Partagez|

Trouble Maker • Darian Parks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Minyeong Kang
avatar
MESSAGES : 257
DATE D'INSCRIPTION : 24/02/2015
MessageSujet: Trouble Maker • Darian Parks Jeu 7 Avr 2016 - 5:25


Trouble Maker

« Uh-oh we're in trouble »
feat Darian Park

Il était tard et c'était assez peu commun que les clients de Minyeong l'appellent à des heures pareilles, mais après tout pourquoi pas ? Ce n'était pas bien loin de chez elle et c'était un nouveau client donc elle n'avait pas refuser, ça serait bête. Ce qui la dérangeait le plus, au final, c'était l'endroit. Ce parc était en pleine ville mais complètement vide une fois engagé à l'intérieur. Il y avait quelques arbres, mais surtout beaucoup, beaucoup, BEAUCOUP de gazon. Et puis c'était une presqu'île entourée de la mer surtout. Alors autant Minyeong était d'accord pour faire preuve de discrétion, autant là ça relevait de la paranoïa. La coréenne n'avait pas songée une seule seconde que ça pouvait être le piège d'un concurrent puisqu'en presque un an de magouilles ici elle n'avait jamais eu de problème. Elle avait bien conscience d'être chanceuse mais du coup elle en avait presque oublié les risques.

Elle était là depuis cinq minutes maintenant, attendant près de sortes de haies taillées qui servaient de délimitation entre le sol et le vide qui menait à l'eau. Il ne faisait pas bien chaud et le vent créait des petites vagues qui envoyaient quelques gouttes sur le sol. Aucun policier à l'horizon à première vue, du coup Minyeong s'était juste planté devant la mer et l'observait, pensant à des choses et d'autres, et notamment à ses parents. Elle aimerait tellement pouvoir leur écrire pour leur dire qu'elle allait bien et qu'ils n'avaient pas à s'inquiéter... Mais faire ça ferait d'eux des traîtres à la nation. Elle ne pouvait donc que penser à eux et espérer que sa mère sente qu'elle était en vie. Elle avait lu plusieurs anecdotes comme quoi les mères sentant quand leur enfant meurt... Des pures conneries, à son avis,  mais c'était son seul lot de consolation. Quand enfin elle entendit des pas derrière elle, la jeune femme chassa ses pensées pour se tourner et faire face à un homme grand, blond et au visage plutôt amical. De premier abord. Elle eut alors un léger sourire, les bras croisés sur sa poitrine. "Bonsoir. Drôle d'endroit pour un marché aussi petit." dit-elle avec toute l'innocence du monde.

PSYBORG

_________________

Kang Minyeong
Let's fuck it up boys, make some noise. 。 * Road to joy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darian Parks
Fondateur Sexy
avatar
MESSAGES : 665
DATE D'INSCRIPTION : 04/10/2011
MessageSujet: Re: Trouble Maker • Darian Parks Jeu 7 Avr 2016 - 22:14

Protéger son business. C’était tout ce à quoi je pensais alors que je voyais mes clients décliner pour se tourner vers la même merde mais d’une autre main. Et ça, ça me plaisait pas beaucoup. Mes méthodes restaient les mêmes et pas une fois je n’avais négligé un client pour mener des affaires plus importantes. Alors il fallait que cela cesse et tout de suite. Je ne pouvais pas laisser ce petit minois coréen me voler tous mes clients à raison qu’elle présente mieux que moi. Certes, elle est très agréable à regarder mais elle n’est pas différente de chacun d’entre nous. Et l’on repère aisément les revendeurs qui consomment de ceux qui ne s’occupent que de faire passer. Et elle appartenait à la première catégorie. Je me fous complétement du comment elle juge sa consommation perso et même si elle s’affiche comme consommatrice occasionnelle ou dépendante totale. Ce que je veux c’est qu’elle aille faire son business ailleurs. Pour ce que j’avais à lui faire passer, il n’était pas nécessaire qu’elle sache celui que je suis, les principes qui font mes fondements et si je me torche avec la main gauche ou la droite, vous me suivez ! Il fallait seulement qu’elle comprenne qu’on déboule pas dans un quartier sans y avoir été préalablement invité. Et je ne l’avais pas invité. Je ne savais absolument rien d’elle si ce n’est ce qui se raconte à son sujet. Et dans certaines bouches, l’histoire n’est pas toujours jolie à entendre. Mais soit, je n’étais pas là pour faire du sentiment ou la rallier à mon cercle d’amis.

C’était pour cette raison que j’avais pris contact avec elle me faisant passer pour un futur acheteur et la convier d’un rendez-vous à proximité des embarcadères de Marina Park. A défaut de pouvoir être proche de mes amis, je le suis d’autant plus de mes ennemis. Cet espace vert offre ce qu’il faut de discrétion à cette heure tardive de la journée pour un maximum d’insécurité. Et c’était ce que je voulais qu’elle ressente. Quoi ? C’était pas un rendez-vous galant ! Néanmoins, le coin renfermait ce qu’il fallait de beauté et de charme, on ne pouvait le nier. Elle savait être ponctuelle et commençait à s’impatienter. Parfait !
Lorsqu’elle m’entendit arriver, elle affichait une posture assez fermée bien qu’elle me souriait, certainement pour instaurer une atmosphère cordiale entre nous. Mais je ne lui rendis pas son sourire, pas même la politesse. A ses mots, je hausse un sourcil plus que d’accord avec ses propos bien que son innocence m’interloque un quart de secondes.

« Très petit comme vous dites ! Et je compte bien veiller à ce qu’il le reste. Quand le petit monde s’agite et s’éparpille ça devient très embêtant », lui répondis-je, en guise d’introduction sur un ton des moins amicaux. « Bon, écoutes moi bien ma jolie, je vais y aller sans détour, si je te reprends à faire du biz où il ne faudrait pas, ça risquerait de chauffer pour tes jolies petites fesses, tu me suis ? », lui dis-je, la regardant droit dans les yeux pour être certain que l’on se comprend. Je n’avais aucune envie de lui faire du mal, mais on se trouvait dans l’impasse, alors il fallait que j’en sorte. Et je n’avais vu d’autre solution se présenter à moi. J’ai foncé. Encore une réaction irréfléchie de ma part sans aucun doute …

_________________

Sometimes things happens ...
Often it forget us ...
But in fact, we don't care.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minyeong Kang
avatar
MESSAGES : 257
DATE D'INSCRIPTION : 24/02/2015
MessageSujet: Re: Trouble Maker • Darian Parks Sam 9 Avr 2016 - 12:14


Trouble Maker

« Uh-oh we're in trouble »
feat Darian Park

Evidemment. Après tout ce temps passé sans aucun problème à l'horizon, sans s'être faite choper par la mafia - parce qu'ils ne l'ont pas trouvé ou parce qu'ils s'en foutent - ou les flics et sans avoir jamais subit de menace quelconque, il fallait bien que ça arrive un jour. Elle se retrouvait donc en plein milieu d'une presqu'île avec un homme blond aux yeux bleus très sexy mais surtout très inconnu dont elle ne savait rien et qui lui faisait clairement comprendre queee, ben elle devait arrêter de marcher sur ses plates-bandes. Et pourtant ! Et pourtant, le petit sourire innocent et doux qu'elle arborait restait gravé sur ses lèvres. Visiblement pas effrayée, la jeune femme gardait les bras croisés - plus par froid que pour mettre des distances - et ne lâchait pas l'homme qui lui faisait face du regard, écoutant chaque mot qu'il prononçait pour les traduire dans sa tête. Elle n'avait plus besoin d'autant de concentration qu'avant, surtout qu'il prenait bien soin d'être compréhensible pour le coup, mais c'était devenu une habitude autant pour s'améliorer en anglais - bien qu'elle le parle déjà couramment - que pour ne pas oublier son coréen. Difficile d'oublier sa langue maternelle, mais elle préférait tout de même. Même si c'était ses propres pensées, elle aimait entendre sa langue de temps en temps.

Elle aurait dû avoir peur, elle aurait dû s'inquiéter de cet homme la menaçait ouvertement. Mais au lieu de ça, elle se rapprocha légèrement de lui avec calme et légèreté. "Aigo... Peut-être que tu devrais arrêter de regarder mes fesses et faire plus attention aux tiennes ?" Deux silhouettes s'étaient dessinées derrière le jeune homme et s'approchaient à pas de loup. Deux silhouettes qui lui avaient fait signe de se taire, comme s'ils voulaient la protéger de cet homme. Elle aurait pu ne rien dire... Elle aurait pu garder le silence et les laisser lui bondir dessus. Mais au moment ou l'un d'eux lança "Go !" Minyeong attrapa le bras du blond et l'entraîna avec elle de l'autre côté des haies... Pour se retrouver dans la flotte, oui oui. Pas chaude du tout. Elle ne remonta pas tout de suite. Elle avait lâché la main du jeune homme mais savait parfaitement qu'il la suivait, et longeait les bords en restant en apnée sous l'eau. Aucune façon pour lui de savoir si elle savait ce qu'elle faisait mais mais en tout cas elle paraissait connaître le chemin. Elle ne relâchait aucune bulle, le vent faisait se mouvoir la surface de l'eau et il faisait trop sombre pour voir ne serait-ce qu'un centimètre de profondeur. Les flics les avaient perdu, ni plus ni moins. La jeune femme remonta à la surface de l'eau beaucoup plus loin, prenant une grande inspiration avant de se mettre à tousser, recrachant un peu d'eau avalée de travers, et s'extirpa hors de l'eau sur une autre berge.

Elle avait froid et le vent n'arrangeait rien, mais elle se mit à rire de bon coeur à l'idée de ce qu'elle venait de faire. C'était tellement stupide mais tellement spontané ! Et puis, ça avait marché. C'était pour ça aussi qu'elle s'était décidée à s'engager dans ce "métier", si on peut appeler ça comme ça. Pour les risques, l'aventures, les petites anecdotes rigolotes. Forcément, médias et politiques peignent cet univers comme un amas de danger sombre et effrayant, parsemé de psychopathes, de meurtriers et de violeurs, violents et sadiques. Bien sûr, tout ça fait partie de cet univers, mais il n'y a pas que ça. Les gens ne voient pas l'aspect humain de ce monde que se sont appropriés certains père de famille, certaines soeurs, certains enfants. Personne ne voit les moments de ce genre ou le danger se transforme simplement en petite partie de cache-cache. Minyeong n'était pas destinée à venir en aide à ce type, à sauter dans de l'eau glacé pour lui filer un coup de main alors qu'il venait tout juste de la menacer, de la façon la plus beauf qui soit en plus. Et pourtant, elle l'avait fait. Parce qu'elle aimait les imprévus, qu'elle avait eut envie de tester cette méthode de fuite - qui au final s'était révélée payante - et parce que la bouille de cet inconnu l'avait persuadé de le faire. Il n'avait pas un mauvais fond, ça se voyait dans ses yeux. Et il avait un visage bien trop doux pour être un quelconque réel danger. Oh bien sûr il avait sûrement des parts sombres en lui, beaucoup plus hostiles que ce qu'elle imaginait, mais pour l'instant elle s'en fichait. Elle avait juste voulu faire ça parce qu'elle en avait envie, parce qu'il avait un regard doux malgré ses paroles dures. Juste parce qu'elle avait aimé son regard. Elle ne faisait même plus attention à lui, venant tordre ses cheveux pour en retirer un maximum d'eau. "J'ai faim. Je mangerais bien du poisson, maintenant." dit-elle pour elle même. C'était juste incroyable cette innocence et cette nonchalance dont elle faisait preuve. Comme si l'homme à côté d'elle était totalement insignifiant.

PSYBORG

_________________

Kang Minyeong
Let's fuck it up boys, make some noise. 。 * Road to joy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darian Parks
Fondateur Sexy
avatar
MESSAGES : 665
DATE D'INSCRIPTION : 04/10/2011
MessageSujet: Re: Trouble Maker • Darian Parks Ven 22 Avr 2016 - 16:24

Je ne dévaluais pas mon adversaire, pas plus que je ne le sous-estimais, et en respectais même ses manières de faire alors qu’elle déboule de nulle part. Mais n’est-ce pas ainsi que tout commence ? Et pour moi qui avait parcouru plus d’Etats que la plupart des citoyens de cette ville, j’avais agi de la même façon. Et on ne m’avait jamais accueilli en dépliant le tapis rouge pour que je m’y sente comme chez moi. Alors il faudrait qu’il en soit de même pour elle. Pas que je voulais lui laisser l’impression amère de n’être bien nulle part, seulement de pas s’installer trop confortablement en faisant fi des règles qui existent dans le milieu. J’ignorais totalement s’il en allait d’une première pour elle, si elle comptait rester dans le coin ou non, et à dire vrai je m’en fichais complètement, seulement, tant qu’elle resterait là, il résiderait un problème. Et certainement, devrait-elle s’estimer heureuse de tomber sur moi en cette nuit plutôt qu’un autre. Bien que peu connu pour mon amabilité et ma patience, je me présentais comme étant celui dont elle avait le moins à craindre de ce côté de la ville quand on voit sur qui il m’est arrivé de tomber. Et il était plus qu’évident qu’à la façon qu’elle eut de me répondre, elle avait aussitôt compris qu’elle n’avait aucun danger à craindre en ma présence. Son attitude restait la même, et le ton de sa voix aussi innocent et candide. Je me retourne alors et aperçois deux flics, en mode furtif, prêts à me bondir dessus. Et merde !!

Mais avant que je n’ai eu le temps de réfléchir à un plan ou à improviser une situation qui allait me mettre d’autant plus dans le pétrin – ouais c’est bien mon truc ça – elle m’attrapa la main et m’entraina à sa suite. Suite qui nous fit plonger par-dessus les haies pour sombrer dans les profondeurs de l’océan. Alors qu’on ne pouvait pas dire de moi que je sois un très bon nageur, ma conviction de la suivre coûte que coûte fut plus forte alors qu’elle savait précisément ce qu’elle faisait, et surtout où elle allait. Une aubaine, car sans elle, je me serais certainement fait griller direct. Je ne pris pas le temps de regarder derrière nous ni ne risquai de remonter à la surface bien que l’air commençait à me manquer. Ils semblaient avoir lâché l’affaire à l’instant même où nous avions plongé. Une véritable félicité en l’heure actuelle des choses.
Nous finîmes par remonter à la surface, et je me mis à tousser comme si j’allais en gerber mes tripes tant mon habitude n’était pas aux plongées sous-marines. Et nous ne débattrons pas ici de l’état de mes poumons … Je tourne alors le regard vers elle, haletant, qui riait aux éclats comme l’on revient d’une action totalement folle mais si cool. Je la dévisage un instant avant de secouer nerveusement la tête. Elle m’avait sauvé la mise alors que rien ne la poussait à le faire, d’autant plus qu’elle aurait pu y voir une occasion en or de se débarrasser d’un de ses principaux concurrents. C’était gagnant, gagnant pour elle, alors … pourquoi ?

Je ne parvenais pas le moins du monde à cerner cette fille, pour le moins étrange, qui se trouvait à mes côtés, et qui ne se sentait pas le moins inquiétée. L’avait-elle déjà été une seule fois dans toute sa vie ? Difficile à dire. Elle prit soudainement la parole pour faire une déclaration qui n’avait nullement à voir avec notre sujet. Je la regarde, interloqué, avant de m’exaspérer. « Ah, les asiatiques … ». Je retire mon sweat-shirt et froisse mon t-shirt trempé afin d’en retirer un maximum d’eau. Je finis par me relever péniblement et me tourne vers elle l’aidant à en faire autant.

« Bon, je crois que mes menaces sont tombées à l’eau », lui dis-je dans un demi-sourire, tant l’expression était comique au vu de notre situation présente. « Je te dois bien le repas pour m’avoir sauvé la mise, par contre, tout ce que tu veux tant que c’est américain ou mexicain, je suis persuadé que tu n’as jamais essayé les burritos de chez « Del Taco » », repris-je plus amical de façon à briser la glace définitivement entre nous. « Et puis tu sais, je suis sûr qu’ils auront du poisson », ajoutais-je pour la convaincre et satisfaire ses envies immédiates. Quoi qu’elle ait pu penser à mon sujet, il me fallait, à présent, aborder une autre stratégie dans l’espoir que l’on puisse trouver un terrain d’entente. Et c’était bien la première fois que je confiais cela à la diplomatie, et à une femme ! Il n’y avait donc rien que ne tournait rond en cette soirée, définitivement rien !




_________________

Sometimes things happens ...
Often it forget us ...
But in fact, we don't care.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minyeong Kang
avatar
MESSAGES : 257
DATE D'INSCRIPTION : 24/02/2015
MessageSujet: Re: Trouble Maker • Darian Parks Lun 2 Mai 2016 - 2:17


Trouble Maker

« Uh-oh we're in trouble »
feat Darian Park

Dire que Minyeong n'en avait rien à faire des menaces de l'inconnu serait un euphémisme. Elle ne voulait qu'une chose : profiter et s'amuser. Elle avait plongé en embarquant son pseudo agresseur et l'avait guidé jusqu'à la terre ferme, où elle s'était mise à rire, sans même s'être posée la question. Devait-elle l'abandonner à son sort ? Pourquoi aurait-elle fait ça ? Il voulait simplement protéger son business, c'était normal, c'était compréhensible. Il n'avait pas levé la main sur elle, pas même la voix, pourquoi aurait-elle dû le laisser prendre le risque de faire X années de prison juste pour ça ? Si son trafique semblait important pour cet homme, il n'était qu'un petit extra pour Minyeong qui, honnêtement, arrivait à se faire plaisir simplement en piquant dans les poches des gens. Parfois les fins de mois étaient plus difficiles que d'autres, mais elle arrivait généralement à s'en sortir, entre les vols, les courses de voiture, les trafiques, les petits boulots de quelques heures, etc... On lui avait déjà proposé de se prostituer mais elle n'avait jamais accepté. Et elle n'avait pas non plus laissé ne serait-ce que l'ombre d'une chance qu'on puisse la forcer de quelque façon que ce soit.

Bref ! Peu importe comment cet homme avait fait sa "demande" pour qu'elle dégage de son territoire, s'il voulait qu'elle parte elle partirait. Elle se contentait d'aller là où les clients lui demandaient de venir. Elle finit par se relever aussi, attrapant la main de l'inconnu pour s'aider, et tordit un peu plus ses cheveux ainsi que son t-shirt. Pour l'instant elle riait encore, dans quelques minutes elle allait grelotter et trembler. Mais tant pis, elle allait manger, et même une transformation en petit glaçon ne saurait la détourner de la voie de la nourriture ! Elle posa les yeux sur l'inconnu lorsqu'il lui proposa d'aller manger... Burritos ? Qu'est-ce que c'est que ça ? "Bou...li...toch ?" répéta-t-elle maladroitement. Elle vint frotter légèrement sa tempe de son paume. "En fait, j'en ai jamais mangé tout court. Mais je veux goûter ! Qu'est-ce que c'est ? Non en fait me dis pas, ça sera une surprise, j'aime bien les surprises. On y va ?" enchaîna-t-elle avec de nouveau un sourire on ne peut plus innocent. La Corée du nord n'important absolument rien d'étranger et limitant la connaissance mondiale dans ses écoles, elle n'avait jamais entendu parler de ça. D'ailleurs, ça ne sonnait pas américain du tout. Mais tant pis, elle voulait découvrir ce que c'était, pourquoi pas après tout ? Et puis soudain elle sembla se souvenir de quelque chose. "Oh... Je m'appelle Minyeong. Mais tu peux m'appeler comme tu veux si c'est trop compliqué pour toi." dit-elle. Elle commençait à avoir l'habitude des surnoms. Minnie, Mimi, Min, Chinese même parfois alors qu'elle n'avait rien à voir avec une chinoise, enfin bref. Un de plus ou un de moins, ça ne lui faisait ni chaud ni froid. Elle s'était présentée plutôt que de lui demander à lui de se présenter, histoire qu'il puisse avoir le choix. Après tout peut-être voulait-il garder son identité secrète comme James Bond ou Superman ?

PSYBORG

_________________

Kang Minyeong
Let's fuck it up boys, make some noise. 。 * Road to joy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darian Parks
Fondateur Sexy
avatar
MESSAGES : 665
DATE D'INSCRIPTION : 04/10/2011
MessageSujet: Re: Trouble Maker • Darian Parks Lun 6 Juin 2016 - 22:24

Quelle curieuse étrangeté que cette fille ! Moi qui me pensais totalement décalé et bizarre dans mon genre, en cette nuit, je lui cédais sans mal mon titre ! Elle le méritait bien plus que moi. Quel honneur y avait-il à être un con fini doublé d’un teigneux ? Et qui verrait vraiment cela comme un privilège pour s’en vanter ? Non, définitivement, il lui allait bien mieux à elle. Aussi insupportable pouvait-elle être sans la connaitre, elle avait ce côté attachant qui faisait que je ne parvenais même pas à lui en vouloir alors que j’avais tout mis en œuvre pour la détester au plus haut point. Je l’avais accablé des pires défauts que la terre puisse porter, et pour couronner le tout, l’avait imaginé à l’opposé de celle qu’elle est. Mais je dirais pour ma défense que me reposer sur des on-dit et ne voir que ce que je voulais n’avait rien arrangé dans ce sens. Quel adversaire met en valeur les qualités de son rival en premier lieu ? Personne ! Avais-je donc agi en toute sainteté d’esprit.

Je ne pus m’empêcher de rire lorsqu’elle tente de reprendre mes mots qu’elle n’avait compris sans y parvenir correctement. Il y avait donc encore des choses qui lui échappaient … Je lui renvoi un sourire compatissant prêt à lui répondre pour enrichir sa connaissance mais elle m’interpelle avant que je n’ai eu le temps de dire quoi que ce soit. Son raisonnement se tenait après tout ! Elle n’avait aucune idée de ce qu'il s’agissait et il n’y aurait qu’en découvrant qu’elle saurait dans le concret de la chose. Je m’amuse de sa réflexion, songeant qu’elle ne serait surement pas déçue du voyage à travers les saveurs mexicaines. Elle était totalement étrangère à la culture du pays et de ce côté de la région, elle découvrirait un avant-goût de ce qui se fait de mieux de l’autre côté de la frontière.

« C’est parti ! », lui répondis-je avec le même enthousiasme qu’elle, saisissant alors comme son panache et sa gaieté pouvaient être communicatifs. Elle était un véritable mystère à elle toute seule. Et malgré moi, je me prenais sérieusement à l’apprécier.
Alors qu’on marchait en direction de la route, pour, je l’espérais, choper un taxi qui passerait dans le coin, nous en finissions de nous sécher au mieux, et craindre d’attraper mal. Pour ma part, j’en avais tellement rien à foutre qu’une fièvre subite ne saurait me faire déprécier ce moment. Elle reprit soudainement la parole, me faisant connaitre son prénom qui sonnait tout sauf américain, et quand bien même je n’y connaissais rien, lui allait bien. La sonorité de son prénom me plaisait, bien qu’il faille que je songe à le lui faire écrire.

« Min … Iaon, tu dis », lui dis-je alors. « Faudra que tu me l’écrive à l’occasion que je fasse pas d’impair », ajoutais-je en souriant. « Moi, c’est Darian. C’est un peu terrifiant à dire comme ça, mais j'suis ravi de te rencontrer », repris-je alors, peu fier de la manière dont je l’avais abordé. « Faut pas croire, mais, d’habitude, je suis plus doué pour l’intimidation », ajoutais-je en riant. De mon vivant, je doute avoir seulement une seule fois intimidé qui que ce soit, mais aurais tort de ne pas essayer ! A part peut-être … un chat …
Arrivés à l’embranchement routier, nous n’eurent qu’à patienter un court moment avant qu’un taxi veuille bien nous conduire dans les quartiers nord. Franchissant Rancho Peñasquitos, il nous arrêta devant « Del Taco », et je sors de ma poche tant bien que mal, des billets froissés et surtout très humides. Considérant que je venais de lui donner le double de la course, il accepta sans faire d’histoires. Dans le restaurant, nous fûmes happés par la chaleur significative du coin qui, fallait bien l’avouer, faisait du bien. Nous attirâmes l’attention quelques secondes jusqu’à ce que nous trouvions une table disponible dans le fond.

_________________

Sometimes things happens ...
Often it forget us ...
But in fact, we don't care.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minyeong Kang
avatar
MESSAGES : 257
DATE D'INSCRIPTION : 24/02/2015
MessageSujet: Re: Trouble Maker • Darian Parks Dim 10 Juil 2016 - 15:55


Trouble Maker

« Uh-oh we're in trouble »
feat Darian Park

L'ouverture d'esprit est maître de tout chez ce bout de femme perdu dans un pays qui n'est pas le sien. Elle n'avait jamais fait preuve d'une once de méchanceté et ce n'était pas maintenant qu'elle allait commencer, le monde était bien assez noir comme ça pour que les états d'esprits humains le suivent. Minyeong avait appris à vivre avec le sourire dans l'un des pires pays du monde et maintenant qu'elle avait toutes les raisons d'être de plus en plus heureuse elle n'allait pas lâcher l'affaire de si tôt. Il n'était pas né celui qui la priverait de cette liberté durement acquise.

Complètement inconsciente ou totalement idiote, elle suivit donc l'inconnu dans le taxi sans même se poser de questions. Il aurait pu l'emmener n'importe où pour l'éliminer froidement, qui sait ? Il y a des malades partout sur terre. Mais c'était pas grave, parce qu'elle avait le goût du risque, le goût de l'aventure, l'envie de faire confiance au premier venu et d'aviser ensuite si ça tournait mal. Et puis, depuis qu'elle était ici elle n'était toujours pas monté dans un taxi, c'était cool de se faire conduire par un professionnel pour une fois. Elle longea donc la route aux côtés de Darian, suivant des yeux les phares rapides qui illuminaient la nuit.

Elle eut un sourire à l'évocation de son prénom. Elle consentait que ça puisse être compliqué pour quelqu'un qui n'était pas coréen de prononcer cet ensemble de syllabes, et elle serait ravis de pouvoir lui écrire ça. "Min-Yeong. Comme... Mine-Yongue. Je te l'écrirai... Mais ça ne va pas t'aider je pense." dit-elle en souriant. De toute façon, elle même n'était pas vraiment capable de dire correctement le nom du jeune homme qui l'accompagnait. "Mais c'est pas grave, je sais pas dire ton nom non plus, 1 partout." Le R et les langues asiatiques, c'est une grande histoire d'amour encore plus plate que la banquise. Avec une surface gigantesque de vide, des creux, des bosses, des fissures, bref rien d'agréable à parcourir. Ce n'est tout simplement pas un son qui existe dans les langues asiatiques et Minyeong a beaucoup de mal à le prononcer, même à l'anglaise. "C'est pas grave, je préfère quand tu souris. Puis si c'est pour finir à l'eau à chaque fois que t'essaies d'intimider quelqu'un, on va éviter, d'accord ?" dit-elle d'un petit ton moqueur.

Elle monta finalement dans le taxi avec cet inconnu au sourire si doux et regarda dehors, le laissant s'occuper de la destination à donner au chauffeur. Elle n'avait pas attaché sa ceinture, mauvaise habitude de Corée, et ses yeux se perdaient déjà sur le paysage défilant à travers la vitre. Elle était là depuis quelques mois maintenant mais elle ne se lassait pas de cette ville vivante et colorée, nimbée des lumières artificielles des bâtiments comme des véhicules. Lorsqu'on vient d'un pays ou il est interdit de sortir dans les rues après 18h, c'est quelque chose de plutôt merveilleux. Elle prenait donc le temps de savourer le spectacle à chaque fois qu'elle devait attendre pour quelque chose. A chaque fois qu'elle avait une minute pour se souvenir d'où elle venait et les risques que ses parents avaient pris pour lui offrir cette chance.

La jeune femme sortit du véhicule une fois arrivé devant le fameux restaurant et aussitôt elle fut prise d'une bouffée de bonheur en sentant tous ces arômes d'épices qui planaient dans l'air. Un sourire satisfait s'afficha sur ses lèvres. Il ne l'avait pas emmené dans une ruelle sombre pour l'égorger et si la nourriture était aussi délicieuse que l'odeur elle allait rentrer avec une bouée à la place du ventre. Elle le suivit à l'intérieur, regardant les assiettes des gens au passage. Elle ne s'en rendit alors pas compte mais sa petite langue passa sur ses lèvres avec gourmandise. Pas une seule seconde elle n'avait fais attention à l'attention qu'ils avaient attirés en entrant. C'était juste normal pour elle, c'est toujours comme ça quand tu rentres dans un lieu. Surtout que là, ils étaient trempés de la tête au pied. C'est le chauffeur de taxi qui va être content quand il va devoir nettoyer les sièges !

Elle s'installa à la même table que son compagnon de route et regarda encore un peu autour d'elle. Elle avait presque des étoiles dans les yeux. Elle était là depuis de longues semaines mais elle n'avait encore jamais osé mettre les pieds dans un restaurant comme ça, parce qu'elle n'y connaissait rien, parce qu'elle ne savait pas comment procéder. Elle finit par reposer ses iris noires sur Darian. "Ca sent super bon." lâcha-t-elle avec un grand sourire. "Je veux goûter plein de trucs !" On aurait dit une gamine perdue dans un magasin de jouets. Mais c'était totalement nouveau pour elle et elle crevait d'envie de tester tout ce qu'elle n'avait pas connu pendant 23 ans. Et puis faut dire que la nourriture et elle, c'est plus une histoire d'amour mais carrément une histoire de vie et de mort tellement elle adore ça.

PSYBORG

_________________

Kang Minyeong
Let's fuck it up boys, make some noise. 。 * Road to joy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Trouble Maker • Darian Parks

Revenir en haut Aller en bas

Trouble Maker • Darian Parks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Trouble maker [Rose]
» RPG Maker Charset
» Couleur transparente pour RPG Maker XP
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
» RPG Maker XP
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ride Or Die : After that you run ...  :: SAN DIEGO :: Quartier Sud :: Encanto :: Embarcadères Marina Park-
Sauter vers: