Partagez|

poli, courtois et respectueux. Je sais faire. ¤¤ Oksana ¤¤

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Misha Invanov
Doesn't ask, take !
avatar
MESSAGES : 1458
DATE D'INSCRIPTION : 31/07/2013
MessageSujet: poli, courtois et respectueux. Je sais faire. ¤¤ Oksana ¤¤ Jeu 20 Aoû 2015 - 0:18

Une fois n’est pas coutume, Misha Invanov ne se trouvait pas derrière le comptoir du Volia ce soir, à donner un coup de mains à ses barmans. En réalité, si peu de temps après avoir son altercation avec les italiens, il préférait rester discret. Le jeune russe n’avait guère l’habitude de se faire cogner ainsi : s’il avait pris des coups, souvent, cela faisait pourtant bien longtemps que personne n’avait osé s’attaquer au fils prodigue de la Mafia russe. Son statut le protégeait assez pour lui éviter ce genre de désagrément… mais Tiziano n’en avait pas eu grand-chose à faire, de cogner sur le fils de son rival. Et si les bleus commençaient à disparaître, les blessures infligées, elles, restaient bien visibles. Surtout celle de son amour-propre, en réalité.
Il avait surpris les regards en coin des videurs, ou de ses gardes du corps. De certains de ses employés, aussi. Si, connaissant le caractère de Misha, personne ne lui en avait fait la remarque, il ne pouvait s’empêcher de soupçonner qu’au mieux on se payait sa poire, au pire, on se réjouissait que Misha l’arrogant se soit vu être corrigé, pour une fois. Il n’était pas parano en général, mais ces derniers jours, il suffisait d’un rien pour le vexer, et d’encore moins pour le mettre en rogne. La douleur n’enlevait rien à son irritabilité, et du coup, il était de fort mauvaise humeur. Il avait mal aux côtes, mal à son nez, mal au crane, bref, il était à prendre avec des pincettes.

C’est peut-être pour ça qu’il avait été travailler au Volia ce soir, en fait. Il avait hurlé sur Anya quelques jours plus tôt, avait passé ses nerfs plus souvent qu’à son tour sur sa fiancée, bref, il avait besoin d’air frais, et de se changer les idées. Il avait donné congé à la petite danseuse pour la soirée, étant donné le boulot qu’il lui avait refilé, et du coup ne risquait guère de la croiser. Misha s’était donc terré dans son bureau, bossant sur la paperasse du night-club, évitant du coup tout contact qui examinerait de trop près son visage martyrisé.
Enfin, en théorie, puisque que la soirée était déjà bien avancé quand l’un des videurs vint le tirer de sa tanière. A voir son air embarrassé, le jeune russe aurait pu parier que lui et son collègue avait joué à pile ou face pour savoir qui viendrait le déranger. Loin de l’embêter, cette pause était pourtant la bienvenue, et Misha aimait cette idée d’inspirer la peur chez ses subordonnées. Un souci aux portes avec un client, comme souvent. Un imbécile qui croyait intelligent de clamer qu’il connaissait le patron, dans l’espoir d’intimider les gorilles qui gardaient les portes. Ca aurait pu être marrant si cela n’arrivait pas bien trop souvent au goût de Misha.

La distraction n’était pas désagréable, du coup. Sa gueule de boxeur débutant parlait en sa faveur, et l’homme n’insista pas très longtemps. Misha demeura un moment dehors à prendre l’air, le vent frais qui venait de l’océan apaisant le roulement de tambour sous son crâne. La musique du Volia pulsait à plein volume par les portes ouvertes, l’atmosphère était délicieusement familière, et le jeune russe sentit que son humeur se clamait quelque peu. Il était resté à l’extérieur une dizaine de minutes, et projetait de se servir un café au comptoir. L’alcool échangé avec Anya quelques jours auparavant l’avait laissé sur les rotules le lendemain, et il n’était pas plus tenté que ça de renouveler l’expérience en solo. Un café serait parfait.
Profitant d’un éclaircissement dans la foule de danseurs, il s’avança et tomba nez-à-nez avec quelqu’un qu’il n’aurait jamais pensé voir ici. Oksana. Qu’est-ce que la femme de son père fichait ici ? Il retint cependant la remarque acerbe qui lui brûlait les lèvres en constatant qu’elle était venu avec quelques copines. Depuis l’anniversaire de son père, il avait appris sa leçon : en public, Oksana devenait sa meilleure amie. Et peut-être importe qu’il est envie de lui coller une balle en privé, il lui fallait jouer le jeu.

Misha ignorait totalement si elle était au courant de son allure quelque peu cabossé. Grâce aux néons de couleurs du night-club, la plupart des coups portés par les italiens ne se voyaient pas… mais il y avait toujours la possibilité que son père lui ai touché un mot ou deux sur le sujet. «  Hey, Oksana ! Je ne savais pas que tu devais passer ce soir ». Ben tiens, sinon, il se serait arrangé pour être loin du Volia. « Ca va, tout se passe bien ? » Un hôte poli et courtois. Pas un seul mot sur sa gueule de boxeur. L’échange parfait. Il avait dû crier pour se faire entendre, mais la musique bien trop forte justifiait parfaitement son comportement.
Irréprochable. Peu importe que sa mauvaise humeur soit revenue au galop : si peu de temps après leur altercation, si peu de temps après le fiasco des italiens, Misha savait qu’une erreur lui vaudrait bien plus qu’une remontrance paternelle cette fois. Nicolai était un homme respecté et admiré, mais pour autant, il n’hésitait pas à se montrer cruel si nécessaire : son fils aîné avait déjà dû subir son courroux et franchement, il n’était pas prêt à réitérer l’expérience. Parce que s’il décevait le Parrain encore une fois, le traitement que lui avait fait subir ses petits copains italiens lui sembleraient bien doux à côté de ce dont son père était capable.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oksana Invanova
avatar
MESSAGES : 1410
DATE D'INSCRIPTION : 10/03/2015
AGE : 35
MessageSujet: Re: poli, courtois et respectueux. Je sais faire. ¤¤ Oksana ¤¤ Ven 11 Sep 2015 - 18:26

Poli, courtois et respectueux. Je sais faire

ft. Misha Invanov


« Ennemis par la vie mariés par la mort. »
C'est la fin de la semaine et comme souvent, les camarades de fac se retrouvent pour boire un verre et passer une bonne soirée. Oksana se prête volontiers au jeu, bien qu'étant un peu plus âgée que les autres étudiants, ils adorent passer du temps avec elle, ce qui la rend heureuse. Nicolaï a du travail, comme toujours, et ne s'offusque pas de voir sa femme sortir, il a confiance en elle. Et puis, même s'il ne l'avait pas, il savait qu'il pouvait la faire disparaître si elle lui était indigne ! « Et si on allait au Volia ce soir !? » lança Julia avec enthousiasme. « Oh ouais ! Bonne idée ! Oks', c'est pas le fils de ton mari qui bosse là-bas ? » demanda une autre amie. Elle ne put retenir une grimace légère, qu'elle transforma en sourire tout de même. « Oui, Misha est propriétaire. » bien qu'elle n'ait pas très envie d'aller là-bas, ses copines insistèrent. D'ordinaire, la brune propose quelque chose en premier lieu, un restaurant ou un bar autre que celui de son beau-fils avec qui elle est en conflit, mais cette fois, elle s'y est pris trop tard pour reculer encore une fois. Alors les quatre jeunes femmes se décidèrent pour une heure et la reine de la mafia rentra chez elle pour se préparer.

C'est donc deux heures plus tard que la brune quitta sa demeure. Il est difficile de savoir comment se vêtir quand on sait que l'on va passer la soirée dans un club détenu par la mafia Russe. Oksana a eu l'habitude d'aller au Volia quand elle était escort, s'habillant de manière très sexy pour attirer le client dans ses filets et le faire payer un peu plus cher. Mais à présent qu'elle était la femme de Nicolaï, elle devait faire davantage attention à son image et surtout à celle que Misha verra. Il a déjà été plus que choqué par la tenue de sport de sa belle-mère, autant ne pas en rajouter. Quoique... ça aurait pu être drôle de s'habiller avec un beau décolleté sachant qu'il ne pourrait pas menacer et insulter en public ! Mais la brunette n'avait pas  envie d'attiser la guerre entre eux, elle cherchait l'inverse. Alors bien que sa robe fut courte, et ses épaules couvertes, sa robe n'en restait pas moins dans son style, et sexy. Parfait pour aller dans un club. Les accessoires faisaient tout. Ses copines étaient un peu moins vêtues qu'elle mais elles ne connaissaient pas les joies du couple encore et pouvaient se permettre ce genre de tenue.

La soirée se déroula pour le mieux, la musique était parfaite et les cocktails allaient bon train. Être la femme du parrain lui donnait un avantage conséquent devant les employés de Misha, qu'elle n'avait toujours pas croisé d'ailleurs. Elle se demandait s'il était là ce soir. Nicolaï lui avait dit qu'il avait dû en découdre avec des ritals, sans plus de détails mais à son air renfrogné, elle se demandait s'il allait bien. Riant avec ses amies, elle commanda une autre tournée de Cosmo avec joie. « Non, attends, les pas c'est pas ça, regarde ! » fit Oksana en se levant pour montrer à Julia les pas de danse de la chanson qui passait à ce moment-là. C'était bon de se détendre après une longue semaine de cours, plus l'absence de Nicolaï, enfermé dans son bureau pour ses affaires. Rire lui faisait du bien. Mais une rencontre inattendue – ou presque – lui fit l'effet d'une douche froide. « Oh Misha ! Salut ! » dit-elle en ramenant une mèche derrière son oreille. L'homme se montra d'une courtoisie à faire peur, la femme it quelques secondes pour effacer son air surpris. Depuis bien longtemps Misha prend sur lui pour se montrer en public comme un fan d'Oksana, mais là, c'est vraiment bien joué pour le coup ! On y croirait presque. Oksana lui sourit à son tour, jouant le jeu comme d'habitude, espérant de la sincérité de sa part... « Oui, les filles voulaient absolument voir la meilleure boîte de la ville ! »

Ce n'est pas vraiment un mensonge, puisque ce club est réellement génial, c'est juste que le proprio est difficile ! Immédiatement après la question de Misha sur leur soirée, les amies de la brune s'empressèrent de répondre qu'elles étaient ravies d'être là. Oksana entendit même l'une d'elles dire que Misha était craquant. Il avait dû l'entendre aussi à coup sûr. « Je commençais à e dire que tu n'étais pas là ce soir, je suis contente de te voir. Ça va ? » Une belle-mère exemplaire et presque une amie en ce moment pour le Russe, c'était effrayant de les voir ainsi quand on connaît la vérité. Il ne ferait rien en public, c'est certain.

code by ORICYA.


_________________

   
LOVE RULES ★ Tu m'a trouvé là où nul ne serait venu me chercher. Tu m'a apporté la lumière qui manquait à ma vie, m'offrant une seconde chance... Je ne te dirais jamais assez combien je t'aime, Nicolaï Invanov ♥️ (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misha Invanov
Doesn't ask, take !
avatar
MESSAGES : 1458
DATE D'INSCRIPTION : 31/07/2013
MessageSujet: Re: poli, courtois et respectueux. Je sais faire. ¤¤ Oksana ¤¤ Sam 12 Sep 2015 - 15:02

Le Volia avait toujours été un cocon protecteur pour Misha. Il y passait sans doute plus de temps que chez lui en vérité, et il aimait cet endroit. Il n’était pas étranger à la réussite du club, il avait bâti sa réputation, avait amené ses clients… et c’était l’un des rares endroits où il se sentait en pleine et entière sécurité. Sa confiance en lui sérieusement ébranlée par Nicolosi et ses hommes, ici, c’était un endroit comme un autre pour se reconstruire. Sans personne autour sur qui passer sa mauvaise humeur, si ce n’était ses employés qui, le connaissant, l’évitaient ce soir. Le night-club était un endroit familier, qu’il connaissait par cœur, et la pulsation de la musique, audible de son bureau, était une rumeur curieusement apaisante. Un immuable de sa vie. Et vu sa vie en ce moment, clairement, il avait besoin de se recentrer sur cette stabilité… et ne pas cracher inutilement son venin sur quelqu’un. Kath’ souffrait assez de ses sautes d’humeur comme ça.
Prendre l’air lui avait fait du bien, la rumeur des vagues sur la grève, la musique, l’odeur du sel… Le Volia, il aurait pu s’y diriger les yeux fermés. Son bébé, la preuve de sa valeur, un des symbole de sa réussite dans la Mafia Russe. Il se sentait curieusement nostalgique, comme à chaque fois qu’il éprouvait le besoin de se recentrer sur lui-même… et encore, ce soir, il n’avait rien bu. Les anti-douleurs et l’alcool, il l’avait appris à ses dépens quelques jours auparavant, étaient difficilement compatible, et il avait préféré s’abstenir, choisissant un café à la place. Jusqu’à ce qu’il tombe sur Oksana, en vérité, il se sentait presque de bonne humeur.

Aucun de ses employés ne l’avait prévenu de l’arrivée de la jeune femme et à vrai dire, cela n’avait rien d’étonnant. Ils étaient censés être amis, du moins en excellent termes, et la logique voulait qu’il soit au courant de la présence de sa belle-mère ce soir. Sauf que ce n’était pas le cas, d’où sa surprise de la voir ce soir, accompagnée de ses amies qui plus est. Pour un peu, il aurait pensé qu’elle avait fait exprès de venir le chercher ici, sur son terrain… et l’image d’Anya s’imposa à lui. Qu’avait-elle dit déjà ? Qu’elle s’était sentie trahie, blessée qu’il veuille la mettre à l’épreuve en la plaçant près de Curtis ? Il commençait vaguement à comprendre ce qu’elle avait voulu dire, considérant la présence de sa belle-mère comme une insulte personnelle, un défi qu’elle lui envoyer. Car il ne pouvait absolument rien dire ici, ni même montrer la moindre chose qui pourrait amener à penser que, peut-être, la famille n’était pas si unie que ça. Ils étaient au Volia, et les membres de la Mafia Russe y étaient nombreux.
D’où le ton particulièrement courtois du jeune russe, son sourire et ses manières affables, alors qu’en réalité, il n’avait qu’une envie : battre en retraite. Mais cela aurait pu paraître suspect, alors, il lui faudrait supporter la présence d’Oksana un peu plus longtemps. Il détailla brièvement la tenue de la jeune femme, la jugeant bien plus correcte que la dernière fois. Est-ce que c’était par courtoisie pour son père, ou simplement parce qu’il avait réussi à lui faire peur ? A cette idée, en vérité, le jeune homme se sentit réconforté. Il salua chaleureusement les copines de la jeune femme, se glissant avec facilité dans son rôle de patron du Volia… bien plus facile à jouer, ce soir, que celui de Misha Invanov.

« Vous êtes au bon endroit alors » Sourit-il devant le compliment sur le Volia, et ceux sur sa petite personne. L’idée de draguer les copines de sa belle-mère lui effleura un instant l’esprit, se délectant du fait qu’elle ne pourrait pas être plus mal à l’aise. Mais étant donné le climat tendu entre Kathleen et lui, c’était jouer avec le feu, et cela ne l’enchantait pas particulièrement. Tant pis, il aurait bien d’autres occasions de mettre Oksana mal à l’aise. Cette dernière reprit la parole, et Misha la dévisagea quelques secondes avant de répondre. Elle avait vu les bleus sur son visage, et ce n’était rien à côté de ceux qui recouvraient le reste de son corps. Est-ce qu’il allait bien ? Par où commencer ? En quelques jours, il s’était pris la tête avec son père et les tensions étaient plus vives que jamais entre sa fiancée et lui. Il s’était fait tabasser par les italiens, n’avait eu aucune nouvelle d’Isa et du plan qu’il lui avait monté, et pour couronner le tout, il s’était brouillée avec celle qui était, probablement, sa plus fidèle alliée. Tout ça sans mentionner Mya et leur escapade, plus si secrète que ça, sur le voilier. Alors franchement, non, il n’allait pas bien du tout. « Ca va on ne peut mieux », répliqua-t-il avec un sourire un brin forcé. Il avait des problèmes par-dessus la tête, et dans tout ce bordel, la seule chose positive était son contrat avec son fournisseur sud-américain. Au prix de la virginité d’Anya, d’ailleurs, ce qui ajoutait une culpabilité supplémentaire.
Mais Oksana était bien la dernière personne à qui il s’ouvrirait à propos de ce genre de choses. Alors lui offrir un sourire, même pas vraiment sincère, c’était la façon la plus simple de répondre à sa question. Une serveuse ramena les consos des demoiselles, et Misha la retint par le bras avant qu’elle ne s’éclipse. « Sers à ces dames tout ce qu’elles voudront ce soir, hors de question qu’elles payent quoi que ce soit. Et ramènes une bouteille de champagne ». Et un café, lui hurla la voix de la raison, qu’il ignora superbement. Survivre à une soirée avec Oksana sans un minimum d’alcool dans le sang n’était pas envisageable, et tant pis pour les médicaments.

Pour prévenir toutes dénégations des copines d’Oksana, il reprit la parole. «Vous laissez payer serait un crime. Oksana me remboursera la facture », indiqua-t-il avec amusement. Il savait jouer à merveille les patrons sympathiques et accueillants, aussi n’avait-il pas trop de mal à se forcer pour la partie là. Sa belle-mère devait bien se demander où était le piège, ou alors, elle avait conclu que les remontrances de Nicolaï et sa soirée d’anniversaire avaient réussi à faire rentrer un peu de raison dans la cervelle du jeune russe. Aucune chance.
« J’ai beaucoup de boulot » indiqua-t-il en réponse au précédent commentaire de la jeune russe, à savoir qu’elle ne pensait qu’il n’était pas là ce soir, « mais je peux bien m’accorder une pause en votre compagnie. Si cela ne dérange pas, évidemment ». Oksana se douterait-elle qu’il jouait la comédie ? A nouveau, Misha n’avait guère le choix de jouer les hôtes agréables et les beau-fils modèles, s’il voulait que son père lui pardonne sa dernières incartades. Enfin, ses dernières incartades. Et puis, quitte à devoir se coltiner sa belle-mère une partie de la soirée, eu égard aux convenances, il pouvait bien en profiter pour faire parler ses amis. Et apprendre un tas de choses intéressantes, qu’il pourrait utiliser contre elle dès que cela s’avérerait nécessaire.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oksana Invanova
avatar
MESSAGES : 1410
DATE D'INSCRIPTION : 10/03/2015
AGE : 35
MessageSujet: Re: poli, courtois et respectueux. Je sais faire. ¤¤ Oksana ¤¤ Mer 30 Sep 2015 - 17:44

Poli, courtois et respectueux. Je sais faire

ft. Misha Invanov


« Ennemis par la vie mariés par la mort. »
Malgré tout, la soirée se passait bien. Le patron ne s'était pas encore montré et la jeune femme profitait de ses amies en toute liberté, bien plus qu'elle ne l'aurait pensé en entrant au Viola. L'endroit était grandiose et l'ambiance détendue, mais la belle avait toujours une sorte d'appréhension quand elle pénétrait dans un lieu où l'aura de Misha est si présente, comme si elle risquait de se faire menacer encore. Ici, elle était en sécurité, le public les croyait bons amis et appréciait même le fait que Misha accepte la nouvelle femme de son père aussi bien. Que leur avait-il dit, mystère mais une chose est sûre, la brune jouait le même jeu que lui, ayant un autre avis sur sa personne et ne rêvant pas de lui faire la peau dans son cas... Mais lorsque la belle pivota sur elle-même et se trouva nez à nez avec son beau-fils, elle se figea sur place. La politesse de son beau-fils était tellement bien jouée qu'elle serait presque tombée dans le panneau, comme ses amies. Nul ne savait, en dehors des Invanov, que la situation était tendue dans l'intimité, il valait mieux ne rien dire pour ne pas affecter les relations entre les membres du clan et créer des conflits absurdes. Elle pouvait gérer ça ! Leurs salutations auraient pu s’accompagner d'une étreinte que ça n'aurait choqué personne mais les contacts physiques n'étaient pas à l'ordre du jour. Les compliments plaisent au jeune homme et ça elle le sait bien, alors elle lui fait plaisir avant de s'inquiéter de son état. On voit légèrement les bleus sur son visage au travers des quelques lumières colorées. Mais il ne dira rien, tout va bien pour lui et même si Oksana aurait apprécié plus d’honnêteté de sa part, elle rend son sourire au jeune Russe.

Les consommations arrivent alors et la brune imagine que le patron va repartir s'occuper de son club, les laissant continuer comme si de rien n'était. Mais non, c'était trop en attendre de Misha pour ça ! Celui-ci se montra d'autant plus charmant avec les demoiselles et leur offrit même le champagne en plus de tout ce qu'elles désiraient. Le regard que la Russe lui lança en disait long sur ses interrogations d'une soudaine gentillesse. « Oh non, on ne peut pas accepter ça ! » dit alors Julia en minaudant sous les yeux de sa camarade qui la dévisageait. D'accord, Misha était séduisant mais on ne pouvait pas tout accepter de sa part, surtout que les conséquences seront terribles pour elle par la suite s'il venait à avoir un comportement déplacé avec l'une des jeunes femmes. C'est dans ce genre de moments qu'Oksana l détestait, quand il jouait avec les gens. Mais elle ne dit rien, laissant le bellâtre faire son show auprès des dames, assurant que la facture lui serait remboursée. Derrière son rire, la brunette dissimulait à la perfection son agacement. « Profitez-en les filles, le champagne est excellent, ce serait dommage de se priver d'une si charmante invitation !  » plaisanta-t-elle en se permettant de passer un bras autour de Misha, lui caressant le bras un instant, comme pour leur montrer leur complicité.  Elle allait le regretter amèrement plus tard, mais ça lui plaisait de voir Misha si gentil envers elle et ses amies que son côté mignon et attentionnée reprenait le dessus comme s'ils s'entendaient réellement, les gestes se faisant comme si c'était Yulian à sa place, avec qui elle entretenait une relation excellente au passage !

L'envie de Misha de rester à leurs côtés n'était pas si mauvaise, peut-être verrait-il que sa belle-mère n'était pas si nulle et qu'il pouvait trouver en elle une alliée plutôt qu'une ennemie. C'était ce que la jeune femme avait à cœur et peut-être bien que le fait de venir ici allait pouvoir arranger les choses. Voir quelqu'un au travers de ses yeux d'enfant privé de mère ou bien entendre parler d'une jeune femme qu'il ne connaît toujours pas au bout de trois ans pouvait lui faire du bien, à lui comme  elle. Elle n'avait rien à cacher et Oksana était l'amie idéale. Elle savait qu'elle pouvait faire confiance à ses amies, elle n'avait jamais été ivre au point de vomir dans le caniveau comme Julia ou bien s'était retrouvée à moitié nue lors d'une soirée. Généralement, c'était pour le boulot qu'elle arborait une tenue dénudée, ce qu'il savait déjà. Il n'y avait rien que les filles puissent dire qui ne la mettrait mal à l'aise. L'inverse en revanche, venant de Misha, c'était un peu moins sûr... « Ça fait quoi d'avoir son club à soit a ton âge ? On peut se tutoyer ? » Julia n'a pas froid aux yeux, en effet, et elle semble apprécier le fait que le patron reste avec elles toutes, même si l'ambiance va changer considérablement. Oksana attrape son verre de cosmopolitan, redoutant le moment où l'une de ses copines demanderait à Misha ce qu'il ressent d'avoir une belle-mère du même âge que lui...

code by ORICYA.


_________________

   
LOVE RULES ★ Tu m'a trouvé là où nul ne serait venu me chercher. Tu m'a apporté la lumière qui manquait à ma vie, m'offrant une seconde chance... Je ne te dirais jamais assez combien je t'aime, Nicolaï Invanov ♥️ (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misha Invanov
Doesn't ask, take !
avatar
MESSAGES : 1458
DATE D'INSCRIPTION : 31/07/2013
MessageSujet: Re: poli, courtois et respectueux. Je sais faire. ¤¤ Oksana ¤¤ Dim 4 Oct 2015 - 22:23

Oksana et lui ne s’étaient pas revus depuis l’anniversaire de son père. Misha n’avait pas forcément cherché à l’éviter, mais il avait été pas mal pris et clairement, jouer les adorateurs de sa belle-mère ne passait pas du tout au premier plan. Mais il n’empêche, il n’aurait jamais pensé qu’elle se serait pointé au Volia. Sur son territoire, à lui, après ce qu’il s’était passé entre eux. Il lui avait fait peur, il le savait, et malgré l’apparente amitié qu’elle lui montrait toujours, il soupçonnait qu’elle n’avait rien oublié de sa promesse. Qu’elle le craignait, malgré le discours rassurant de Nicolaï. Mais surtout, qu’elle savait pertinemment de quoi il était capable, surtout lorsqu’il perdait son sang-froid. Alors venir le défier sur son propre terrain…
Mais il savait très bien jouer la carte de la bonne entente familiale. Misha était un comédien, et pour peu que la motivation soit là, il était parfaitement capable de donner le change et de jouer son rôle d’hôte courtois. Malgré le déplaisir que lui procurait la venue d’Oksana, et son mal de tête qui revenait en force, il conserva son sourire, échangeant quelques propos amicaux avec l’ancienne escort-girl. Oksana n’insista pas sur ses mésaventures, ce dont il lui fût presque reconnaissant : devoir fournir des explications, à elle autant qu’aux autres, était un calvaire qu’il avait subi bien trop souvent ces derniers jours. Mais pour autant, le russe n’allait pas battre en retraite si facilement : après avoir dit aux copines de sa belle-mère de commander ce qu’elles voudraient, il s’invita dans leur petit groupe sans aucune gêne. Il capta bien le regard d’Oks’, qui semblait l’interroger, mais ne fit absolument rien pour lui répondre.

Les copines d’Oksana firent mine de ne pouvoir accepter l’offre, et l’une d’entre elle en particulier. Malgré son intention première de ne pas draguer les copines de sa belle-mère, le jeune Invanov sût aussitôt qu’il avait un ticket. Après tout, dans son boulot, les filles lui tournaient autour bien plus souvent qu’il ne le révélait à Kathleen, et il avait l’œil. Surtout quand cela pouvait lui être utile, comme c’était le cas ce soir. Il fit mine d’ignorer la remarque, tout comme il ne jeta pas un regard à Oksana, histoire de ne pas surprendre son air qu’il devinait exaspéré. Agacé, tout au moins : car elle, elle savait que tout ça n’était qu’un jeu, elle connaissait la vérité et les enjeux. Pas ses copines, et c’était bien ce qui faisait tout le sel de ce petit jeu.
Il allait s’avancer vers la demoiselle quand sa belle-mère le prit de court, glissant son bras autour de lui. Un observateur attentif aurait sans doute pu capter le tressaillement du jeune russe, sa tension contre ce geste familier qu’il n’appréciait d’aucune façon. Mais ici au Volia, avec la musique trop forte et les lumières qui ne laissaient pas voir grand-chose des détails, qui aurait pu affirmer à coup sûr quelle maîtrise de ses nerfs il avait fallu à Misha pour ne pas rejeter en bloc ce contact ? Il aurait voulu la repousser, mais fit appel à toutes ses ressources pour ne pas le faire, se contentant de lui jeter un regard qui en disait long. Elle saurait. Bien sûr qu’elle saurait, elle savait que ce n’était qu’un jeu pour lui, et que dans l’intimité, jamais il n’aurait pu se montrer si courtois avec elle.

Il ignora donc du mieux qu’il put la jeune femme, préférant reporter son attention sur ses copines. Il était sûr qu’elles avaient quelques anecdotes croustillantes, et le mieux restait encore de les faire boire. S’il pouvait se payer la tête d’Oksana en échange de quelques bouteilles de champagnes, le prix en valait largement la chandelle. La dénommée Julia, comme une de ses amies l’appela, lui posa alors une question. Se dégageant doucement de l’étreinte de sa belle-mère, le jeune russe se glissa aux côtés de la jeune femme, la prenant par la taille et se penchant vers elle pour lui répondre, peut-être un peu plus près que nécessaire. « Bien sûr qu’on peut se tutoyer ! Et pour répondre à ta question, c’est juste génial : faire la fête chaque soir, danser avec les plus jolies filles qui soient, boire à l’œil… honnêtement, comment je pourrais me plaindre ? » Demanda-t-il avec un sourire, brossant un tableau idyllique du jeune gérant à qui tout souriait. L’envers du décor était moins rose mais à quoi bon en discuter avec ses filles ? « Et toi alors ? Les études ? T’es dans la promo d’Oksana ? » Il regarda sa belle-mère avant d’abattre une de ses cartes avec un sourire. « J’ai toujours adoré les étudiantes : c’est bien celles qui savent s’amuser le plus ». sa main, toujours autour de la taille de Julia, se déplaça un peu plus bas, tandis qu’il défiait Oksana de dire quelque chose, ne la quittant pas du regard. Misha avait toujours été très tactile, ce qui avait le don de mettre en fureur sa fiancée, mais après tout, ce soir, il ne faisait que son job de patron de night-club, non ? Fidéliser la clientèle.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oksana Invanova
avatar
MESSAGES : 1410
DATE D'INSCRIPTION : 10/03/2015
AGE : 35
MessageSujet: Re: poli, courtois et respectueux. Je sais faire. ¤¤ Oksana ¤¤ Dim 10 Jan 2016 - 20:23

Poli, courtois et respectueux. Je sais faire

ft. Misha Invanov


« Ennemis par la vie mariés par la mort. »
La venue de Misha près d’elles ne rassurait guère la jeune femme, s’interrogeant énormément sur les raisons de son envie de passer la soirée avec sa belle-mère et ses amies. Misha proposait des boissons gratuites pour les demoiselles, feignant l’amour fou avec Oksana. La brune détestait l’idée de le voir rester, non pas parce qu’elle ne l’appréciait pas, mais parce que Misha trouverait forcément un moment pour lui nuire au cours de cette soirée. Elle qui voulait se détendre après une journée de cours, voilà qu’elle se retrouvait au Volia, coincé avec un type qui ne rêve que de lui coller une balle. Et Julia qui jouait les allumeuses… Déjà que Kathleen n’a que peu confiance en lui, c’est tendre le bâton pour se faire battre… Mais la Russe feint l’amitié, se rapprochant dangereusement de son beau-fils en passant un bras autour de lui. Le regard que lui lança l’homme signifiait tout. Tout le dégoût que cette étreinte lui inspirait, alors que la jeune femme souriait chaleureusement, comme une manière de lui faire comprendre qu’ici, il ne pouvait pas la toucher. Lever la main sur elle serait une regrettable erreur, surtout en présence des filles.

Misha joua les Dom Juan en s’installant aux côtés de Julia, l’attrapant par la taille. Oksana avait besoin de son verre, maintenant ! Elle but une gorgée, se sentant quelque peu mal à l’aise face à ses amies, qui savaient pour certaines que le jeune homme avait une fiancée. Cela n’arrêtait pas Julia qui était un peu la Marie couches-toi là de la bande, mais Oks était mal placée pour lui faire une remarque, elle qui avait ce passé si trouble où côtoyer des hommes de toutes sortes n’était pas qu’un amusement mais bel et bien une manière de survivre à San Diego… Néanmoins, son regard croisa celui d’Hannah, une des amies présentes et qui se désespérait de voir Julia s’enticher d’un mec aussi rapidement et sans le connaître. Car oui, leur camarade de classe ne parlait que très peu de Misha, essayant de ne pas mélanger sa vie sociale et cette vie bien plus privée et secrète qu’elle ne le dévoile. Aussi, les seules fois où les enfants de son époux ont été abordés, ce n’était que pour signaler leur âge et l’impact que cela avait sur sa vie et les leurs.

La jolie Julia s’intéressait au propriétaire des lieux, pour faire connaissance et certainement avoir un verre à l’œil. La Russe ne disait rien, elle s’était assise près d’Hannah et Roxy, faisant face à son beau-fils tout en surveillant ses mains, bien trop baladeuses. Si la situation était autrement, si Oksana n’avait pas épousé le parrain, les deux jeunes gens auraient pu être amis, c’est une chose à laquelle pense souvent la brune, bien qu’elle ne regrette nullement d’avoir épousé Nicolaï, bien au contraire. Le fait de voir Misha se comporter ainsi avec Julia dans le seul but de torturer sa belle-mère était très difficile et elle engloutit son cocktail à une vitesse inhabituelle. L’alcool ne la dérange pas, elle est Russe après tout, ça la connaît ! Elle écoute la réponse du blondinet, souriant pour couvrir son envie de lui dire de les laisser tranquille.  « Tu as raison, c’est fantastique ! Je viendrai plus souvent si les cours n’étaient pas aussi longs. Tu peux être fier de ton club en tout cas ! » Toutes les quatre étaient du même avis, le Volia était magnifique et très populaire en ville, une réussite pour le jeune homme.
Ce fut alors au tour du Russe d’attaquer en posant des questions à Julia sur ses études et sa connaissance pour madame Invanova. « Oui, on est toutes les quatre dans la même promo. On a pas mal de cours en commun, c’est chouette. » dit-elle, en pointant rapidement ses camarades d’une main distraite, bien trop occupé à dévorer Misha du regard. Oksana fit signe à un serveur de leur apporter une autre tournée, inversant le croisement de ses jambes. Elle avait bien fait de ne rien mettre de trop décolleté, elle aurait pu subir les remontrances de son beau-fils. Sa robe restait courte mais élégante et un homme un peu plus loin semblait l’avoir remarqué.

Pendant que Misha avouait adorer les étudiantes, Hannah chuchota à l’oreille de son amie qu’un grand brun ne la quittait pas du regard. Oksana rosissait légèrement mais les lumières changeantes ne permettaient pas de voir cela. « C’est dingue ! Être marié ne les arrête jamais ! » dit-elle à son amie au creux de l’oreille avant de reporter son attention sur Julia. Le sourire de cette dernière était bien trop satisfait pour qu’elle ne succombe pas au piège, Oksana devait faire quelque chose. « Oh oui, on sait s’amuser ! On est infernale en soirée. » « Surtout Julia oui. Elle nous fait danser jusqu’au bout de la nuit ! » confia Roxy, sauvant sans le savoir la vie de sa camarade qui ne craignait une mauvaise interprétation de la part du blond. « Tu vois beaucoup d’étudiants ici Misha ? On pourrait organiser des soirées parfois ? » lança sa belle-mère comme idée afin de voir la réaction du Russe, tout en lui lançant un regard qui en disait bien long sur son intention de venir lui pourrir un peu plus ses soirées de boulot s’il n’arrêtait pas de draguer son amie. Elle n’avait aucun moyen de faire pression sur lui mais peut-être qu’à force de la voir là, il cesserait de jouer les cadors.

code by ORICYA.




[HJ : navrée de cet immense retard !! x_x j'espère que ça te plaira ^^ saleté !! Wink ]

_________________

   
LOVE RULES ★ Tu m'a trouvé là où nul ne serait venu me chercher. Tu m'a apporté la lumière qui manquait à ma vie, m'offrant une seconde chance... Je ne te dirais jamais assez combien je t'aime, Nicolaï Invanov ♥️ (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misha Invanov
Doesn't ask, take !
avatar
MESSAGES : 1458
DATE D'INSCRIPTION : 31/07/2013
MessageSujet: Re: poli, courtois et respectueux. Je sais faire. ¤¤ Oksana ¤¤ Mar 19 Jan 2016 - 23:11

Jouer ainsi l’amitié avec Oksana était un exercice de haute voltige, mais depuis le temps qu’il s’y essayait, Misha commençait à s’y habituer. Et il y  excellait, du moins, aux yeux du public… seul avec Oksana, c’était une toute autre histoire. Il avait fait un faux pas ce matin-là, payant cher ses menaces, mais il était bien résolu à ne pas se laisser avoir à nouveau. Avec le mal de crâne qui le guettait et la récente déconfiture italienne, il aurait peut-être un peu plus de mal à tenir son rôle, mais il espérait bien que les amies de la jeune femme n’y verraient que du feu. Et puis, autant l’avouer, même s’il s’était fait réprimander, le jeune Invanov n’était pas mécontent d’avoir passé le message à Oksana. Il aimait l’appréhension qu’il lisait dans ses yeux, l’incertitude qu’il observait dans sa posture, ses plus légères hésitations. Elle avait peur de lui, et rien que ça suffisait à illuminer sa soirée. Evidemment, il ne croyait pas réellement qu’elle le pensait capable de la tuer sur-le-champ, devant témoins, mais l’idée qu’il puisse le vouloir, rien que ça, cela suffisait au jeune russe.
Le sourire chaleureux de la jeune femme, quand elle posa sa main sur lui, fit cependant vaciller cette dernière certitude. Trop confiante ? Il se promit de la remettre à sa place durant cette soirée, en toute subtilité, bien évidemment. Un conflit ouvert devant les amies de la jeune femme et, qui plus est, au Volia, serait suicidaire, et Misha n’était pas assez stupide pour s’y risquer. Et Julia, puisque tel était son nom, offrait au jeune homme l’occasion idéale de montrer à sa belle-mère qu’elle avait tout à craindre de lui. La jeune étudiante n’était absolument pas importante pour lui, et l’utiliser dans ce jeu de pouvoirs ne lui faisait ni chaud ni froid. Pourquoi aurait-il dû s’en soucier, après tout ? Kathleen n’était pas là, et elle n’avait strictement aucune raison d’avoir connaissance de ce petit jeu, à moi qu’Oksana ne vende la mèche. Il la regarda d’un air de défi alors qu’il prenait Julia par la taille, s’approchant de la jeune femme pour se faire entendre malgré la musique, frôlant sa main alors qu’il se penchait pour attraper son verre. Vu les antidouleurs qu’il avait pris juste avant, ce n’était pas l’idée du siècle mais peu importe… on ne vit qu’une fois. Et son mal de tête revenait au galop, alors, mieux valait le faire disparaître à grand renfort d’alcool. Demain serait une autre histoire, il le savait… mais demain, il y aurait sa fiancée pour veiller sur lui, et pas d’Oksana à qui tenir tête.

Misha leva son verre vers sa belle-mère, acceptant le compliment de bonne grâce avant de relancer la conversation avec Julia, qui semblait ravie de cette attention toute particulière. Mais Oksana se hâta de répondre aussi, ne le laissant guère savourer sa victoire et ses quelques mots qui, connaissant le passé de la jeune femme, prenaient une tout autre saveur. Sans répondre tout de suite à la pique déguisée, Misha préféra se pencher davantage vers Julia, son souffle faisant danser quelques mèches échappées de sa coiffure. Avec le bruit, nul ne put entendre ce qu’il lui dit, mais elle gloussa en regardant Oksana, accompagné par un regard amusé du jeune homme sur sa belle-mère. Nul besoin d’entendre pour se douter que ce n’était pas forcément un compliment. « Toute la nuit? Intéressant. » Lança-t-il en posant une main sur la cuisse de Julia qui rougit aussitôt, avant de finalement répondre à sa belle-mère. « Aucun problème, si vos amies étudiantes ont de quoi se payer une bouteille ici, on pourrait peut-être organiser quelque chose » et malheureusement, il s’avérerait que le soir-là, il ne pourrait être au Volia. Quel dommage. Mais Misha préférait faire une entorse à ses responsabilités de gérant plutôt que de passer trop de temps avec Oksana… pour sa santé mentale, mieux valait éviter. Et puis, ce serait l’occasion de voir si tout pouvait se passer sans qu’il ne soit présent, n’est-ce pas ? « Et puis, si elles sont toutes aussi enclines à faire la fête, je m’en voudrais de les en priver » Ajouta-t-il en regardant Julia, et il n’était clairement pas difficile de comprendre le double-sens de ses paroles.

Maintenant qu’il avait répondu à la remarque de sa belle-mère, le jeune russe chercha à gagner un peu plus de terrain, et poussa son avantage. Tandis qu’une serveuse ramenait de nouvelles bouteilles, il se pencha vers les jeunes femmes, son corps dangereusement proche de celui de Julia, la main toujours posée sur la cuisse de celle-ci. « Vous sortez souvent ensemble ? Vous devez avoir un tas d’anecdotes croustillantes les unes sur les autres » Dit-il avec amusement, ses yeux bleus pétillants de malice. « Et j’ai hâte d’entendre ce qu’Oksana fait de ses soirées » termina-t-il en jetant un coup d’œil à sa belle-mère avant de hausser les épaules, son sourire ne disparaissant pas pour autant. « Je suis sûr que tu as déjà parlé de moi, alors ce n’est qu’un juste retour des chose. » Il avait dit tout ça sur le ton de la plaisanterie, mais lui et la jeune femme savaient qu’il n’était absolument pas question de s’amuser. La stratégie du russe était directe, mais après tout, quand une femme avait-elle refusé de se soumettre à ses exigences, alors qu’il lui offrait son plus charmant sourire et son meilleur alcool ?

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oksana Invanova
avatar
MESSAGES : 1410
DATE D'INSCRIPTION : 10/03/2015
AGE : 35
MessageSujet: Re: poli, courtois et respectueux. Je sais faire. ¤¤ Oksana ¤¤ Dim 20 Mar 2016 - 18:19

Poli, courtois et respectueux. Je sais faire

ft. Misha Invanov


« Ennemis par la vie mariés par la mort. »
Quelle soirée ! Les amies de la brunette avaient souhaité se rendre dans le club de Misha afin de connaître les lieux. Elles n’y étaient jamais allé, non pas que l’endroit ne soit pas sympathique, c’est plutôt le propriétaire qui pose souci. Au premier abord, Misha n’avait pas semblé être présent, ce qui avait conduit la jeune femme à se détendre et profiter de la soirée. Etant de la maison pour ainsi dire, les serveurs connaissaient son visage et savaient parfaitement son statut. Tous étaient ravis de la voir au Volia, sauf le blondinet qu’elle croisa au détour d’une danse. En quelques minutes seulement, l’ambiance de la soirée changea du tout au tout. Oksana ne pouvait pas s’éclipser, cela aurait soulevé trop de questions dans la tête de ses camarades de classe qui tombaient déjà sous le charme du Russe. Il est vrai qu’il n’était pas mal du tout, dans la même tranche d’âge bien que les étudiantes soient un peu plus jeunes que les deux Invanov. Enfin, ça n’arrêterait pas Misha, comme toujours quand il s’agit de pourrir la vie de sa belle-mère. Le souvenir de son bras se vrillant sous les doigts de l’homme lui donnait comme une sensation de douleur dans le bras. Le bleu était resté quelques jours, elle n’avait pu le cacher à Nicolaï et les cris ayant alerté les domestiques, l’autre avait passé un sale quart d’heure. Oksana avait écouté derrière la porte et la compassion l’avait presque prise pour le jeune homme malgré le mal qu’il lui avait fait. Elle comprend parfaitement la situation de son vis-à-vis, trop jeune pour être sa mère, pour lui faire la leçon. Mais l’acceptation n’a jamais été aussi dure à obtenir.

Plus les minutes passent et plus Misha s’impose dans le groupe de copines, se montrant bien trop entreprenant avec une Julia pompette et en mal d’amour. Aussi attirant soit-il, le Russe joue un jeu dangereux. Ses remarques mesquines déstabilisent sa belle-mère qui fait mine que rien, tout en buvant son nouveau verre. « Compte sur moi. » lui dit-elle, assurant qu’elle ramènera toute l’université s’il le faut pour qu’il oublie certaines interrogations à son sujet. Pour faire la fête, ça oui les étudiants en tous genre étaient prêts, dépensant tout leur argent pour un verre de champagne au lieu d’économiser pour manger. Les fêtes étudiantes sur le campus étaient mémorables pour ceux qui ne sombraient pas dans un coma éthylique.
Julia gloussait toujours en sentant la main de Misha sur sa cuisse. Un regard léger à son amie comme pour connaître son opinion dont elle se fichait en réalité. Leurs messes basses dérangeaient Oksana, craignant qu’il ne divulgue quelque secret… Hannah ne pouvait rien pour elle, lâchant prise après sa semaine éprouvante en terme de révision. « Oui, assez souvent. On travaille autant qu’on s’amuse. » sourit Roxy sans gêne. « J’ai hâte d’entendre ce qu’Oksana fait de ses soirées. » La douche froide. Cette phrase résonna sourdement dans la tête de la jeune femme, cherchant un moyen de s’échapper. « Tu es bien curieux, Misha. » rétorque-t-elle alors que celui-ci n’a pas tort, elle a déjà parler de lui à ses amies. En des termes qu’elle pourrait réitérer s’il n’avait pas manqué de lui briser les os du bras…

« Oh a part nous ramasser en fin de soirée parce qu’elle tient bien mieux l’alcool que nous, c’est une nana normale. Tu te souviens la dernière fois Oks’ ! Quand t’as fait un pari avec Jimmy que tu pouvais boire dix shots plus vite que lui et de pas tomber dans les vapes ! » Un souvenir ont on se passerait bien devant Misha mais c’est un fait, la Russe fait honneur à ses origines !  « Faut jamais jouer avec une Russe, on l’avait prévenu. » plaisanta Roxy. « Il l’avait cherché aussi. Merci de me le rappeler. Mais me faites pas non plus passer pour une alcoolique, Misha boit bien plus et mieux que moi. » répliqua la principale intéressée. La machine était lancée, les filles cherchaient à se souvenir de faits marquants en présence de leur amie. « Un jour, on a demandé à Oksana qui elle aurait choisi si elle t’avais rencontré avant ton père. Bah elle a quand même choisit ton père ! » dit Hannah en souriant, ravivant chez la Invanova une lueur de bonheur. C’est une très belle chose que vient de dire sa camarade, car en effet, on pourrait lui faire choisir n’importe quel homme sur Terre, son choix se porterait toujours sur Nicolaï, pour l’homme qu’il est, sa beauté d’âme et l’amour qu’il est capable de donner. « Si Misha tiens de lui, j’ai envie de le rencontrer, moi ce Nicolaï ! » déclare Julia suscitant l’hilarité chez le groupe. Elle ne s’arrête jamais à un seul homme, c’est effrayant ! Oksana laisse la discussion défiler doucement, gérant au mieux le taux d’alcoolémie de Julia pour qu’elle ne finisse pas dans le lit de Misha, évitant aux deux parties des problèmes. Voir le Russe flirter est bien plus un problème que la personne avec qui il le fait. La brune éprouve une affection toute particulière pour Kathleen, la fiancée de l’homme. Elle ne mérite pas de souffrir de tromperies ouvertes.

code by ORICYA.


_________________

   
LOVE RULES ★ Tu m'a trouvé là où nul ne serait venu me chercher. Tu m'a apporté la lumière qui manquait à ma vie, m'offrant une seconde chance... Je ne te dirais jamais assez combien je t'aime, Nicolaï Invanov ♥️ (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misha Invanov
Doesn't ask, take !
avatar
MESSAGES : 1458
DATE D'INSCRIPTION : 31/07/2013
MessageSujet: Re: poli, courtois et respectueux. Je sais faire. ¤¤ Oksana ¤¤ Mar 22 Mar 2016 - 22:40

Même si ce n'était pas exactement la façon dont Misha avait prévu de passer sa soirée à la base, les choses ne s'annonçaient pas si mal. Si on oubliait le mal de tête et la présence désagréable d'Oksana, il aurait presque pu qualifier la soirée de bonne. Et encore, défier Oksana lui plaisait bien plus qu'il ne saurait le dire, depuis leur petit duel. Bien sûr, c'était subtil, il avait appris sa leçon, mais le jeu n'en restait pas moins amusant. Une nouvelle coupe de champagne, vite avalée, et Misha sentit que son mal de tête régressait... il serait dans un sale état demain. Un très sale état. Mais après tout, la vie était courte, et il fallait en profiter. Son rôle de lieutenant de la Mafia Russe l'empêchait de boire jusqu'à rouler sous la table, mais il en fallait bien plus de verres que ce qu'il avait déjà pris ce soir. Et Misha se targuait de connaître ses limites... surtout qu'au pire, dormir sur le canapé du Volia restait une option viable. Ce ne serait pas la première fois.
Et puis, la mine de sa belle-mère valait le détour. Sans la moindre gène, le jeune homme s'était imposé dans le groupe de copines de la brune, s'accaparant l’attention de la dénommée Julia, déjà bien pompette pour ne pas voir qu'il la manipulait sans vergogne. Blesser ces jeunes femmes pour atteindre Oksana ? Clairement, ce n'était pas les scrupules qui étoufferaient le futur héritier de la Mafia. Nouveau verre de champagne, nouveau rapprochement, quelques paroles échangées dans l'oreille de sa compagne de la soirée... plus Oksana s'agaçait, plus son beau-fils s'amusait. Rien de répréhensible, pourtant : il avait bien songé à glisser quelques bribes du passé de la jeune femme, mais son père avait été clair, et risquer son courroux, si tôt après la débâcle italienne, était un risque que Misha ne voulait pas prendre. Liguer les amies d'Oksana contre elle était tentant, mais du domaine de l'impossible ce soir. Dommage. Cela ne l'empêchait pourtant pas de relever les perches tendues par les amies de la jeune femme, décidément pleines d'anecdotes à son sujet. Mais révéler son passé... son père ne le lui pardonnera pas cette fois, et Misha tenait trop à son business pour enfreindre cette règle tacite.

La main du jeune russe s'insinua plus haut sur la cuisse de la jeune femme à ses côtés, la faisant glousser de plaisir anticipé. Le regard d'Oksana était bien peu amène, et il se contenta de lui sourire d'un air impertinent avant de hausser les épaules à sa remarque. Mauvaise idée. Le mouvement lui arracha un bref hoquet de douleur, souvenir de la correction infligée par les gardes de Tiziano, et il noya la désagréable sensation dans un nouveau verre avant de répondre «  Tu me connais, je suis toujours à la recherche d'une bonne histoire ». De quelque chose qu'il puisse utiliser contre elle, en réalité. Elle n'en était probablement pas dupe, d'ailleurs. Mais Roxy, enfin, il lui semblait qu'elle s'appelait comme ça, ou alors était-ce l'autre ? Bref, elle ne remarqua même pas leur bref échange tandis qu'elle répondait d'un ton enthousiaste sur la capacité d'Oksana à tenir l'alcool. Propos que l'intéressée se hâta de minimiser, arguant que son beau-fils buvait bien plus qu'elle. Pour lui donner raison, Misha porta un nouveau toast, entraînant les jeunes femmes à boire un nouveau verre à sa suite. L'alcool délie les langues, et les anecdotes ne tardèrent guère à s'enchaîner, laissant à Misha le soin de déterminer ce qui était intéressant ou pas, et ce qui pourrait sans nul doute ressortir à un dîner de famille. Hé, ça égayerait l'ambiance, à n'en pas douter !

L'anecdote sur son père ne le laissa pas indifférent. Misha s'efforça de calmer sa colère devant cette remarque peu flatteuse, et ne put s'empêcher de remarquer « Ca tombe bien d'un côté, puisque je n'aurais jamais choisi Oksana » Il avait dit cela d'un ton léger, laissant les jeunes femmes croire à une boutade, mais Oksana saurait qu'il n'en était rien «  Elle et moi, on vient d'un monde trop différent pour ça » Acheva-t-il sans vraiment y réfléchir avant. Il s'était promis de ne pas en dire trop, mais est-ce que cela faisait partie de ce « trop » ? Qu'est-ce que la jeune femme avait raconté à ses copines de sa rencontre avec Nicolaï ? De toute façon, il était trop tard pour s'en inquiéter. Une nouvelle tournée d'alcool, tandis qu'Oksana semblait inquiète pour la jeune femme aux mains de Misha, lui fit rapidement oublier cette incertitude. Se levant, avec une grimace de douleur qu'il dissimula tant bien que mal, le russe attrapa Julia par la taille, la hissant à ses côtés. Ses mains sur les hanches de la jeune femme, il lui glissa un baiser dans le cou, ses yeux bleus ne quittant pas leur air de défi quand il supporta le regard de sa belle-mère. « Ca vous dit de danser, les filles ? Après tout, c'est pour ça que vous êtes venues, non ?»  Clama-t-il avant d'entraîner Julia à sa suite vers la piste de danse. Il aurait bien un moment seul avec Oksana, où elle lui expliquerait sans doute de quelle façon elle désapprouvait son comportement, mais c'était bien plus amusant de la voir rager. Et Julia commençait à être bien trop soûle pour qu'il ne continue pas à se servir d'elle, de toute façon.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oksana Invanova
avatar
MESSAGES : 1410
DATE D'INSCRIPTION : 10/03/2015
AGE : 35
MessageSujet: Re: poli, courtois et respectueux. Je sais faire. ¤¤ Oksana ¤¤ Lun 30 Mai 2016 - 14:58

Poli, courtois et respectueux. Je sais faire

ft. Misha Invanov


« Ennemis par la vie mariés par la mort. »
Plus les verres défilaient, plus les filles commençaient à se dévergonder. Oksana savait qu'elle n'avait pas grand-chose à se reprocher, elle n'était pas du genre infidèle ou à trafiquer avec l'ennemie, Misha ne pourrait rien contre elle. Au vu de la dernière entrevue musclée entre les deux protagonistes, la jeune femme faisait en sorte d'agir de son mieux, redoublant d'efforts pour ne pas paraître désagréable. Une baffe était parti sans le vouloir, la peur et la colère l'y avait poussé, mais ça n'excuse pas les menaces de mort reçues. Oui, la brune craignait son beau-fils, et tout leur entourage pourrait affirmer qu'il était de bon ton de se méfier de lui. Ses leçons de self-défense ne l'aideraient pet-être pas contre une arme et un sac mortuaire, mais lui permettraient d'avoir un peu de marge.

La jeune Invanova souhaitait de tout son cœur voir un allier dans le coin, qu'il s'agisse de Yulian ou de Curtis. Eux sauraient l'aider, l'un énervant bien trop Misha pour qu'il supporte sa présence sans rien faire. C'était à se demander qui il détestait le plus, sa belle-mère ou le meilleur ami de celle-ci et employé de papa. Mais nul n'était présent et elle devait faire face à son bourreau qui tentait de saouler ses amies jusqu'à ce que quelque chose sorte de leurs bouches. Quand Hannah fit entrer en ligne de compte l'amour que la belle portait à son époux, ne souhaitant pas choisir un autre homme, un sourire plus sincère naquit sur les lèvres de la Russe. Toujours ce même sourire amoureux, faisant remonter les souvenirs de ces moments passés avec Nicolaï. Les filles ne comprirent pas forcément les paroles de Misha par la suite, elles pensèrent à de l'humour mais l'une d'elles – Hannah – osa poser une question indiscrète. « Différents ? Ça veut dire quoi ? Parce qu'elle vient d'une famille pauvre tu n'serais pas sorti avec ? » Et oui, elle avait osé et les yeux d'Oksana croisèrent ceux de son beau-fils avec appréhension. La voilà sur la défensive. S'il osait parler, il avait intérêt de se planquer très loin de son père. Dans les yeux de la brune, l'autre pouvait clairement lire une interdiction de dire quoi que ce soit. Il devait en mourir d'envie mais la jeune femme, elle, riait moins. Elle avait dû trouver un moyen de se sortir de la misère, de subvenir aux besoins de ses cadets, se sauvant à la majorité pour ne plus subir le dépit de son père et tous les problèmes. Le choix avait été simple puisqu'on ne lui avait pas laissé. Une jeune femme séduisante, toute seule dans la rue, un potentiel à exploiter pour ces gens. Le monde de la mafia s'était ouvert à elle d'une étrange façon. « Tu sais, il a raison. Venant de deux mondes différents, on ne traînait pas vraiment aux mêmes endroits. On n'aurait pas pu se rencontrer par hasard comme toi et Miles. » dit-elle pour détourner les pensées des filles.

Peut-être que le moment de répit tant attendu serait trouver dans la danse qu'offrit Misha. Julia était totalement ivre, elle qui ne tient jamais l'alcool, la pauvre était une victime du Russe. Qu'à cela ne tienne, les camarades de classe se levèrent avec enthousiasme et se mêlèrent à la foule. Vu l'état du patron, il allait bientôt rentrer dans son bureau. Au cours de la danse, Oksana en profita pour se rapprocher rapidement de lui et lui dire à l'oreille : « Arrêtes ça tout de suite. Tu as bien rit, mais il est temps d'aller te reposer maintenant. » dit-elle en Russe au cas où ses copines tendraient l'oreille. Pas vraiment une supplication, mais pas non plus une menace. Une simple demande tant pour son propre bien que pour celui de Misha qui n'avait pas l'air dans son assiette. Elle savait analyser ses gestes et voyait ses grimaces.

code by ORICYA.



HJ:
 

_________________

   
LOVE RULES ★ Tu m'a trouvé là où nul ne serait venu me chercher. Tu m'a apporté la lumière qui manquait à ma vie, m'offrant une seconde chance... Je ne te dirais jamais assez combien je t'aime, Nicolaï Invanov ♥️ (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misha Invanov
Doesn't ask, take !
avatar
MESSAGES : 1458
DATE D'INSCRIPTION : 31/07/2013
MessageSujet: Re: poli, courtois et respectueux. Je sais faire. ¤¤ Oksana ¤¤ Mer 8 Juin 2016 - 8:38

Elle devait regretter, maintenant, d’être venue au Volia avec ses amies, offrant sur un plateau d’argent l’occasion à Misha de se venger du sermon qu’il avait subi pour avoir osé porter la main sur la femme de son père. Et elle, elle n’avait pas porté la main sur lui, peut-être? Sa gifle ne lui avait pas fait mal, mais l’humiliation avait été forte, aggravée par l’engueulade subie lorsque les choses avaient été révélées au grand jour. Et même s’il avait promis de se tenir à carreaux, même s’il avait promis d’être sage, il n’avait pas pour autant l’intention de demeurer sans rien faire, alors qu’une telle opportunité se présentait d’en apprendre plus sur Oksana. Ruiner leur amitié, saccager l’amour-propre de sa belle-mère ou même sa réputation? Franchement, cela ne l’arrêterait pas, il s’en fichait complètement. La seule et unique chose qui le retenait, c’était l’ombre de Nicolaï, et les ennuis qu’il aurait si les choses se corsaient davantage entre sa belle-mère et lui.
Du coup, il avait dû opter pour une approche un rien plus subtile que la dernière fois, et jusqu’à présent, cela s’avérait plutôt amusant. Moins que de menacer directement sa belle-mère, évidemment, mais Misha devait bien s’en contenter. Depuis cette histoire, il avait joué les beau-fils modèle et avait réussi à obtenir le pardon paternel, alors, il n’était pas tenté de défier les règles de sitôt. Même si, il le savait, cette guerre froide entre Oksana et lui ne durerait pas éternellement : la voir traîner autour de son père, entendre leurs conversations étouffées et voir le sourire amoureux de la jeune femme lui donnait des envies de meurtre. Ce même sourire amoureux qu’elle abordait pour le moment, et qu’il s’efforça d’oublier avec une gorgée d’alcool. Pas très concluant.

Une des copines d’Oksana ne se laissa pas distraire par sa réponse plus que sibylline sur le fait que non, clairement, il n’aurait pas dragué la jeune femme. Lui n’épousait pas les filles de joie, il les laissait là où elles devaient être, dans les draps des clients pour rapporter de l’argent. Évidemment, il n’était pas encore assez suicidaire pour le dire à son père, et pas non plus pour le répliquer à la jeune femme. Au lieu de ça, ses yeux bleus se portèrent vers sa belle-mère, visiblement mal à l’aise. Très mal à l’aise, même, tellement elle craignait sa réponse. Elle le savait, à ce moment précis, Misha avait le pouvoir de détruire sa réputation, et de faire éclater la vérité qui se répandrait comme une traînée de poudre. Oksana aurait à affronter les regards choqués et méprisants de ses anciens amis, et abandonnerait sûrement la fac. Oh oui, il pouvait lui faire mal, très mal même, et rien que le fait qu’elle sache qu’il détenait ce pouvoir rendait Misha absolument ravi. Il lui adressa un sourire arrogant et ne répondit pas, la laissant détourner le sujet sur autre chose. Qu’importe, elle savait, tout comme elle savait que si elle continuait, cette soirée serait désastreuse pour elle. Plus les filles buvaient, plus Misha pourrait leur extorquer ce qui lui semblait utile.
Misha avait proposé de rejoindre le dance-floor, et quand sa belle-mère le rejoignit pour quelques mots en privé, il ne pu retenir un sourire moqueur. Bien sûr, qu’elle allait profiter de ce moment pour lui enjoindre fermement de la laisser tranquille, dans l’initmité toute relative induite par la musique trop forte et les corps pressés l’un contre l’autre par la foule dense. Le russe leva les yeux au ciel lorsqu’elle lui fit la remarque qu’il devrait aller se reposer : évidemment, elle avait vu qu’il n’était pas encore totalement rétabli. Qu’importe, pour s’amuser, il pouvait passer outre quelques bleus et bosses. Dans cette attitude provocatrice d’adolescent rebelle qu’il abordait toujours avec la jeune femme, il répondit dans la même langue, pour éviter les oreilles indiscrètes. «Et vous priver du plaisir de ma compagnie? Julia... C’est Julia, c’est ça? Elle semble parfaitement heureuse que je reste. Je me demande même si je ne vais pas aller lui faire visiter les coulisses du club, on s’entend bien, elle et moi.» L’allusion au fait de coucher avec la jeune femme n’était pas assez subtile pour qu’Oksana la manque, et il l’avait fait à dessin. Adressant un sourire narquois à sa belle-mère, Misha enchaîna. «Et puis, mon père a exigé que je sois un beau-fils modèle, c’est ce que je fais non? Vois avez lui si quelque chose te déplaît.» Il suivait les ordres à la lettre, pour une fois qu’il lui convenait de s’y plier entièrement!

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oksana Invanova
avatar
MESSAGES : 1410
DATE D'INSCRIPTION : 10/03/2015
AGE : 35
MessageSujet: Re: poli, courtois et respectueux. Je sais faire. ¤¤ Oksana ¤¤ Mar 26 Juil 2016 - 16:43

Poli, courtois et respectueux. Je sais faire

ft. Misha Invanov


« Ennemis par la vie mariés par la mort. »
Ce n'était pas l'envie de lui coller une claque qui manquait à la jeune femme, plutôt l'occasion et le courage de le faire, car oui, elle n'était pas suicidaire au point de porter la main sur lui une nouvelle fois. Ça lui avait valu un énorme bleu au poignet, qu'elle n'avait pas réussi à cacher à son époux assez longtemps pour le faire disparaître. Elle avait pourtant essayé, portant de larges montres et beaucoup de bracelets, mais il l'avait retenu par le poignet un soir où elle allait s'enfuir à la salle bain pour lui préparer un bain. La douleur encore présente, comme si les doigts de Misha la serrait toujours, trahit l'événement et il ne fallut pas longtemps à Nicolaï pour apprendre la vérité et mettre la trempe de sa vie à son fils. Oksana n'avait jamais voulu que ça en arrive là entre eux. Misha était quelqu'un d’appréciable, gentil de ce qu'en disait Kathleen, et elle connaissait sa réputation bien avant de rencontrer le parrain. C'était un regrettable mot qui avait causé ce fossé. Ce « oui » qu'elle avait prononcé à son mariage...

Depuis ce jour, tout était devenu comme pire. Seul Yulian était présent pour elle, adorant cette amie qu'il avait pu gagner. L'aîné, lui, rejetait en bloc toute tentative de la jeune femme pour se rapprocher de lui. Une guerre froide qui n'avait lieu qu'en privée d'ordinaire. Mais pas ce soir. Ce soir, tous les coups étaient permis, bien que les amis d'Oksana n'en savaient rien. Les pics incessants du propriétaire du Volia et l'alcool qu'il offrait aux filles étaient clairement une déclaration de guerre. Julia était sous le charme du Russe, Hannah ne pouvait que se montrer moyennement efficace pour redorer son blason et Roxy ne disait pas grand chose, n'aimant pas choisir une position. La seule qui lui venait en aide sans le savoir puisque même en étant adorable de sortir cette anecdote du choix de l'homme, Hannah n'avait fait que permettre à l'homme de balancer une saloperie déguisée de plus.

Misha proposa aux filles de danser, histoire de remuer un peu l'alcool dans leur sang sans doute... Mais sa belle-mère en profita pour l’accaparer un instant, afin de le mettre en garde. L'autre s'en fichait bien, il avait à cœur de s'amuser avec ses nerfs. Quand il parla d'emmener Julia en coulisses, la jeune femme se raidit dans son attitude. « Ne la touche pas ! T'en fais quoi de Kath ? » lança-t-elle, sachant qu'elle était aussi un bon moyen de pression sur lui. Il lui faudrait bien une reine s'il voulait monter sur le trône et ce n'est certainement pas ses galipettes qui allaient le mener jusque-là. « Misha, je te le demande une dernière fois gentiment, arrête ça ! » bien que les employés soient Russe, nul n'irait écouter les conversations de la famille Invanov, trop occupés à travailler premièrement, mais aussi parce que le patron faisait ce qu'il voulait. Au moins, les filles ne sauraient pas de quoi il retourne.

Le blond se défendit, disant qu'il respectait la volonté de son père d'être un fils charmant avec sa belle-mère, offrant politesse et courtoisie. Oh oui quelque chose déplaît à Oksana, et ce n'est pas peu dire ! Elle pourrait en faire état à son époux, mais ce n'est pas la colère de Misha qu'elle recherchait, simplement la paix des ménages. « Tu n'as pas autre chose à faire de ta soirée que de pourrir la mienne !? Tu les as fait boire, t'as failli leur balancer pour mon passé, maintenant ça suffit ! S'il te plaît, va t'en. » lui demande-t-elle d'un ton loin de l'animosité qui régnait quelques mots auparavant. Elle souhaitait sincèrement qu'il s'en aille, qu'il rentre chez lui auprès de sa fiancée peut-être. Sinon, ce serait à elle de faire en sorte que les choses bougent.

code by ORICYA.


_________________

   
LOVE RULES ★ Tu m'a trouvé là où nul ne serait venu me chercher. Tu m'a apporté la lumière qui manquait à ma vie, m'offrant une seconde chance... Je ne te dirais jamais assez combien je t'aime, Nicolaï Invanov ♥️ (c) P!A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: poli, courtois et respectueux. Je sais faire. ¤¤ Oksana ¤¤

Revenir en haut Aller en bas

poli, courtois et respectueux. Je sais faire. ¤¤ Oksana ¤¤

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Foutre la paix aux gens tu sais faire ? | Calliopé
» Un cheval et une jument sa donne un RP [Privé Memories]
» Tout un réseau
» Je n'aime pas me répandre en paroles futiles mais, je sais faire des efforts ♦ Wyatt C. Salvatore
» Je veux pas vous impressionner, mais je sais faire des pâtes.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ride Or Die : After that you run ...  :: SAN DIEGO :: Quartier Ouest :: Mission Valley :: Night-Club :: Volia-
Sauter vers: