de tout le pays crachent sur ce 31 Octobre, et vont jusqu'à saccager des magasins de farces et attrapes ou confiseries. S'il est vrai que ces derniers ne sont pas en reste pour écouler leurs stocks made in Taïwan, le consommateur y trouve en général son compte aussi. Allez donc expliquer à votre enfant de 6 ans que non, vous ne l'accompagnerez pas faire du porte à porte parce que vous ne cautionnez pas le système libéra-consummériste en vigueur depuis un siècle. Qu'est-ce qu'il peut bien en avoir à foutre du système le gosse ? Lui ce qu'il voit, c'est qu'il aura que dalle de bonbons, alors que ses potes auront de quoi grignoter pour 1 mois complet. Seul le père de Willy Wonka serait aussi cruel... Mais laissons-là nos considérations politiques. Le mariage des Crawdith avait sans doute une arrière-pensée médiatique, mais peu importait aux quelques centaines de personnes qui en profiteraient allégrement. L'ambiance, pour eux, n'était pas aux calculs et stratégies, mais à la fête. Tous avaient bien l'intention de profiter des buffets et boissons à volonté. Au moins ça. Ce qui donnait un boulot dantesque aux barmans et serveurs, sans doute les seuls à ne pas pouvoir profiter de l'ambiance enjaillée de la soirée. A raison d'une commande toutes les 10 secondes et d'un plateau vidé en 45 secondes, les pauvres avaient largement de quoi brûler des calories. A n'en pas douter, ils devaient tous maudire ces idiots de journalistes, qui n'ont pas manqué de ressasser l'information toute l'après-midi durant. Impossible, même pour un ours du Nevada, de ne pas être au courant de cette mondanité... Si seulement l'un d'eux pouvait montrer ses griffes maintenant, ce serait le bon prétexte pour partir en vitesse et cesser ces allers-retours incessants. Enfin, qu'importe, ce dur labeur n'intéresse que peu la plèbe rassemblée pour festoyer, et serait de toute façon bien vite oublié à l'ouverture d'une enveloppe bien fournie au moment de ranger le costume.


Il était 16h. Le Maire venait de faire sa déclaration fantasque: la première personne qui le trouverait à une soirée se verrait offrir une voiture de sport avec toutes les options. C'était tentant. Après tout, je n'étais pas sorti depuis un petit moment. A part pour le boulot. A présent que j'avais mes contacts pour me simplifier la vie, je n'avais plus autant besoin d'approcher les autres que l'année suivant mon installation à San Diego. Ce pouvait être l'occasion de prendre un peu de plaisir et, sait-on jamais, d'ajouter une belle caisse dans le garage. Restait un petit problème à solutionner: quelle identité cette fois ?


Pour ceux qui ignoreraient encore cet aspect particulier de la vie de Micky, le bon et sympathique narrateur que je suis va reprendre les grandes lignes pour vous éclairer. Mick est un ancien soldat des Forces Spéciales. Au cours d'une mission, son équipe a été simplement laissée pour compte au fin fond d'un désert, ce qui implique que, officiellement, Micky Meyers est mort pour son pays. De là, pour continuer en vivre tout en restant mort, il n'y a pas trop le choix, sinon de rentrer dans l'illégalité. Et sous bien des aspects, la mafia russe lui paraissait bien plus agréable et loyale qu'un Gouvernement l'ayant laissé tombé dans le trou du cul du monde, en guerre qui plus est.
Tout cela pour en venir au fait que Micky collectionne les fausses identité, auprès des uns et des autres, cherchant tous les arrangements pour vivre sans galérer. Ma foi, il s'en sortait vraiment bien pour cela. Un don pourrait-on dire. Mais de là à se rendre à une soirée où 10 personnes pourraient le reconnaître toutes sous une identité différente, c'était gonflé. Beaucoup trop pour une voiture et quelques verres. Bien sûr, il y avait réfléchi. On lui avait appris par le passé, que la vie n'était qu'une suite d'emmerdements, certains maximum, d'autres gérables. Meilleure était la préparation, plus ces emmerdes pouvaient se gérer. Pas étonnant donc, de voir le nettoyeur hors-la-loi arpenter les rayons de costumes déguisés. C'était Halloween, tout le monde serait déguisé. La bonne solution pour être méconnaissable, même de son propre voisin. Restait à trouver le parfait déguisement pour palier à toute éventualité...



Alors alors, qu'a-t-on là ? Vampires... Pff. Y'en aura au moins une centaine. Fantômes, pareil, Mort, pareil, squelettes, pareil... Citrouille, hum, pas très pratique comme costume. Tiens, des diables. Bien faits, mais pas très originaux non plus. Ooooh, un déguisement de sorcier. Moins courant, dommage que la coupe soit si médiocre. Ahhh, aha. Et pourquoi pas ? Avec un bon maquillage... Allez, vendu.

Je rentrais, paquet sous le bras, direction la douche. Les cheveux avaient leur importance. Un bon shampoing, et même une lotion pour gagner du volume. Je me séchais le sommet du crâne en frottant la serviette dans tous les sens. Impossible de faire plus ébouriffé, c'était parfait. Un petit coup de laque pour tenir le tout, et je m'attaquais au maquillage. Blanc, bien blanc, et surtout, des morceaux de papier roulé très fins pour faire de fausses cicatrices sous le maquillage. Ne restait plus qu'à enfiler le veston de cuir, et réajuster les ciseaux au bout des doigts: j'étais fin prêt pour cette soirée. Par contre... le taxi devra se démerder pour prendre son billet.


Il y avait 4 bars, et 4 buffets répartis dans tout le Sky Planetarium, histoire de ne pas agglutiner tous les pique-assiettes au même endroit - ce qui représenterait sans doute une bonne moitié de la fréquentation cette nuit. Ce qui faisait donc 4 barmans drapés en Dracula hélés de tous côtés pour servir et resservir. Le flot de consommateurs de désemplissait pas, et chacun buvait et mangeait à son bon vouloir. Qu'avaient donc prévu les Crawdith si, par le plus grand des hasard, un type un peu trop éméché risquait de provoquer un fait divers regrettable ? Une Mort. Je veux dire, un type grand et carré, dans un costume de Mort, qui surveillait d'un œil attentif tous les consommateurs attenant le bar, et se lèverait dès qu'un problème se manifesterait. A noter que la faux de ces gars-là faisait étrangement... réelle. Effet d'optique ? Peut-être bien. Après tout, toute personne ayant fini son verre pouvait découvrir avec joie de mignons petits vers phosphorescents au fond. Une petite attraction de plus exigée par les excentriques mariés, qui faisait son petit effet au premier verre vidé.  


J'arrivais sur les lieux de plus grand gala de l'année. La place était encore plus bondée que je ne l'avais imaginé, et encore, je n'étais pas rentré. Moi, Edward aux mains de ciseaux, tentais de me frayer un chemin vers l'intérieur, en essayant de ne pas taillader ci et là des costumes trop près de moi. Certes, mon but était de trouver le Maire et le confondre, et, pensant à sa place, je m'étais figuré que la meilleure place pour l'attendre serait l'extérieur. Un endroit aussi bondé, il y fait vite chaud, surtout quand on se doit d'éviter intuitivement toute personne connue. Ce serait donc vraisemblablement à l'extérieur, et dans le carré populaire -comprendre non VIP - que j'aurais le plus de chances de le débusquer. Maiiiis, j'imaginais mal cette soirée sans un verre à la main et une petite collation. Après tout,  même les miséreux et indigents étaient invités, alors pourquoi pas les morts comme moi ?
Cela étant dit, je déchantais vite. Car si l'extérieur était bondé, l'intérieur était... comme une boîte à sardines, contenant 100 milles petites sardinettes se marchant dessus. On fait difficilement pire. Et pourtant, j'allais découvrir que cette soirée allait repousser toutes les limites du difficile...


En effet, à l'instant où Micky entrait dans le Sky Planetarium, la voix entrainante de ce qui allait s'avérer être un Maître de cérémonie résonna dans tout l'édifice, de façon si tonitruante que même les discussions à l'extérieur de l'enceinte se firent muettes.


Bonsooiiiiiir tout le monde ! Bienvenue, bienvenue à tous et à toutes pour cette célébration épique ! Celle de l'union inénarrable du couple de l'année ! Vous tous, qui avez été invités ici pour festoyer, soyez tous les électrons libres qui rendront cette soirée... électrisante ! Et pour cause ! De temps à autre et ce jusqu'au petit matin, je lancerai des petits événements pour animer cette soirée, et voici venir le premier d'entre eux...


De là où j'étais, c'est-à-dire à 10 mètres face à la sortie principale, je voyais une plateforme descendre depuis les décors au plafond, jusqu'à mi-hauteur. Moi qui pensais, en guise de plan B, à trouver une position dans les coursives du Sky pour tenter d'y trouver un Maire fuyant ses magistrats... je pouvais faire une croix dessus.


C'est rien de le dire Mick. Là-haut, c'est sans doute moins encombré que là où tu te trouves, mais il y a quand même foule. Que ce soit les régisseurs techniques, ou divers responsables de surveillance et sécurité, il y avait au moins 1 type tous les 3 mètres de coursive, tant et si bien que même un ninja ne passerait pas inaperçu.
Mais, pour le coup, c'était un fantôme qui faisait l'objet de toute l'attention.



Mesdames. Mesdemoiselles. Messieurs. La première attraction de cette soirée sera ainsi nommée... la chasse aux Boos !


Tous les projecteurs furent instantanément braqués sur le fantôme de la plateforme. Comme s'il n'était pas encore assez visible.


Je, Maître du, déclare solennellement en cet instant, que tous les costumés fantômes présents à cette soirée, devront se trouver un compagnon. Tout fantôme solitaire se fera inévitablement... ghostbuster !


Pas beaucoup plus grand qu'un autre, je ne vis que très mal ce qu'il se passa ensuite. Mais à tout bien penser...


Popopo, Mick, merci, mais quand t'es trop petit pour relater les faits, je prends la main.
Reprenons. Au mot devenu célèbre pour la saga éponyme, 4 gars déguisés en chasseurs de fantômes déclenchèrent simultanément un engin qui crachait une mousse semi-épaisse, droit sur le fantôme surélevé au-dessus de la foule. Il fut recouvert de cette mousse en un rien de temps - ce qui traduisait une furieuse pression de leur machin en passant.



Fantômes, vous savez à quoi vous en tenir. Alors, rassemblez-vous, si vous voulez mettre vos chasseurs en déroute. Sans quoi, une délicieuse mousse de chantilly et beurre de cacahuète vous couvrira du bas, jusqu'à l'ectoplasme cérébral, ah ah !


Et, silence radio. Environ 5 secondes après, c'était Bagdad. Le fantôme à côté de moi -la fantomette en fait- se hâtait de chercher un compagnon d'infortune pour réchapper à son destin d'ensevelissement gourmand. Ce qui n'allait pas me faciliter la tâche pour trouver ce bon dieu de Maire...


Et pendant que tu réfléchis à un moyen de mener ta recherche à bien dans une soirée qui s'annonce plus mouvementée que tu ne l'avais pensé, aux bars, c'était la seconde qu'on passait. Les serveurs vampiriques étaient rejoints par un Belzébuth expert qui, d'une main démoniaque, confectionnait des Phantom Drink en un tour de pogne, annonçant d'une voix tonitruante et tentatrice le service gratuit de ces poisons alcoolisés. Vénéneux, sournois, ce n'était rien qu'un subtil dosage de sirop d'anis et de vodka, couplé à un zeste de mangue sur un lit de litchi. Très blanc, très sucré, très traître. Vous pouvez me croire, je suis omniscient. Vous êtes curieux ? Buvez. Vous ne me croyez pas ? ... BUVEZ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakura Richards
avatar
MESSAGES : 5252
DATE D'INSCRIPTION : 24/02/2013
MessageSujet: Re: EVENT: Halloween Wedding [public] Jeu 10 Nov 2016 - 15:49

When the lights go off

Sakura attrapa son verre et fit tourner le bâton de celeri qui se trouvait dedans pour être certaine de bien mélanger et pour se donner aussi une idée du dosage qu’il pouvait bien y avoir dans son cocktail. Elle prit ensuite son verre et s’éloigna du bar en prenant une gorgée. Clairement malgré l’argent du couple, ils n’avaient pas choisi d’utiliser les meilleurs ingrédients du marcher pour nourrir le petit peuple, pensant la demoiselle en faisant une légère grimace. Elle avait des contacts russes et était habituée à ce qui se faisait de mieux alors elle savait que la vodka dans son verre ne valait rien mais elle passe outre pour se promener un peu parmi les convives. Elle n’avait pas la moindre envie d’être là et se serait très bien passer du devoir de représentation qu’impliquait son nom pour autant si elle ne voulait subir aucune remarque de ses parents, elle se devait de faire le minimum syndical. Ce qui voulait dire serrer quelques mains et offrir quelques sourires aux gens importants de la ville.

Et la japonaise n’était pas en position de refuser. Déjà parce qu’elle ne voulait pas éveiller le moindre soupçon chez son père et devait donc continuer d’agir comme avant. Et parce que son côté socialite était à peu près la seule chose qui faisait que ses parents avaient encore un peu de considération pour elle qui n’avait jamais montré le profil de la fille parfaite qu’ils avaient toujours attendu d’elle. Aller à l’école, bosser pour avoir de bonne note, accepter d’épouser un col blanc choisi par ses parents parce qu’il serait à même de s’occuper de l’entreprise familiale lorsque monsieur Richards raccrocherait ses gants, très peu pour elle. Depuis longtemps, elle suivait le chemin qu’elle s’était tracé seule et avait déjà su faire ses preuves dans un monde qui lui avait été hostile. Et elle réussirait encore. Toutefois cela impliquait de courber l’échine encore quelques temps et de se conduire comme la jeune femme insouciante pour qui tout le monde la prenait. Un jeu d’enfant pensa-t-elle en repérant le responsable du budget de la ville.

Sakura s’approchait de lui pour le saluer poliment et lui rappeler les qualités de l’entreprise de son père quand une voix résonna dans toute la salle. Comme tout le monde l’asiatique se tue et écouta ce qui lui était dit en cherchant d’où venait le son. Elle roula cependant des yeux et souffla bruyamment à l’annonce de la chasse au fantôme et de ce que ces derniers devaient faire pour échapper à leur poursuivant. Les riches n’étaient finalement que de grands enfants capables de subvenir à leurs propres caprices. Elle n’avait aucune intention de s’éterniser là et donc de participer aux animations prévues par les Crawdith. Car si elle se débrouillait bien, l’héritière pourrait peut-être rejoindre son petit ami et sa fille pour finir la tournée du voisinage aveux eux ou regarder un film en dévorant le fruit chocolaté de leur labeur.


CODE TOXIC GLAM

_________________

Life Is A highway
Come ride with me to the distant shore We won't hesitate to break down the garden gate There's not much time left today Life is a highway I want to ride it all night long If you're going my way Well, I want to drive it all night long
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie van Hammer
avatar
MESSAGES : 401
DATE D'INSCRIPTION : 14/08/2014
AGE : 28
MessageSujet: Re: EVENT: Halloween Wedding [public] Mer 16 Nov 2016 - 14:54

Du plus loin qu'elle se souvienne, Lexie avait toujours fait en sorte de retrouver cette ambiance chaleureuse et excentrique que représentait la décennie des années quatre vingt. La fantaisie capillaire et vestimentaire, les guitares stridentes, discussions sans tabous. Tout un art d'être et de vie qui l'avait séduite dès son plus jeune âge et qui, d'une façon, avait façonné sa personnalité des moins commune. Cependant, et contrastant on-ne-peut-mieux avec les faits ci-dessus, lors de ses heures les plus sombres, la petite tatoueuse ne pouvait s'empêcher de se remplir les oreilles et le crâne d'un style tout à fait plus brutal, musicalement parlant. Pour l'heure, un Meshuggah lourd et sombre. Il tourne en boucle depuis des jours et ce, évidemment sans aucune retenue quant à l'intensité exagérée des enceintes. Comme si le fait d'avoir perdu son magasin quelques mois plus tôt ne la rongeait pas assez, Lexie aimait savoir qu'elle pouvait d'autant plus chercher à toucher le fond grâce à ce genre de mélodie des plus chaotique.
Sa bouteille de Glenfiddich pend tristement dans sa main alors qu'elle est affalée depuis maintenant plus de quatre heures environ dans son pouf léopard, sur la petite terrasse de son appartement. Elle se rappelle qu'avant d'emménager, le seul point noir qu'elle ait trouvé à cet endroit était justement ce pittoresque balcon. Gris et bancal. N'offrant qu'une vue rapprochée sur le foutu mur de briques brunes qui faisait l'un des côtés de l'immeuble d'en face. Ouai. Un tableau tout ce qu'il y a de plus représentatif de sa vie actuellement.

Voilà trois jours que Lexie a coupé son téléphone. Du moins, "arraché la prise du mur avant d'envoyer s'exploser contre celui-ci le combiné" aurait été plus exact mais, la jeune femme ne se sent pas d'assumer ses sauts d'humeur, ni quoi que ce soit, en réalité. Son proprio n'a de cesse de la relancer pour les loyers traînants- c'est probablement ce qui a valut cette fin tragique au téléphone-, et la pile de courriers tous plus accusateurs les uns que les autres sur sa petite table d'entrée menace chaque jour un peu plus de s'effondrer pour la noyer sous un océan de reproches dont elle se passerait volontiers. C'est donc sans grande conviction que la petite brune tire lentement sur son joint, le regard vide et pourtant rivé sur les briques mornes lui faisant face. Ses yeux la brûlent un instant mais, Lexie met ça sur le compte de la fumée fourbe, ignorant jusqu'à l’insidieuse boule qui noue son estomac et sa gorge depuis des semaines. Ouai, probablement dû à son énième cigarette magique. Ça doit être ça. Elle est tellement perdue dans ses propres mensonges que la jeune femme n'entend pas les coups de plus en plus forts qui martèlent sa porte depuis plusieurs minutes. Une autre gorgée abusive de son nectar brun et elle renverse la tête en arrière alors que l'album hurlant dans sa chaîne prend fin. Les coups à la porte ne se stoppent pas, eux, et deviennent même des plus insistants, faisant tourner un visage las et crispé par un agacement imminent à Lexie qui soupire lourdement avant de scander haut et fort depuis le balcon en direction de l'entrée.

- Cassez-vous, ça m'intéresse pas ! puis continue tout bas, comme pour elle-même, avant une autre gorgée de whisky. Putain de parasites sociétaires..

Mais derrière la porte, ledit parasite ne semble pas se démonter et assène une autre rafale de petits coups sur cette dernière avant un silence forcé de quelques instants. Finalement, la poignée s'abaisse doucement, presque hésitante, avant que la porte ne s'ouvre lentement, ralentie par quelques affaires trônant là, laissant soudainement apparaître le visage quelque peu désolé de Shana, son apprentie. Cette dernière déglutît en poussant par quelques petits coups secs la porte afin de se faufiler dans la jungle qu'incarnait l'appartement de sa patronne. A peine avait-elle passé le seuil que, déjà, deux chats venaient en miaulant pour se frotter à ses jambes. C'était évidemment sans compter sur les cinq ou six autres meublant la pièce et ignorant visiblement sa venue autant que les joyeuses galipettes des quelques hamsters, furets et autres souris arpentant gaiement le lieu en toute liberté. Shana ne pu réprimer un certain frisson, mal à l'aise devant un tel foutoir, avant d'avancer prudemment jusqu'à la petite terrasse où Lexie subsistait toujours, ne daignant même pas tourner la tête dans sa direction pour l'accueillir.

- Alors.., commence-t-elle en tentant de paraître la plus aimable possible, tu réponds plus au téléphone ?
- C'est exactement pour ça que j'ai une boite vocale.

Réponse expéditive et sèche. Lexie tire une latte à pleins poumons sans même lui accorder un regard et son amie soupire alors doucement sans trop savoir quoi répondre dans l'instant. Depuis qu'elles se connaissent et que la tatoueuse l'a prise sous son aile, Shana sait qu'elle se sent toute petite face à elle, admirative et à la fois craintive. Mais pour l'heure, le seul sentiment qui semble en ressortir là qu'elle lui fait face, c'est la pitié. Tout simplement. De la pitié et, probablement bien une certaine rancœur de la savoir dans cette situation sans chercher à faire quoi que ce soit pour s'en sortir.
Lexie avait maigrit, mais pas pour le mieux. Ses joues étaient plus creuses et son teint blafard. Depuis combien de temps exactement n'avait-elle pas été sobre et clean ?

- Tu prends de l'avance sur Halloween. lâche innocemment la jeune fille en prenant place à côté de la brune.

Mais Lexie ne répond pas. C'est à peine si elle la remarque et, finalement, Shana commence à perdre patience en lâchant un second soupire un peu plus prononcé.

- Allé quoi... tu vas passer le reste de tes jours à te morfondre sur ton balcon en attendant que ton zoo te bouffe ?
- Fais pas chier..

Shana esquisse un semblant de sourire en coin, ravie que son amie lui décroche enfin quelques mots, puis elle reprend d'une voix qu'elle se veut plus douce, presque coulante.

- Tu sais.. J'suis passée voir Lee ce week-end et..
- J'emmerde Lee, ok. la coupe soudainement Lexie sans la regarder, les sourcils on ne peut plus froncés. J'ai pas besoin de lui, et encore moins d'une gamine pour me péter les couilles, j'me débrouille très bien toute seule.

Encore une longue gorgée. Probablement pour noyer le reste de ses mots tranchants au plus profond de sa gorge, mais Shana le prend tout de même personnellement et elle souffle bruyamment avant de se relever pour la toiser de haut, les bras croisés.

- J'suis pas venue te sermonner ok. Quoi que t'en dises, tu comptes pour moi et j'te jure que ça me fou les boules de te savoir comme ça. elle secoue doucement la tête après quelques secondes de silence, puis lève les yeux au ciel. J'suis simplement passée pour te sortir un peu. Je sais que tu t'en fou, et que t'as plus envie de rien, mais.. sans déconner Lex', tu veux pas me faire plaisir et lever ton cul de ce putain de balcon ?

Pour toute réponse, la brune relevait un regard des moins convaincu vers son amie, insistante, avant de revenir fixer le mur de brique face à elles, sans un mot.

- Super. soupire lourdement Shana. Ya grosse soirée au Sky Planetarium comme on en a pas fait depuis des siècles mais, évidemment, j'suppose que tu vas préférer pleurer devant ton mur avant de t'endormir sur ta bouteille... Un mariage de gros bonnet putain ! Champagne, caviar, manteaux de fourrure... Tu vas vraiment me laisser briller toute seule ? tente-t-elle désespérément.
- .. Casses-toi Shana.

Lexie a soufflé ces mots sans plus d'intonation et, bien malheureusement, la jeune fille comprend qu'elle ne changera en rien les idées noires et arrêtées de son amie. Elle détourne tristement les yeux, ouvre la bouche, puis se ravise dans une mine dépitée et déçue avant de tourner les talons.
Lexie sent qu'elle bouillonne. Shana n'a fait qu'ajouter l'huile sur le feu et, maintenant, elle n'a qu'une envie : se défoncer assez pour sombrer dans un sommeil éternel. Son joint terminé, elle tire pourtant nerveusement sur le carton roulé qui fait office de filtre avant de le foudroyer du regard pour l'envoyer s'écraser sur le trottoir en bas d'un geste sec. Shana n'est pas encore partie, se dirigeant vers la cuisine suivie par toute une file indienne de chats, probablement dans le but de remplir leurs gamelles tristement vides et Lexie soupire à son tour en croisant les bras sur sa poitrine dans une mine renfrognée.
Elle avait de la chance que Shana passe la voir dès qu'elle le pouvait, parce qu'avec Lee, c'était une toute autre histoire... Lexie et lui s'étaient disputés un mois auparavant à propos du magasin et des travaux à venir, sans compter sur l'argent qu'ils n'avaient pas et que Lexie continuait à lapider dans sa came... Alors évidemment, les choses s'étaient envenimées et, cette semaine, Lexie avait apprit que ce dernier mettait tout en oeuvre pour ouvrir son propre salon. Un poignard. Juste ici, dans le dos. C'était comme ça que Lexie le prenait, et ça avait finit de la mettre à terre même si elle se refusait de le croire. Alors Shana pouvait bien venir des étoiles plein les yeux et la bouche en cœur, elle était encore loin de s'imaginer à quel mur elle se heurtait.

Et pourtant.. Lexie se mord nerveusement la lèvre inférieure en fronçant d'avantage les sourcils. Une soirée comme on en a plus fait depuis des siècles... comme si cette gamine pouvait bien y connaître quelque chose, aux vraies soirées. Celles qui commencent avant le top départ pour ne jamais finir que dans un coma d'alcools et autres abus incitables. Celles qui font qu'on oublie totalement d'où on vient, et qui on est véritablement. Ou officieusement, justement. Tant de souvenirs... du moins, des bribes. Lexie souffle doucement, puis elle passe une main moite sur son visage fatigué. Qu'est-ce qu'elle irait foutre à une pareille réception... Le dernier souvenir qu'elle avait d'une telle soirée huppée lui laissait encore cet arrière goût de vomi qu'elle avait abondement dégueulé dans l'énorme saladier à ponche.. Rien de bien glorieux. Pas de quoi en faire toute une histoire.
Shana revient finalement de la cuisine avec un sac poubelle plein à craquer et elle s'arrête au milieu du salon pour s'adresser une dernière fois à sa patronne toujours prostrée sur son pouf.

- Bon... ben j'vais aller toute seule à cette super fête costumée et, j'suppose que je boirais bien quelques verres à ta santé même si tu t'en sors très bien toute seule. siffle-t-elle en la citant.

Lexie l'ignore volontairement en serrant un peu plus la mâchoire, et la jeune fille finit par lever les yeux au ciel en se détournant vers la porte pour sortir.

- Salut, et fais gaffe à toi.

La brune ferme un instant les yeux dans une mine d'autant plus agacée, puis elle secoue doucement la tête avant de soupirer encore une fois bruyamment. Shana ouvre la porte mais, aussitôt, la voix de Lexie la stoppe dans son action.

- Ca va. .. Ca va. J'me lève. souffle la tatoueuse sans grand engouement.

Son amie affiche désormais un radieux sourire satisfait et elle referme la porte avec entrain tandis que Lexie titube quelque peu vers la salle de bain, sa bouteille toujours en main.

- Et j'te préviens, c'est moi qui choisis les costumes.
- Oui chef ! s'enquit Shana en piétinant sur place.
- Bordel...

Une heure et demi à passé depuis que Lexie a enfin fait l'effort surhumain de quitter son pitoyable balcon- et appartement-, et voilà que les deux amies surgissent enfin de la ville pour se mêler aux nombreux passants également costumés se dirigeant au Sky Planetarium.
Elles passent presque innaperçues au milieu des nombreux vampires, loups-garous, et autres cinquantaine d'Harley Quinn. Du moins, si on faisait l'impasse sur l'ensemble de costumes dont elles s'étaient accoutrées, Lexie marchant sans réel entrain dans son costume entièrement fait de cuir, veste longue et pantalon, à la seule exception de son simple tee-shirt noir, troué ci et là. Et pour parfaire ce déguisement qu'elle savait méconnaissable sans sa touche final, la tatoueuse s'était particulièrement appliquée pour son maquillage noir et blanc, tout à fait identique à celui qu'arborait feu Brandon Lee dans le film "The Crow", l'un de ses plus beaux rôles. Du moins, le dernier. Et si on faisait abstraction de sa généreuse poitrine et de ses cheveux plus longs, l'illusion y était. Mais finalement, la pièce maîtresse de leur déguisement n'était autre que Shana, fièrement accrochée à son bras dans son costume de jeune future mariée assassinée... Quoi de mieux pour mettre l'ambiance chez les fiancés ce soir ?

- Eh Shana.. pourquoi tout ces gens ont des gueules de gros bourgeois pressés de lécher des culs ? lui glisse discrètement Lexie, visiblement mal à l'aise. T'es sûre qu'on va pouvoir entrer au moins ? J'sais pas, doit y'avoir des invit' qui circulent ou..
- Ça va déstresse j'te dis. C'est un évènement publique ok ? Tu penses bien que Monsieur et Madame Flouz ont besoin d'exhuber leurs gros bijoux avant le jour J pour faire jazzer la presse. Alors détends-toi, personne viendra fouiller ton poudrier Lex.

Cette dernière lève brièvement les yeux au ciel et Shana finit par la tirer par le bras pour presser un peu plus leurs pas, ce qui n'est pas pour ravir la tatoueuse qui serait, finalement, bien restée chez elle après mûre réflexion.

Les deux amies gravissent les innombrables escaliers menant au Planetarium, se faufilant entre les couples et groupes d'amis dans leur ascension et, lorsqu'elles passent devant les portiers qui écartent les grandes portes, Lexie ne peut s'empêcher de baisser la tête afin de dissimuler au mieux sont visage pourtant maquillé, comme si ces derniers avaient quoi que ce soit de comparable aux gars de la sécurité, ou bien que son visage était déjà fiché chez les indésirables. Encore sa paranoïa, et les voilà pourtant bien entrées.
Il fait déjà une chaleur monstre dans la grande salle et le bruit sourd que provoque les éclats de rires et autres fortes discussions assomment déjà Lexie de part en part. Elle grimace en fronçant les sourcils, agressée par tant de bruit, et Shana la tire à travers la foule afin qu'elle se trouvent un peu plus en intérieur.
Décorations d'Halloween basiques. Musique sans intérêt. Populace excécrablement hypocrite. Bienvenue dans l'Enfer de la société et de ses mondanités. C'est la troisième fois que Lexie est bousculée par quelqu'un bien trop occupé à s'esclaffer pour s'excuser et cette dernière laisse émaner toute l'antipathie dont elle dispose afin d'être certaine que personne ne vienne se risquer à la faire sortir de ses gongs.

- Je vais faire le tour et nous chercher un truc à boire ! tente d'articuler le plus fortement possible Shana, penchée à son oreille.
- C'est ça. répond sans conviction Lexie en croisant les bras, avant de rajouter pour elle-même, J'vais m'débrouiller t'en fais pas pour moi.

Et en effet, Shana s'est à peine détournée pour s'éloigner dans la foule que la tatoueuse parcours déjà la masse grouillante de ses fins yeux calculateurs, comme à la recherche d'une cible particulière. Et le mot est tout juste choisi, puisque Lexie n'est pas réellement venue dans le but de faire plaisir à son apprentie, quoi que, peut-être un peu afin d'être sûre qu'elle lui lâche la grappe après cette soirée, mais c'était sans compter sur son esprit constamment tordu et sa capacité à voir des opportunités même quand sa tête lui ordonne de courir en sens inverse.
Ce soir, Lexie allait mettre le grappin sur l'un des heureux bourgeois présents ce soir et, non sans un certain début d'esquisse, se promettait de faire un coup de maître. Une main sournoise dans son sac, un peu de poudre au coin du pouce, regard à gauche, droite, on inspire... et c'est partit.

- Aller Lex. La tête droite, chaleureuse, et surtout, ouverte à toute proposition.

C'est encore une putain de soirée au paradis.

_________________
Fuel-injected dreams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/DustysShit
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: EVENT: Halloween Wedding [public]

Revenir en haut Aller en bas

EVENT: Halloween Wedding [public]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» EVENT: Halloween Wedding [public]
» Event Halloween • Trick or Treat
» Event Halloween : 1ère Etape
» Event Halloween : 3ème Etape
» [Event Halloween] La fée des glaces et l'aiglon peureux
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ride Or Die : After that you run ...  :: LIEUX-DITS :: The Sky Planetarium-
Sauter vers: