Partagez|

Declan O'Brady - Ireland rules

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Declan O'Brady
avatar
MESSAGES : 51
DATE D'INSCRIPTION : 10/09/2015
MessageSujet: Declan O'Brady - Ireland rules Jeu 10 Sep 2015 - 23:50



Declan O'Brady (Ft Dave Annable)


† IDENTITÉ


NOM : O'Brady. Purement Irlandais. Merci Maman d'avoir imposé la continuité du nom maternel, au détriment de celui de son père.
PRÉNOM : Declan Caem . Merci Papa cette fois, parce qu'un prénom purement irlandais en plein San Diego, ça aurait sonné bizarre. Et surtout, c'est difficilement prononçable
DATE DE NAISSANCE : 17 Août 1988 - 27 ans, pour ceux qui ne suivaient pas en mathématiques.
NATIONALITÉ : Américain par Papa, Irlandais par Maman.
STATUT : Célibataire. Faut dire que je suis exigeant.
MÉTIER : Flic. Cop, Keuf, Poulet.
VOITURE : Une moto. Parce que les voitures, c'est bien sympa, mais pas tant que ça en pleine heure de pointe. Et j'aime dormir, surtout le matin. Kawasaki Ninja 300
QUARTIER : Tijuana River Valley. Quartier Sud.
GROUPE : cops. Bleusaille encore, mais bon, faut bien commencer un jour!
SOUS-GROUPE : (dépend de votre histoire, non obligatoire)

 
DESIGNED BY SWAN


† SON CARACTÈRE

Son ami d’enfance – Declan sait bien donner le change, mais au fond, il est vraiment triste que son père soit parti comme ça. Je n’ai jamais vraiment compris pourquoi il en voulait tant à sa mère, jusqu’à ce qu’il m’explique que c’était à cause d’elle que son paternel avait décidé de rentrer aux USA. C’est triste quoi, son père, c’est son idole. Il n’a plus été le même depuis. Il a toujours été un peu trop sérieux, mais là… il n’y a que quand il sent l’adrénaline qu’il retrouve un peu de joie de vivre. Mais rien qui ne sorte du cadre de la loi, attention. Declan, pour ça, c’est un mec super chiant.
Sa petite amie au lycée – il est intelligent et passionné. Ce type, quand il a une idée en tête, il bosse dessus jusqu’à l’acharnement ! Et puis, il est intransigeant, il ne laisse rien passer, jamais. La loi, l’ordre, tout ça, sans jamais la plus petite infraction ! C’est son père je crois, qui était un homme droit comme ça. C’est sûr, il n’est pas très fun… mais bon le vrai problème avec lui, c’est qu’il ne sait pas partager. Il ne compte que sur lui-même, et n’accorde sa confiance à personne.
Son prof de fac – Un garçon consciencieux et travailleur, qui ira loin. Il sait ce qu’il a à faire et ne dévie jamais de sa route. Il ne fléchira pas avant d’avoir atteint son but. Acharné, passionné, un bourreau de travail, à défaut d’être un bourreau des cœurs. Il n’a pas beaucoup d’amis, et se suffit à lui-même. Mais bon, tout ce qu’on lui demande, c’est de bosser après tout, et ça, il le fait parfaitement bien.
Son instructeur de parapente – Declan est un gamin adorable. Je l’ai vu grandir et évoluer, il a un tas de qualités. Il comprend vite, il est intelligent, astucieux, débrouillard. Il aime un peu trop prendre des risques, mais bon, comme tous les jeunes gens après tout. Ils se croient immortels. La mort de son père l’a secoué, je l’ai revu peu de temps après, il n’était plus le même. Pauvre gosse.
Un collègue de surf – Dec', il se fait appeler. Il ne parle pas beaucoup, mais il est sympa. Et doué, en plus de ça. Il n’a pas froid aux yeux. A ce qu’il paraît, il fait du parapente aussi, sur les hauteurs de la ville. Il est un peu renfermé, mais bon, on a tous nos propres problèmes après tout.


Le caractère de Declan pourrait sans doute se définir en un seul mot : entier. Le jeune irlandais est quelqu’un pour qui il n’y a que deux couleurs en ce monde : noir, ou blanc. Pas de gris, pas de nuances : soit on fait quelque chose, soit on ne le fait pas. Pas de tergiversations possibles. Souvent, pourtant, cette vision extrêmement manichéenne lui joue des tours : il n’est pas capable de passer l’éponge, et pardonne très difficilement. Intransigeant et droit, il est exigeant, de lui d’abord, des autres ensuite. Un caractère entier qui ne l’aide pas beaucoup à se faire des amis, même si l’on admire son honnêteté. Elevé dans une Irlande encore en très grande majorité catholique, le petit Declan n’a fréquenté que des établissements où l’enseignement de la religion tenait une grande place. Il a été enfant de cœur, a fait sa communion… du coup, il a une certaine propension à donner des leçons de morales. Pas forcément pour taquiner, mais bien parce qu’il est très attaché à certaines valeurs, et ne supporte pas qu’on les bafoue… Alors, il n’hésite pas à le faire remarquer, même si cela doit engendrer conflit sur conflit. Il n’hésite pas à tenir tête aux autres lorsqu’il considère qu’il a raison, et même s’il sait se remettre en question, faire valoir son point de vue est presque une chose vitale pour lui.
Pourtant, il est rare de l’énerver. Calme, patient, il lui en faut beaucoup pour sortir de ses gonds. Plutôt du genre réservé, il ne montre guère lorsqu’il est blessé, préférant se recentrer sur lui-même plutôt que de communiquer avec les autres.

Il a appris, avec le temps, à ne compter que sur lui. Volontiers solitaire, il n’en souffre pas, même si cela ne le dérange pas
de se lier aux autres, tant qu’il n’a pas à devoir fermer les yeux sur certains comportements.

Passionné, entier, sans concession… le portrait de Declan ne s’avère guère flatteur parfois. Garçon intelligent, il est capable de tout donner pour faire ce qu’il aime, au risque d’oublier le reste parfois. Accro aux hauteurs et à l’adrénaline, il pratique le parapente depuis son plus jeune âge, et cherche à décrocher son brevet de pilote… autant le dire, il ne compte pas ses heures. C’est sans doute pour ça qu’il aime dormir le matin, se réveiller sur le fil et foncer ensuite… toujours dans le respect des règles. Cette droiture, inculquée par son père avec rigidité, fait partie de lui. Il a bien du mal à appréhender de ne pas respecter les règles. Il croit en la Justice, et même si tout n’est pas parfait, il pense sincèrement pouvoir changer les choses.
Volontiers moralisateur, il possède une ironie mordante et n’hésite pas à s’en servir, ce qui, à nouveau, le dessert souvent dans sa relation aux autres.



† SON PHYSIQUE

Declan a tout du bel irlandais ténébreux : les cheveux bruns coupés court, des yeux bruns également, qui ont le don de vous regarder avec un air curieux et pénétrant, un sourire adorable, un minois craquant et une voix grave, avec juste ce qu’il faut de mystère pour charmer n’importe qui. A peine une pointe d’accent irlandais : Dublin, où il a grandi, est une ville cosmopolite, et jusqu’à présent cela n’a jamais choqué personne. Mais il est assez lucide pour se rendre compte que ce n’est pas exactement le même refrain ici, à San Diego.
Souvent décoiffé, rarement bien rasé, le jeune homme cultive un savant look négligé qui, en plus de lui donner du charme, n’est pas trop contraignant pour lui qui adore bouger, et qui est souvent par monts et par vaux. Il cultive aussi les cicatrices et les égratignures : sportif, il oublie souvent que l’invulnérabilité n’est pas l’une de ses caractéristiques.

Mais si ce look plutôt négligé vaut pour ses jours de repos, en service, ce n’est pas vraiment autorisé. Chemise impeccable, barbe bien taillé… il sait parfaitement se montrer en adéquation avec ce que l’on attend de lui, même si ce n’est pas sa tenue préférée. Pratique, solide et confortable, voilà en gros l’essentiel de sa garde robe. Un look simple et décontracté, idéal pour le sportif qu’il est. Sans grande marque, ou presque : l’argent que lui a légué son père est passé en grande partie dans l’achat de l’appartement, et clairement, s’acheter des vêtements de marque n’est pas son genre. Il privilégie les couleurs passe-partout, et en soit, il n’a rien de remarquable. Un éternel adolescent perdu dans la masse. Il fait plus jeune que son âge, même si ces dernières années, son regard autrefois teinté de malice s’est fait plus sombre.
Le jeune homme est plutôt quelqu’un de costaud, et le sport, qu’il pratique de façon intensive, a contribué à bien répartir ses muscles. Car il est musclé, il ne faut pas en douter. Grand, plutôt mince, il possède une carrure de sportif que beaucoup pourraient lui envier, taillée à force de sport et d’exercices en plein air. Souvent bronzé, il profite pleinement du beau temps de San Diego, si loin du temps maussade de son île d’origine.



† AUTRE CHOSE ?

¤¤ Declan a grandi loin de San Diego, mais il a eu le temps de se faire à l’ambiance particulière de la ville ces derniers mois : en comptant sa formation au sein de l’Académie de Police, cela fait presque un an et demi qu’il est dans la ville.
¤¤ Quand il n’a rien à faire, il aime explorer la cité, évitant les quartiers étranges la nuit. A pied, en moto, il apprécie ces heures en solitaire.
¤¤ Si la ville a changé depuis la jeunesse de son père, pour autant, ce dernier lui a montré les recoins les plus sombres de San Diego.
¤¤ Declan est flic : il est au courant pour la Mafia, les trafics, la corruption. Les courses de rues et les trafics de drogues. Son boulot, c’est de mettre fin à tout ça et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il le prend à cœur.
¤¤ Il est un solitaire, tous ses amis sont restés en Irlande, sa mère aussi. Il n’a eu aucun contact avec elle depuis qu’il à pris la tangente, suite à la mort de son père. Il y pense parfois, mais clairement, ils n’ont rien en commun, si ce n’est la passion qu’ils mettent dans leurs boulots respectifs.
¤¤ Declan fait du bénévolat quelques heures par semaine dans un centre de soin gratuit pour les défavorisés: son premier amour a été la médecine, et même s’il n’a pas décroché son diplôme, il ne l’a pourtant pas oublié.
¤¤ Suite à l’explosion du centre-ville, il a failli tout lâcher à nouveau. Mais pour aller où ? Retourner chez lui était inenvisageable, et cette cité était ce qui le rapprochait le plus de la mémoire de son père. Alors il est resté, plus renfermé et taciturne que jamais. Il était encore en formation à ce moment-là.
¤¤ Declan est un fan de parapente, un accro de l’adrénaline et de la vitesse, sur circuit uniquement. Les rodéos dont la ville est le théâtre ne sont pas de la conduite pour lui, c’est uniquement mettre en danger les gens qui n’ont rien demandé.
¤¤ C’est un sportif, mais clairement pas un lève-tôt. Celui qui le réveille est voué à la damnation éternelle.
¤¤ Il a eu des petites amies, mais n’a pas vraiment envie de s’engager dans une relation durable. Le divorce de ses parents l’a vacciné, et il ne cherche pas à partager sa vie avec quelqu’un.
¤¤ La majorité de l’argent reçu après le décès de son père a servi à l’acquisition de son appartement. Il a mis un peu de côté, en cas de coup dur, mais son salaire de flic suffit amplement pour sa vie actuelle.


† ET VOUS ?

PSEUDO : Danette
AGE : Top défense
AVATAR : Dave Annable
COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? Dieu m'en a parlé.
CODE RÈGLEMENT :
STATUT DU PERSONNAGE: Pv, Scenarii ou inventé Inventé
VOTRE AVIS SUR LE FORUM : je l'adore!!! Je vous adore!!!
AUTRE COMMENTAIRE ?  Very Happy

Code by swan



Dernière édition par Declan O'Brady le Sam 12 Sep 2015 - 15:10, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Declan O'Brady
avatar
MESSAGES : 51
DATE D'INSCRIPTION : 10/09/2015
MessageSujet: Re: Declan O'Brady - Ireland rules Jeu 10 Sep 2015 - 23:51


THE STORY OF MY LIFE  


Sept heures cinq du matin. C’est l’heure qu’a choisi le premier-né de la famille O’Brady pour voir le jour, en cette belle matinée enneigée, à l’hôpital de Dublin, en Irlande. L’heure où le soleil n’est pas encore apparu, mais où la nuit n’a pas encore disparu : entre chien et loup, à cet instant si précis qui nous laisse dans l’ignorance de savoir si le jour va se lever, ou si la nuit va tomber. Un moment tout en beauté et en contradiction… qui laisse de marbre le petit bébé hurlant, à peine sorti du ventre de sa mère. Lui, tout ce qui l’importe, c’est de la chaleur et de l’amour, et un peu de nourriture aussi. La sage-femme le pose sur le ventre de sa mère et s’éclipse, laissant les heureux parents admirer leur petite merveille qui s’est arrêté de pleurer et regarde son nouveau monde avec curiosité. Un petit garçon, c’était exactement ce qu’ils voulaient. Un petit homme qui s’appellera Declan Caem O’Brady. Declan… leur fils.
Le bébé a grandi heureux et entouré, enfant choyé de parents qui possédaient pas mal d’argent et ne le privaient de rien. Sa mère était avocate, son père, quand à lui, était médecin. Neurochirurgien, plus précisément. Et Si le petit Declan était envié par ses camarades, il manquait pourtant d’une chose : d’un peu d’amour. Ses parents l’aimaient, certes, mais leurs métiers étaient plus que prenants, et le garçonnet avait de la chance s’il arrivait à ne passer ne serait-ce qu’une soirée par semaine en leur compagnie. Très vite, le petit garçon apprit à devenir débrouillard et indépendant, à ne demander l’aide de personne, sinon la sienne. Vif, intelligent et déterminé, il enchaînait les bêtises comme autant d’apprentissages, et ne refaisait pas deux fois la même erreur. Il était très proche de son père, qui arrivait à se débarrasser de ses obligations pour emmener son fils partager ses passions : les sports extrêmes. Très vite, l’enfant devint un pro de l’escalade et du parapente, maniant sa voile avec dextérité. Il avait beau être jeune, et ne pas posséder toute la force nécessaire au maniement de l’engin, il apprenait vite, c’était sûr. Son père était son modèle, et il faisait son possible pour l’imiter. Dès l’âge de dix ans, il s’installait aux commandes de la voiture de son paternel, passionné de courses automobiles. Le circuit n’était pas loin de la maison, et l’enfant en était un spectateur des plus réguliers.

Mais dans un couple, il faut un minimum de présence et d’amour. Les O’Brady, mari et femme, l’apprirent vite à leurs dépens : la distance ne soude pas un couple, loin de là. Lorsque Declan fêta son septième anniversaire, ses parents se séparèrent, et pas dans les conditions les plus amicales : la garde de leur petit trésor, fils unique, était une clause qu’aucun des deux n’étaient prêts à abandonner. Le divorce dura longtemps, et la mère de l’enfant finit par en avoir la garde.
Pour le garçonnet, ce fut un déchirement : son père, ce héros adulé, choisit de retourner dans sa patrie d’origine, les Etats-Unis. Declan avait beau avoir la double nationalité, jamais l’Amérique ne lui avait semblé être une terre d’accueil. Mais désormais, elle prenait des statuts d’Eldorado.
Sa mère essaya de faire des efforts, c’était visible : elle relâcha la pression au boulot, s’efforça de rentrer plus tôt le soir. Mais pour l’enfant révolté, tous ces efforts étaient vains, et risibles : ce qu’il voulait, c’était son père, pas cette maman qui était une quasi-inconnue. Declan devint un enfant extrêmement renfermé, ne se libérant que lorsqu’il était loin de sa génitrice. Une crème de gamin, un enfant intelligent, casse-cou et sûr de lui… qui alignait à peine deux phrases devant sa mère. Cette dernière en souffrit, mais elle ne céda pas, et l’enfant dût se contenter de vivre pour ces semaines de vacances passées près de son père, à San Diego, où il s’initia au surf et au pilotage de vitesse.

D’enfant récalcitrant, il devint rapidement un ado rebelle, prêt à tout pour faire hurler de rage sa mère. Sans jamais dépasser les limites de la loi, pourtant : s’il détestait sa mère et s’acharnait à le lui faire comprendre, il voulait que son père soit fier de lui, et veillait à demeurer, à ses yeux, un garçon modèle. Fervent adepte des sports les plus dangereux qui soient, il s’initia même au base-jump… avec une jambe dans le plâtre à la clé, ce qui eut pour effet de modérer quelques temps l’adolescent turbulent qu’il était. Sa mère avait renoncé à se faire apprécier, mais elle ne renonçait pas pour autant à ses droits sur lui. San Diego était devenu pour Declan la récompense à attendre, comme un enfant qui attend le jour de Noel. Loin de les séparer, la distance n’avait fait que renforcer l’adulation du petit garçon pour son père, érigeant ce dernier en héros. Et plus sa mère l’empêchait de le voir, plus il adulait son père.
Alors, quand il fallut décider de son avenir, comme une nouvelle provocation, Declan s’engagea dans la médecine. Il était peut-être turbulent et rebelle, il n’empêche, il était intelligent et aimait bien donner un coup de main. Et surtout, il voulait devenir comme son père, se rendre utile : il ne détestait pas les gens, seulement sa mère. Et son arrogance d’adolescent disparaîtrait bien assez vite, il le savait.

Declan s’engagea donc en faculté de médecine, à Dublin. Il intégra le prestigieux Trinity Collège, grâce à une bonne recommandation et beaucoup de l’argent paternel : en effet, il faut un dossier sans tâche pour intégrer cette fac, et pas mal de moyens financiers ! Là-haut, l’adolescent turbulent et indiscipliné s’était mué en un jeune homme travailleur et acharné, et il se sentait comme un poisson dans l’eau : il adorait ses études, aider les gens, sauver des vies. L’hôpital St James, en collaboration avec la faculté, accueillait les étudiants pour les mises en pratiques, et il faut bien le dire : Declan était sûr d’avoir trouvé sa voie. Il était fait pour ça, pour aider les gens : lui qui était d’un naturel éparpillé et fonceur, il trouvait dans la médecine d’urgence tout ce qu’il désirait : courir, être toujours sur la brèche, et se rendre utile. Encore et toujours.
De plus, ses études l’avait rapproché de son père, et le jeune homme le voyait plus régulièrement que jamais, prenant plaisir à cette compagnie dont il avait longtemps été privé. Ses études, c’était aussi pour son père qu’il les faisait, pour que ce médecin passionné puisse présenter avec emphase son fils qui suivait sa voie.

Et puis, comme toujours, la vie se chargea de lui remettre les pieds sur terre. Comme la fois où il avait voulu s’essayer au base-jump et que sa voile était partie sans contrôle, sa vie partit soudain en une vrille incontrôlée. Une bombe. Un simple mécanisme, artisanal au possible. Réglé pour exploser dans un hôpital nord-irlandais, où son père devait justement donner une conférence. A cause de lui. Kyle O’Brady avait fait le déplacement pour faire plaisir à son fils, quittant son poste à San Diego le temps de quelques vacances bien mérité dans la verte Irlande où il avait passé une bonne partie de sa vie.
Une dizaine de morts, tout autant de blessés. Pour rien, pour un conflit auquel aucun des gens présents ne portaient le moindre intérêt. Parce que pour l’Ira, les Irlandais qui mourraient le faisaient pour la bonne cause. Parce que les étrangers n’avaient, de toute façon, rien à faire dans ce pays. Parce que, tout simplement.

Ce fut la police qui vint sortir Declan de ses révisions, quelques flics navrés de lui annoncer une telle nouvelle. Pour le jeune homme, tout bascula : ses études, son avenir, plus  rien n’avait d’importance. Ce père tant adulé n’était plus, et avec lui, un morceau de sa vie venait de partir en fumée.

Et puisque sa vie partait en lambeaux, il abandonna tout. Ses études de médecine presque achevées, ses amis, sa mère qui était désormais la seule famille qu’il avait. Comme un pèlerinage, il acheta un billet d’avion et s’envola pour les Etats-unis, laissant toute son ancienne vie derrière lui. A 24 ans, il n’avait plus rien, sauf des souvenirs. Et de l’argent, une somme conséquente que son père lui avait léguée, complétée par le dédommagement de l’Etat Irlandais.
Declan acheta une moto et prit la route, sans autre but que de rouler. Il traversa les Etats-Unis, s’arrêtant quelques jours dans certaines villes, plusieurs semaines dans d’autres, au gré de ses envies et de son humeur. Il fit de nombreuses rencontres, se forgeant son idée bien à lui sur la mentalité américaines, vagabondant sans jamais s’arrêter. Plus renfermé, moins idéaliste, mais toujours aussi curieux.

C’est finalement à San Diego que son errance prit fin. Il connaissait ces rues, pour les avoir parcouru avec son père. Il connaissait les boutiques, les boulevards, les habitants et leur mentalité. Son père avait grandi ici, et pendant ces mois de vacances, il lui avait montré les quartiers touristiques et ceux qui ne l’étaient pas, les dealers de drogues et les courses de rues, les meilleurs spots de surf ou le club local de parachutisme. L’envers du décor, mais aussi la beauté de cette ville. Et Declan comprit alors ce qui l’avait attiré ici : tout comme son père avant lui, il était tombé amoureux de cette cité. De ses rues, de ses plages, des couchers de soleils et du beau temps qui y régnait, de ce décor si loin de son Irlande natale.
La mort de son père était un choc, un traumatisme profond qui l’avait poussé à remettre en question sa vie, son avenir, et ses priorités. Il avait toujours cette envie profonde, ancrée en lui, de se rendre utile. S’il avait opté pour la médecine, ce n’était pourtant pas le seul avenir qui s’offrait à lui. Une chose était sûre : il voulait aider, se rendre utile, sauver la veuve et l’orphelin. Quelques mois donc, passés à se poser des questions sur qui il était, et ce qu’il voulait devenir. Quelques mois à errer dans les rues de San Diego, de s’imprégner de cette ville, de sa noirceur et de ses bons côtés.

C’est un Declan plus renfermé, ayant perdu un peu de son optimisme et de ses illusions, mais toujours aussi déterminé et passionné, qui finit par émerger de cette tragédie. Il avait toujours été un enfant confiant en l’avenir, et, s’il avait perdu de cette confiance, il ne l’avait pas, pour autant, laisser disparaître complètement. Il demeurait le même… un peu plus dur, peut-être. Moins naïf qu’avant. Ses illusions, sa joie de vivre, et sa confiance pleine et entière dans l’être humain avaient subis de lourds dommages.
Il ne lui fallut pas longtemps, après, pour savoir ce qu’il ferait de sa vie. Il avait vu ce qui se tramait ici, et une fois sa décision prise, il ne lui fallut guère de temps pour s’engager dans les forces de police.

Declan possédait la double nationalité, et malgré le diplôme qu’il n’avait pas obtenu, il passa les tests avec succès, aussi acharné de réussite que lorsqu’il avait passé les concours d’entrée au Trinity collège. Très vite, il démontra ses capacités et son envie de réussite. Acharné, travailleur, les adjectifs élogieux ne manquaient pas. Ses états de service étaient impeccables, et sa place au SDPD était faite. Il avait la réputation d’être un bosseur mais surtout, d’être quelqu’un d’intransigeant. Toujours dans les limites de la loi, ainsi que son père le lui avait appris, mais il n’hésitait pas parfois à flirter avec les règles pour coincer un criminel. Aucune excuse, aucune circonstance atténuante : pour Declan, quiconque violait la loi devait finir derrière les barreaux, que ce soit un simple voleur à la sauvette ou le Parrain de la Mafia du coin. Un comportement qui ne tarda pas à lui attirer des inimités, mais il n’en avait cure : il avait beau être promu au SDPD depuis seulement quelques mois, peu lui importait de devoir se taire ou faire profil bas.
Cela lui jouerait des tours, il en était conscient. Mais qu’importe, après tout ? Il croyait en la justice, en un monde meilleur. Idéaliste ? Oui, il l’avait toujours été au fond. Et si finir avec une balle dans la tête était sa récompense, tant pis. De toute façon, qui le pleurerait ? Sa mère était loin, et il ne lui avait jamais donné de nouvelle. Il n’avait ni frère, ni sœur pour s’inquiéter de lui, à peine quelques oncles et tantes avec qui il n’avait pas gardé le contact. Il était loin du pays qui l’avait vu naître, loin de ses amis. Décidé à faire son boulot.



Code by swan



Dernière édition par Declan O'Brady le Sam 12 Sep 2015 - 13:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Lewis
Fondateur Sexy
avatar
MESSAGES : 13744
DATE D'INSCRIPTION : 07/09/2011
MessageSujet: Re: Declan O'Brady - Ireland rules Jeu 10 Sep 2015 - 23:59

Bienvenue parmi nous !!

Je vois que votre fiche avance bien !! Si avez des questions n'hésitez pas !

Et bon courage pour VOTRE fiche !! xpldr xpldr

_________________


Speed & Determination ...

  Loves ... My essential ...


... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanda P. Ruggiero
avatar
MESSAGES : 97
DATE D'INSCRIPTION : 05/09/2015
AGE : 32
MessageSujet: Re: Declan O'Brady - Ireland rules Ven 11 Sep 2015 - 10:38

bienvenue !!
oh qu'il est bien mignon ton monsieur ^^

bon courage pour ta fiche et garde moi un lien au chaud Wink

_________________
¤ Evan, my baby boy ¤
« In the darkest place we can find light. When I became your mum, I found a reason to live. »
unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Declan O'Brady
avatar
MESSAGES : 51
DATE D'INSCRIPTION : 10/09/2015
MessageSujet: Re: Declan O'Brady - Ireland rules Ven 11 Sep 2015 - 10:57

Ma fiche avance bien, Ô Grand Méchant Fondateur. Plus que bien même, puisque j'ai fini^^

Wanda> Merci! Je te retourne le compliment Very Happy, je trouve cette actrice adorable.
Et pas de souci je te garde un truc^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matheo Andreotti
avatar
MESSAGES : 68
DATE D'INSCRIPTION : 18/04/2015
MessageSujet: Re: Declan O'Brady - Ireland rules Ven 11 Sep 2015 - 11:43

Oh my god!!!

Je peux quitter Curtis??? baver baver

_________________
texte à venir texte à venir
❝texte à venir❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misha Invanov
Doesn't ask, take !
avatar
MESSAGES : 1458
DATE D'INSCRIPTION : 31/07/2013
MessageSujet: Re: Declan O'Brady - Ireland rules Ven 11 Sep 2015 - 12:10

Tu hésites entre Curtis et un flic? Tu peux pas hésiter entre un banquier et un boucher, je sais pas moi, des gens normaux? Razz

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanda P. Ruggiero
avatar
MESSAGES : 97
DATE D'INSCRIPTION : 05/09/2015
AGE : 32
MessageSujet: Re: Declan O'Brady - Ireland rules Ven 11 Sep 2015 - 12:13

mouhahaha laisse en aux autres stp !! je veux lui
(j'saivas pas que c'était ton DC le beau Matheo!)

_________________
¤ Evan, my baby boy ¤
« In the darkest place we can find light. When I became your mum, I found a reason to live. »
unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Lewis
Fondateur Sexy
avatar
MESSAGES : 13744
DATE D'INSCRIPTION : 07/09/2011
MessageSujet: Re: Declan O'Brady - Ireland rules Ven 11 Sep 2015 - 15:11

OK je tente de te faire ça aujourd'hui ! Very Happy

Et voilà qu'elle veut déjà jeter Curtis ! Sale ingrate !! Razz

_________________


Speed & Determination ...

  Loves ... My essential ...


... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matheo Andreotti
avatar
MESSAGES : 68
DATE D'INSCRIPTION : 18/04/2015
MessageSujet: Re: Declan O'Brady - Ireland rules Ven 11 Sep 2015 - 16:47

Quoi ingrate? C'est Curtis qui a le privilège d'être avec Anya, tsss

_________________
texte à venir texte à venir
❝texte à venir❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rafaela Alvarez
Mrs. Alpha ▶
avatar
MESSAGES : 704
DATE D'INSCRIPTION : 05/04/2015
MessageSujet: Re: Declan O'Brady - Ireland rules Ven 11 Sep 2015 - 17:16

OMG un DC :laugh:

Re bienvenue en retard et je m'empresse d'aller lire pour voir ce que tu nous as fait ! XD

_________________
Born to Run
Take me down to the river bend, take me down to the fighting end, wash the poison from off my skin, show me how to be whole again. SIGN @ ALASKA.

Our hearts are like firestones :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Lewis
Fondateur Sexy
avatar
MESSAGES : 13744
DATE D'INSCRIPTION : 07/09/2011
MessageSujet: Re: Declan O'Brady - Ireland rules Ven 11 Sep 2015 - 17:26

Matheo Andreotti a écrit:
Quoi ingrate? C'est Curtis qui a le privilège d'être avec Anya, tsss

Bah voilà il n'y a plus rien à dire ! Razz

_________________


Speed & Determination ...

  Loves ... My essential ...


... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Declan O'Brady
avatar
MESSAGES : 51
DATE D'INSCRIPTION : 10/09/2015
MessageSujet: Re: Declan O'Brady - Ireland rules Ven 11 Sep 2015 - 17:41

Je tiens avec Anya sur ce coup là moi. Elle me fait plus peur que Terry xd

Merci merci^^ j'espère que ça vous plaira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Lewis
Fondateur Sexy
avatar
MESSAGES : 13744
DATE D'INSCRIPTION : 07/09/2011
MessageSujet: Re: Declan O'Brady - Ireland rules Ven 11 Sep 2015 - 17:42

C'est en superbe bonne voie ! Very Happy

_________________


Speed & Determination ...

  Loves ... My essential ...


... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanda P. Ruggiero
avatar
MESSAGES : 97
DATE D'INSCRIPTION : 05/09/2015
AGE : 32
MessageSujet: Re: Declan O'Brady - Ireland rules Ven 11 Sep 2015 - 18:32

il est à moi le petit Declan pas touche *o*

_________________
¤ Evan, my baby boy ¤
« In the darkest place we can find light. When I became your mum, I found a reason to live. »
unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Lewis
Fondateur Sexy
avatar
MESSAGES : 13744
DATE D'INSCRIPTION : 07/09/2011
MessageSujet: Re: Declan O'Brady - Ireland rules Ven 11 Sep 2015 - 21:49

Je te finis la lecture demain sans faute ! Very Happy

_________________


Speed & Determination ...

  Loves ... My essential ...


... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oksana Invanova
avatar
MESSAGES : 1410
DATE D'INSCRIPTION : 10/03/2015
AGE : 35
MessageSujet: Re: Declan O'Brady - Ireland rules Ven 11 Sep 2015 - 21:57

Moi jadore ta fiche! Wanda est amoureuse *o*
Tu va avoir du succès mon petit chou une fois validé Wink

_________________

   
LOVE RULES ★ Tu m'a trouvé là où nul ne serait venu me chercher. Tu m'a apporté la lumière qui manquait à ma vie, m'offrant une seconde chance... Je ne te dirais jamais assez combien je t'aime, Nicolaï Invanov ♥️ (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Declan O'Brady
avatar
MESSAGES : 51
DATE D'INSCRIPTION : 10/09/2015
MessageSujet: Re: Declan O'Brady - Ireland rules Ven 11 Sep 2015 - 23:11

Pas de souci Boss^^

Merci Wanda alors I love you
J'espère bien^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Lewis
Fondateur Sexy
avatar
MESSAGES : 13744
DATE D'INSCRIPTION : 07/09/2011
MessageSujet: Re: Declan O'Brady - Ireland rules Sam 12 Sep 2015 - 14:49

Très belle présentation, et très bon personnage ! Le DC ça a du bon ! Héhé ! Very Happy

J'ai juste un peu truc qui me turlupine, si sa mère est irlandaise et son père américain, pourquoi Declan porte-t-il le nom de sa mère ?

Sinon rien à redire ! Vous voyez ça arrive !! Razz

_________________


Speed & Determination ...

  Loves ... My essential ...


... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Declan O'Brady
avatar
MESSAGES : 51
DATE D'INSCRIPTION : 10/09/2015
MessageSujet: Re: Declan O'Brady - Ireland rules Sam 12 Sep 2015 - 15:17

J'avoue que c'est plus simple de cerner les points à préciser quand c'est un DC tongue

Et pour répondre à la question, la réponse est que j'ai oublié de préciser pourquoi xd.
En fait l'Irlande autorise les parents à donner le nom de la mère, du père, ou un nom au choix (ils sont bizarres ces irlandais xd). Du coup la mère de Declan a choisi de donner le sien, vu qu'elle vient d'une famille Irlandaise, et qu'à la base, ils avaient prévu de tous rester en Irlande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrence Lewis
Fondateur Sexy
avatar
MESSAGES : 13744
DATE D'INSCRIPTION : 07/09/2011
MessageSujet: Re: Declan O'Brady - Ireland rules Sam 12 Sep 2015 - 15:19

OK ça roule ! Very Happy

❧ JE TE VALIDE !!!! ❧





Félicitations, tu es validée !


Tu peux dès à présent aller bloquer ton avatar dans le listing des avatars pris.
Pour faciliter ton intégration au forum, crée ta fiche Rp et ta fiche liens qui ne sont en rien facultatives. Tu peux aussi recenser ton métier dans le consensus administratif. Et compléter ton profil en fonction de ton personnage (toutes les cases sont importantes). Tu peux aussi faire tes demandes.
N’hésite pas à aller vers les autres joueurs et faire des demandes de liens et de rps.
Le flood n'attend plus que toi, tout autant que le Rp !!! Viens donc profiter de la chatbox !

Amuse-toi bien parmi nous, le staff se tient à ton entière disposition pour toute question ou difficulté !!!

_________________


Speed & Determination ...

  Loves ... My essential ...


... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra R. Weaver
avatar
MESSAGES : 659
DATE D'INSCRIPTION : 24/07/2014
MessageSujet: Re: Declan O'Brady - Ireland rules Sam 12 Sep 2015 - 15:29

Bienvenu Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Declan O'Brady
avatar
MESSAGES : 51
DATE D'INSCRIPTION : 10/09/2015
MessageSujet: Re: Declan O'Brady - Ireland rules Sam 12 Sep 2015 - 15:58

Merci Terry! Et merci Alex^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Declan O'Brady - Ireland rules

Revenir en haut Aller en bas

Declan O'Brady - Ireland rules

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Extreme Rules - 25 avril 2010 (Résultats)
» Extreme Rules 2011: résultats
» [UploadHero] Bending the Rules [DVDRiP]
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» BE CAREFUL ▬ Declan & Elias & Aubépine & Kathaleen
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ride Or Die : After that you run ...  :: AVANT TOUT :: Cartes d'identité :: Validées-
Sauter vers: