Partagez|

Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Steve R. Bolion
avatar
MESSAGES : 899
DATE D'INSCRIPTION : 25/06/2014
MessageSujet: Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite) Ven 13 Mar 2015 - 16:13

Steve avait roulé plutôt vite, et il fallait bien l'admettre, il avait utilisé les capacités de la voiture...Il le fallait bien non? Toujours était-il qu'il avait failli se taper les bouchons, mais grâce à son sens aigu de l'orientation et du raccourci surtout, il avait pris moins de temps que prévu. Le confort offert par la BM était telle que vous aviez envie d'y rester encore à l'intérieur. La musique agréable à écouter avec un son parfait, et cette tenue de route impeccable ne vous donnait qu'envie de garder la voiture, d'y rester encore un peu, toujours plus. Bon, d'accord, il y avait aussi les améliorations moteur à prendre en compte ainsi que le chassis sport, et d'autres modifications apportés par Steve et Melvin, son ami mécano. En fait, on pouvait dire que la voiture était un peu débridée, enfin, un peu, oui, un peu beaucoup. Heureusement que Steve avait fait des choses que seules un expert pouvait voir. Le compteur affichait deux cents quatre vingt max? Souvent on ne les atteignaient pas, mais là...Il y avait toutes les chances.

Steve ne savait pas où habitait Alicia, aussi se laissa-t-il guide par elle-même et réduisit l'allure. Plusieurs maisons, beaucoup avaient de l'allure et du style, et il fallait avouer que ce n'était pas un endroit qui déplaisait à Steve. C'était un endroit ou cohabitait la verdure et l'homme et la modernité. Un endroit charmant, un petit paradis dans le centre ville. Ils ne tardèrent guère à arriver devant la maison d'Alicia qui n'était pas des plus grandes, ni des plus impressionnantes au niveau du luxe, mais elle avait son charme, et cette petite demeure avait quelque chose d'attrayant. Steve gara sa voiture correctement en effectuant un splendide créneau. Que fallait-il dire de plus? Steve coupa le moteur et regarda l'endroit avec attention. Il 'navait jamais eu l'occasion de se rendre dans le coin, et il devait admettre qu'il commençait à comprendre les raisons de cela. Jamais il n'avait fait une patrouille ici lui, jamais il n'y était venu, son chef lui avait oujours assigné les quartiers ouest ou est de la ville, jamais le centre, quelques fois le sud, mais c'était si rare. Pourtant Steve aurait pu faire au moins une patrouille ici, mais non. Finalement le flic déclara:

- Cet endroit est charmant, je dois l'admettre, et je comprends pourquoi on ne m'à jamais envoyé patrouiller ici...Ils ont trop peur que je tombe amoureux du coin...Ah les salauds...Je demanderais à venir de temps en temps par ici, histoire de profiter du park et de la verdure.

Il regarda alicia en souriant et finit par sortir. Il fit le tour de la voiture comme à sa petite habitude et vint lui ouvrir la portière alors qu'elle attendait. C'était rare qu'il se montre aussi galant, bien qu'il n'était pas impoli, mais aujourd'hui était particulier. Pourquoi? parce qu'il était avec une jolie femme o parce qu'il s'était levé du bon pied? Les deux peut-être? Steve finit par la laisser sortir en admirant toujours les alentours. L'endroit était calme, quelques oiseaux venaient même chanter dans les arbres voisins, et le quartier avait l'air tranquille. Quoique Steve n'habite pas dans un endroit qui soit forcément agité et bruyant il devait admettre que ce lieu était plutôt calme et sympathique. C'était un lieu où il devait faire bon d'y vivre, où même l'air de la ville semblait se dissiper un peu malgré que les grattes-ciel ne soient pas vraiment très loin. Il finit par refermer la porte lorsqu'elle sortit et regarda plus en détail sa maison...Oui, rien de spécial à première vue, si ce n'était qu'elle brillait par sa petite taille et sa simplicité, mais elle avait un veau cachet. Finalement, il ne put s'empêcher de déclarer en contemplant avec admiration le quartier et en enviant quelque peu les gens qui vivaient ici.

-Quartier chic et tranquille...Vous devez être tranquille ici, non?

C'était vrai, en apparence, le quartier avait l'air bel et bien tranquille, mais comme il ne venait pas vraiment ici, il ne pouvait pas vraiment savoir. Ce qui était en fait assez normal, il ne se renseignait pas sur tout les quartiers de la ville et encore moins sur ce qu'il se passait, d'autant qu'il en avait assez avec ce qu'il se passait chez lui, enfin, dans les quartiers sur lesquels il était en patrouille. La via avait l'air tranquille, c'était vrai, mais pourtant, la nuit en particulier, tout cela pouvait changer rapidement, et Steve l'avait vu plusieurs fois pour avoir patrouiller les mêmes quartiers le jour que la nuit. En apparence, le jour, tout était plutôt calme, le soir...Tout devenait agité, et mystérieux. Pourtant Oak park semblait faire parti des exceptions. Il attendit donc la réponse de la jeune femme. Ensuite...Ensuite il verrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Cassandra Donovan
Driver Cristal
avatar
MESSAGES : 233
DATE D'INSCRIPTION : 01/04/2012
MessageSujet: Re: Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite) Dim 12 Avr 2015 - 22:29

La jeune femme regardait le paysage filer pendant tout le travers. Alicia était dans ses pensées. Elle repensait aux bons moments qu’elle avait eus quand elle était plus jeune, à Sydney, en Australie, ou elle avait vécue pendant plusieurs années, car son père avait été muté là-bas et toute la famille était partit vivre là-bas. Ali repensa à son ami Eric avec qui elle passait du temps au ranch et qui adorait les voitures. Il m’apprit tout ce que je devrais savoir sur les voitures. Et pour finir, j’étais devenue incollable sur eux. C’est lui, qui m’a fait adorer les courses de voitures. Dès que j’étais assez âgé, je l’avais accompagnée à une course de voiture et à partir de ce moment-là, je ne le quittais plus d’une semaine et je l’accompagnais souvent lors des courses qui faisait.

Puis, avec le temps je réparais une voiture et j’ai commencé les courses, par moi-même tout en continuant mes études, bien évidement. Ensuite, je suis revenue vivre à San Diego et pris la relève à la librairie après la disparition d’un membre de ma famille qui m’avait légué son bien le plus précieux, son petit commerce de livres. Je continuais mes études et je poursuivrais évidemment les courses. Mais, avec son accident, elle n’avait plus participé à aucunes courses. Cela lui manquait énormément. En plus, Ali n’avait pas été non plus regardé les courses. Car, elle n’avait pas le cœur de voir les autres s’amuser et pas elle.

Quand Steeve lui demanda ou elle habitait, Ali revient à la réalité et lui donna les instructions pour arriver chez elle. Puis, au bout de plusieurs minutes, ils arrivèrent ou elle habitait et Steeve gara la voiture sur le parking.

-C’est vrai j’adore cet endroit, ce quartier et je ne regrette pas d’avoir pris une maison ici.

Elle leva un sourcil et fixa le jeune homme pendant quelques secondes.

- Patrouilles ? Tu es un flic ?

Ali le vit sortir de la voiture, en faire le tour et lui ouvrir la portière. La jeune libraire lui sourit et sorti de la voiture. La jeune femme lui sourit

-Oui c’est un très beau quartier, chic et surtout tranquille. Effectivement, c’est tranquille ici. Je peux y vivre en paix, sans aucun problème aux alentours. Et le cadre est trop beau. Je peux également me promener ici, dans le par cet pourvoir marcher sans être obligée de prendre la voiture, si je veux changer un peu mes habitudes

Elle lui sourit tendrement. Elle chercher les clés de sa maison, quelle trouva quelques secondes plus tard.

-Merci de m’avoir raccompagnée jusqu’à chez moi Steeve. C’était vraiment gentil de ta part

Elle s’approcha de lui et déposa une bise sur sa joue et recula de quelques pas

-Je t’invite à boire un verre chez moi pour te remercier. Si tu es d’accord bien entendu, ça va de soir

_________________


Je suis peut être qu'une simple libraire.
Mais, j'ai aussi un secret bien garder au fond de moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steve R. Bolion
avatar
MESSAGES : 899
DATE D'INSCRIPTION : 25/06/2014
MessageSujet: Re: Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite) Mer 15 Avr 2015 - 17:34

La jeune femme, et on pouvait bien dire ce que l'on voulait, était perspicace. Bon, en même temps, avec la notion de patrouille, elle pouvait bien le deviner.Elle avait haussé un sourcil avant de lancer son hypotèse. Hypotèse qui se révelait bien sûr être juste. Oui il était flic, et alors? Elle ne l'avait bien sûr pas dit sur un ton méchant, non, c'était juste une question, s'il aurait préféré garder ça pour lui, il devait admettre que maintenant...C'était raté. Il n'avait pas pris la peine de répondre, oui, il était flic, bon, pas un simple flic, mais il travaillait bien dans la police. Lorsqu'il avait vu les belles maisons, mais surtout le calme du quartier il n'avait pu s'empêcher de penser que oui, elle ne pouvait pas regretter d'habiter là. Une chose était sûr, si le quartier était calme, il ne restait pas moins qu'il restait dans le centre-ville, et l'on pouvait entendre parfois le bruit des moteurs, et quelques sirènes, mais effectivement, à part cela, vous deviez être tranquille ici. Steve ne la coupa pas lorsqu'elle lui déclara qu'elle pouvait aller marcher dans le parc sans prendre la voiture, ça pouvait faire des économies en effet, et comme ça les écologistes étaient un peu content, parce qu'il fallait dire qu'eux...Ils étaient prêt à tous vous mettre à vélo, mais par contre, eux ils gardaient les voitures, et pas les plus écologiques. Steve ne put s'empêcher de rire intérieurement rien qu'à la pensée qu'il venait d'avoir.

Finalement, elle le remercia de l'avoir raccompagné chez elle, et il allait répondre que c'était normal lorsqu'elle s'approcha de lui et lui déposa une bise sur la joue. Que dire? Il en fut tout émoustillé, il n'avait pas vraiment l'habitude d'être remercié ainsi, en fait, il n'avait pas vraiment l'habitude de ce genre de remerciements, mais il ne la repoussa pas. Aller savoir pourquoi. Peut-être parce que la jeune femme en face de luis e trouvait être plutôt charmante et qu'elle n'était pas pour lui déplaire. Il sourit un peu gêné alors qu'elle l'invitait chez elle à boire quelque chose. Il ne put s'empêcher soudain dépenser à diverses choses. Quoi? Comment? Pardon? Toutes les pensées se bousculaient dans sa tête, rien ne semblait vouloir se mettre en ordre, il essayait d'organiser, de ranger, mais non, rien ne voulait se mettre en place alors qu'il se noyait dans les yeux de la jeune femme. Il fallait qu'il reprenne ses esprits et vite. Si Ben avait été là, il aurait peut-être pu l'aider un peu, mais là...Non, il n'était pas là, et Steve devait se débrouiller seul. Ne parvenant pas à remettre de l'ordre dans ces idées, Steve finit par répondre, bien sûr sans parvenir à répondre calmement:

-Ben...Euh, en fait...Oui...Je...Enfin, bon. Il fit une pause. Bon d'accord, d'accord, de toute manière je n'ai rien à faire pour le moment. Alors oui pourquoi pas?

Elle semblait contente quand à l'annonce de Steve qui suivit la jeune femme vers la porte d'entrée alors qu'il avait encore au fond de lui cette sensation quand les lèvres de la jeune femme l'avaient touchés. Il se retourna et ferma sa voiture histoire de ne pas avoir de problème, non, parce que bon, il voulait bien éviter de rentrer à pied si c'était possible, non pas qu'il ne soit pas sportif, car il aimait courir, il aimait faire du sport, et toutes sortes de sports, mais pas ce Week-end, il était en bonne compagnie, et il comptait ne pas trop se ridiculiser. Finalement, elle parvint à ouvrir la porte. Steve finit par dire alors qu'ils rentraient:

-Pour répondre à ta question de tout à l'heure...Oui je suis flic. Inspecteur plus exactement, mais c'est pareil, je bosse à la police.

Il rentra, admira un peu le hall alors qu'elle se retournait. Oui, oui inspecteur. On ne s'en doutait vraiment pas à le voir ainsi pas vrai? Pourtant, c'était bien ce qu'il était. Non, il ne se foutait pas de la gueule de son interlocutrice, d'ailleurs, si il se serait foutue d'elle, il lui aurait fait comprendre, mais là non. Il disait la vérité, mais dés fois, comme le disaient certains, la vérité avaient plus l'aspect du mensonge avec certaines personnes. Il était vrai qu'à première vue, en tenue de plage, en train de faire du surf ou de bronzer, il n'avait rien d'un flic, mais si, c'était bien son job. Il finit par demander à son tour:

-Et toi? Puisque après tout tu sais ce que je fais, je pourrais également savoir ce que tu fais, non? Sauf si tu es au chômage bien sûr... Voilà, voilà.

Ben oui, elle pouvait, risquait même d'être au chômage, puisque aujourd'hui on ne vous parlait plus que de ça, alors bon, c'est vrai que pour certains, chômeur était un métier, un vrai métier, oui, c'était celui de donner une raison à l'état de débourser le pognon dont il ne savait pas quoi faire pour ces gens là qui lui donnait une bonne raison d'investir dans...Le repos si l'on pouvait dire, non? Steve attendit donc avec son sourire un peu idiot sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Cassandra Donovan
Driver Cristal
avatar
MESSAGES : 233
DATE D'INSCRIPTION : 01/04/2012
MessageSujet: Re: Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite) Ven 17 Avr 2015 - 14:39

La jeune femme le regarda en souriant et trouvait attendrissant, quand Steeve bégayait et eu du mal à faire une réponse.

-Super

Alicia était heureuse de pouvoir passer un peu plus de temps avec son sauveur. Elle se dirigeait vers sa maison. Elle entendit ce qui disait. La jeune femme tourna sa tête vers lui tout en aillant le sourire aux lèvres.

-Cool. Je respecte les personnes qui travaillent dans les postes de police. Je ne t’ai jamais vu au poste de police quand je vais rendre visite à mon meilleur ami. Vous ne devez pas travailler au même endroit sans doute. Et oui mon meilleur ami est aussi flic. Donc, cela ne me dérange absolument pas que tu sois flic. C’est un métier comme les autres. Un métier un peu dangereux et alors, si être flic te plait c’est tant mieux.

La jeune femme ouvrit la porte d’entrée et posa les clés sur la petite table basse qui est à côté de la porte d’entrée. Elle allait répondre à la question de Steeve mais son téléphone sonna au même moment. Alicia décrocha le téléphone et fait signe à Steeve de se diriger vers le salon.

-Bonjour. Ah Alexis. Il y a un problème au boulot. Hum, regarde dans les cartons qu’on a reçus hier. Je venais de finir l’inventaire hier soir avant de rentrée chez moi. Regarde aussi dans la liste des noms, elle se trouve sur mon bureau devant mon ordinateur. Hum, sinon dis à cette personne, qu’on le tient au courant et si on n’a pas ce qui demande, on le lui commande et il l’aura dans les meilleurs délais. Oui, à plus Alex. Tient bien la boutique pendant mon absence.

La jeune femme raccrocha, alla rejoindre Steeve, tout en lui souriant gentiment.

-Désoler. Pour répondre à ta question, je ne suis pas au chômage. Je travaille dans une librairie, depuis quelques années. Je peux même dire que la librairie m’appartient, car j’en suis propriétaire.

Elle sourit

-Tu veux voir quelque chose ?

_________________


Je suis peut être qu'une simple libraire.
Mais, j'ai aussi un secret bien garder au fond de moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steve R. Bolion
avatar
MESSAGES : 899
DATE D'INSCRIPTION : 25/06/2014
MessageSujet: Re: Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite) Sam 18 Avr 2015 - 17:35

Steve n'avait pu s'empêcher d'être étonné lorsque Alicia avait déclaré qu'elle respectait les gens travaillant dans la police, et il ne s'en montrait qu'agréablement surpris. Par la suite, Alicia avait aussi, justement, un ami dans la police, l'un de ses meilleurs. Elle n'avait jamais vu Steve, et il sourit en pensant que c'était un peu normal. Pourquoi? Parce qu'il était toujours dehors, et trouver toujours le moyen de sortir du commissariat, pourvu qu'il ne reste pas devant une feuille blanche dans un bureau. La plupart du temps il était en effet sur des enquêtes ayant lieu à l'extérieur ou alors, il participer à quelques coups de la police. Il était en fait assez rare de voir Steve au bureau, sauf quand vraiment il n'avait pas le choix où qu'il avait vu son chef le matin, alors là c'était plus pareil. Son chef lui demandait toujours de rester. Allez savoir pourquoi. Steve était quelqu'un fait pour l'extérieur, le terrain, il était fait pour bouger, pas pour rester assis comme un secrétaire. Certains n'avaient pas besoin d'air, d'action, mais lui oui, lui il fallait qu'il respire, qu'il bouge et qu'il soit confronté à des problèmes pour vivre une journée mouvementée, pas toujours facile la journée certes, mais au moins il savait pourquoi il était là, et c'était le plus important. Comme Alicia disait si bien, l'important était que cela lui plaise, et il devait admettre qu'il était plutôt content de trouver des gens avec ce point de vue là. Il rentrèrent tous les deux et le téléphone sonna. Alicia lui fit signe d'aller au salon alors qu'elle décrochait. Steve s'avança donc pour voir le salon et s'arrêta juste devant l'entrée. Alicia était toujours au téléphone et il prit le temps d'observer le salon.

Finalement, il se décida à rentrer et contempla la pièce bien éclairée, propre et rangée. ça devait être assez agréable de vivre ici, et Steve alla à la fenêtre pour voir la vue. Elle donnait sur le parc pas loin, et en fait, comme il y avait pas de circulation, pas de voitures, de carrosseries, et de bruit, autant dire que c'était tranquille. De son poste, Steve entendait Alicia qui donnait des instructions, il fallait appeler quelqu'un pour lui dire qu'on commanderait pour lui et qu'il recevrait dans les plus brefs délais. La question qu'avait posé Steve devenait donc une question avec une moitié de réponse, elle n'était pas au chômage. C'était un bon point vu les temps qui couraient, quoique l'Amérique n'ai pas à souffrir de cela dans tous les secteurs d'emplois. Il entendit qu'elle raccrochait et se dirigeait vers lui. Elle répondit à sa question alors qu'il était toujours planter devant la fenêtre. Il se retourna pour l'écouter et là aussi fut surpris, elle était propriétaire d'une librairie en ville et cela depuis quelques temps. Steve ne l'aurait pas cru en la voyant, mais depuis quand jugeait-on les gens à ce qu'ils possédaient simplement en les voyant? Steve était détenteur d'un garage en Floride, il ne le disait pas bien sûr, mais autant dire que sa seconde source de revenu, et la plus importante aussi, c'était celle de ce garage, d'ailleurs peu de gens le savaient et c'étaient mieux ainsi. Ensuite, il y avait ces parents qui étaient plein aux as mine de rien, et sur lesquels il pouvait compter si nécessaire. Bien qu'il ne ferait appel à ses parents qu'en dernier recours. Elle finit par lui demander s'il souhaitait voir quelque chose. Lui, voir quelque chose? Quoi donc? Il fallait bien l'avouer, sa curiosité était piqué au vif, et il finit par déclarer, joueur:

-Héhé...Disons qu'étant de nature assez curieuse, au diable soit la curiosité mal placée, oui...Je suis bien tenté de voir ce que tu as à me montrer. Je te suis.

Il attendit donc que la jeune femme esquisse un geste ou un mouvement pour la suivre, après tout, il n'était pas chez lui ici. Il devait aussi admettre une chose, c'est qu'il voulait bien savoir ce qu'elle avait à lui montrer. Elle semblait aller mieux au niveau de la cheville, bien qu'il fallait le dire, elle n'était pas non plus au bord de la mort, mais bon, c'était toujours bon de constater que les gens allait bien, vous préfériez les voir joyeux que malheureux parce qu'ils avaient mal ou étaient malade. Bon, et qu'est-ce que ça pouvait bien être. Décidément, Steve ne se contenait plus, il voulait savoir à tout prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Cassandra Donovan
Driver Cristal
avatar
MESSAGES : 233
DATE D'INSCRIPTION : 01/04/2012
MessageSujet: Re: Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite) Dim 19 Avr 2015 - 23:19

La jeune femme le regarda pendant quelques instants, avant de se frapper la tête avec la paume de sa main. Elle s’était trompée de mot en parlant, sa langue avait fourchée. Elle qui voulait dire veut tu as boire elle dit voir au lieu de boire. Bon tant pis, on allait faire avec, elle aurait dû se le répéter plusieurs fois dans sa tête avant de le dire à haute voix. Elle sourit en attendant ce qui disait et elle lui fit signe d’un mouvement de sa main de le suivre. Ali se dirigea vers le fond de son couloir, tourna à droite et en face d’elle se trouva une porte. La jeune femme alla dans un tiroir qui se trouvait à coter, pour l’ouvrir et en sortir une clé. Puis, avec cette clé, la jeune libraire ouvrit la porte et entra à l’intérieur. Elle se dirigea droit en face et tira sur les rideaux pour laisser le soleil inondé la pièce. Alicia sourit vers le jeune homme.

-Voilà ce que je voulais te montrer. Toi qui aime bien la vitesse.

Sur un pan d’un mur, était une bibliothèque remplie de livres sur les voitures, de leur création à maintenant. Sur les trois quarts des murs, étaient remplis de photos de voitures, différents modèles, de différentes époques, toutes encadrées et accrochés au mur.  Il y avait aussi une vitrine rempli de modèles de voitures de collection et il y en avait aussi sur une commande qui était placé contre le mur de gauche tout au fond de la pièce. Au milieu il y avait une table avec des chaises, pour se détendre. La jeune femme restait près de la fenêtre tout en regardant le paysage de l’extérieur tout en remettant une mèche de cheveux derrière l’oreille. Puis, Alicia tourna la tête vers Steeve, tout en ayant le sourire aux lèvres

-Veut tu boire quelque chose pour te détendre ?

_________________


Je suis peut être qu'une simple libraire.
Mais, j'ai aussi un secret bien garder au fond de moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steve R. Bolion
avatar
MESSAGES : 899
DATE D'INSCRIPTION : 25/06/2014
MessageSujet: Re: Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite) Jeu 23 Avr 2015 - 13:28

Apparemment, et au vu de la réaction d'Alicia, elle avait du se tromper dans ce qu'elle disait. La réaction de la jeune femme avait été de frapper la paume de sa main contre son front comme lorsque l'on fait une erreur idiote, ou que l'on oublie quelque chose. Mais elle ne se démonta pas pour autant, ce qui plut d'ailleurs à Steve. Oui, il fallait le dire, il aimait ce genre de femmes qui ne se décourageaient pas même après une erreur, qui savait rattraper leur coup, quelque soit la situation. Bravo à elles, il fallait le dire, car elles alliaient adresses et ruse pour parvenir à leurs fins ou éviter l’humiliation. Elle savaient jouait fin quand il le fallait. Comme quoi...Elles pouvaient être très expressives et cacher en elles bien d'autres choses? Certains hommes étaient tout aussi bon, mais pour une femme cela semblait naturel, pour un homme...C'était certes plus compliqué. Finalement, Elle l'invita à le suivre, et Steve la suivit dans un couloir où la lumière, bien qu'elle pénétrait, était plus sombre, plus ténu. La jeune femme se tourna vers un tiroir qu'elle ouvrit d'un geste vif et prit une clé qu'elle sortit avant d'ouvrir la porte qui se trouvait juste en face d'elle. Alicia finit donc par ouvrir la porte où il y régnait la nuit, l'obscurité, et Steve, malgré un coup d’œil furtif ne put rien deviner. La jeune femme finit par rentrer, et tout ce que Steve put apercevoir, c'est sa silhouette, élégante, se fondant dans la pièce.

Puis, Alicia tira les rideaux, et ce fut soudain que la lumière entra dans la pièce, comme un serpent s'engouffre dans le terrier d'un lapin. La lumière avait fait de même et révélait aux yeux de Steve une toute autre pièce de la maison d'Alicia, une pièce qui lui plut et qui le laissa pantois. Il en fut, il fallait le dire, ébloui, tant par la lumière soudaine apportée par l'astre solaire que par le contenu de la pièce. Lui qui était fou de voitures, de mécaniques, de vitesse comme elle le disait si bien, il adorait cet endroit. Il le savait, cela lui plairait de passer du temps ici. Alicia était tourné vers l'extérieur, mais lui était tourné vers la bibliothèque, vers le voitures de collection présentes, bref, tout était réuni pour faire de cette pièce, le sanctuaire de la bagnole. Oui, c'était une image exagéré, mais la pièce était tout de même rempli d'objets et de livres touchant seulement à la voiture,e t à rien d'autres. Quelqu'un qui amassait cela, était soit un collectionneur, soit un passionné, ou alors les deux. Il rentra dans la pièce, tourna sur lui même pendant quelques secondes, et finit par se retourner vers Alicia qui lui demandait s'il souhaitait boire quelque chose. Soif? Un peu. Le sourire de la jeune femme était pourtant magnifique, et il serait resté là à le contempler si il ne s'était pas souvenu qu'elle lui avait posé une question. Il finit par s'approcher d'elle et déclara:

-Je ne sais pas si on te l'à déjà dit mais...Ton sourire est merveilleux. Et comme si ce charmant sourire ne pouvait suffire, tu es ravissante Alicia. Tout comme cette pièce d'ailleurs, déclara-t-il ensuite un peu gêné de ce qu'il venait de déballer. Mais pour la boisson, si tu as un bon sirop de menthe ou aux fruits, je serais partant vu ce beau temps.

Il resta là en face d'elle, avec son sourire, son sourire plus idiot que charmeur, mais c'était Steve ça. Sa coiffure ramener en arrière semblait pour une fois lui pesait un peu, comme si ce qu'il avait dit lui avait fait prendre conscience de chaque parcelles de son être. Il était peut-être aller un peu vite d'accord, et dans le domaine de l'amour, on va dire clairement qu'il n'avait jamais était un professionnel, autant se référer à ben dans ce domaine là, parce que là, il assurait, encore mieux qu'au boulot. Steve attendait donc un peu gêner, et aussi un peu émoustillé. Ce week-end qu'il avait cru passer seul, allait peut-être se finir à deux finalement, c'était toujours plus agréable, et comme on lui avait souvent fait remarquer, en bonne compagnie, c'était toujours de bons moments. Pourtant, leur rencontre ne datait que de ce matin, mais c'était ainsi, il y avait des personnes qui vous charmer immédiatement, d'autres auxquels il fallait du temps, et au vu de cette pièce, Steve ne doutait pas qu'elle soit passionné un tant soit peu de voiture. Ce qui tendait en fait les rapprocher. Il avait en soit, toujours voulu une fille avec qui il puisse partager sa passion, qui sache piloter, pas conduire, mais bien piloter, une fille qui sache faire de la mécanique et mettre un peu les mains dans le cambouis, oui, c'était ce qu'il voulait, bon après on ne pouvait pas tout avoir. Aussi restait-il planté là comme un piquet à attendre une réponse de la jeune femme qui le regardait toujours, peut-être un peu plus surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Cassandra Donovan
Driver Cristal
avatar
MESSAGES : 233
DATE D'INSCRIPTION : 01/04/2012
MessageSujet: Re: Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite) Dim 26 Avr 2015 - 22:20

La jeune femme sourit en voyant la réaction de Steve. Elle sourit, car elle l’avait bien surprise avec cette pièce. Ali le vit s’approché d’elle et lui parla. La jeune libraire rougit, et fut embarrassée par les paroles de Steve. Un beau sourire qui disait, on ne lui avait jamais dit ça. On lui avait déjà dit qu’elle avait une humeur joyeuse etc., mais un beau sourire pas du tout. Elle joua avec une de ses mèches de cheveux, qu’elle tortilla entre son doigt quand elle était nerveuse. La jeune femme sourit et le regarda dans les yeux

-Merci pour ce joli compliment Steve. Personne ne m’avait dit que j’avais un beau sourire. Je suis touchée par ce que tu a dit. J’ai un bon sirop de menthe, je te l’apporte tout de suite.

Elle fit une pause

-Tu peux rester ici et regarder autour. Cela ne me dérange pas du tout. J’ai passée plusieurs années pour amasser tout ça et surtout les rangers. Et encore je n'ai pas fini de récupérer des choses. Je sais bien, qui va me falloir encore du temps, pour avoir d'autres choses.

La jeune femme sorti de la pièce et se dirigea vers la cuisine, ou elle sorti un plateau, deux verres, qu’elle posa sur le plateau, puis elle les rempli tous les deux sirops menthe. Elle sorti d’un placard une boite de cookies au pépite de chocolat qu’elle posa aussi sur le plateau. Ensuite, elle prit le plateau et se dirigea à nouveau vers la fameuse pièce avec son chargement, qu’elle posa sur la table une fois arrivé.

-Voilà monsieur est servi

Elle fit une pause

-Au début Eric, m’a aidé à ramasser tout ça. C’est celui qui m'a transmis sa passion pour les voitures, quand je vivais en Australie. L'Australie me manque un peu, mais je compte un jour y retourner quand je le pourrais.

_________________


Je suis peut être qu'une simple libraire.
Mais, j'ai aussi un secret bien garder au fond de moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steve R. Bolion
avatar
MESSAGES : 899
DATE D'INSCRIPTION : 25/06/2014
MessageSujet: Re: Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite) Mar 28 Avr 2015 - 18:49

La jeune femme était nerveuse, un peu plus quand il l'avait complimenté sur son sourire. Elle s'amusait à tortiller une mèche de cheveux entre ses doigts alors qu'il la contemplait toujours. Elle finit par le remercier. Elle était touchée...ça c'était un point positif pour le flic qui ne répondit rien alors qu'elle allait chercher un sirop comme il l'avait demandé. Avec un homme il aurait sans doute pris une bière bien fraîche, mais avec une jeune femme, il tenait à resté, un peu sobre, quoiqu'une bière était loin de vous bourré...Fallait y aller quand même pour vous bourrer avec de la bière, m'enfin, ça arrivait à certains alors pourquoi se demander si ça arrivait, d'autant qu'on en voyait revenir au commissariat pour moins que ça. Enfin, bourré avec moins que ça...Il y avait vraiment des types sur terre qui ne tenait pas l'alcool, non vraiment pas pour certains. Il la laissa aller préparer le sirop alors qu'elle venait de lui déclarer qu'il allait falloir du temps pour qu'elle amasser d'autre chose. ça oui, elle avait pas tout, mais elle en possédait déjà un bon paquet, ça c'était sûr.

Alors qu'elle préparait les sirops, car Steve entendait le bruit des placards, des verres que l'on remplit d'eau, et du robinet, il examina les étagères, il y avait de tout, des voitures de collection, des livres sur chaque marques, ou alors mélangeant différentes marques de voitures, certains parlaient tout simplement de consommation, d'autres de vitesse, et d'autre encore...De modification. Steve aimait ce genre d'endroit. Tout le savoir amassé ici sur l'automobile était impressionnant, et cela n'était jamais perdu. Curieux, Steve ne put s'empêcher de prendre un livre. Il parlait des voitures de luxe, et l'on y voyait une BMW M3 de 2003. Le titre disait "BMW toujours à la pointe de la technologie, la M3, toujours au meilleur de sa performance". Oui, c'était évident. Il y avait des articles, d'autres commentaires, bref, toutes sortes de choses qui plaisaient à un passionné comme lui. Et encore, lui ça allait, il connaissait certains passionnés qui y aurait passé des journées, dans cet endroit bien sûr. Finalement, elle revint avec un plateau chargé de deux verres rempli d'un liquide vert, deviner quoi? De la menthe bien sûr, et à côté, des cookies. Ah, les cookies, c'était bon ce genre de biscuits. Comment avait-elle deviné? Elle était forte, bon il fallait dire que les cookies plaisait à de nombreuses personnes, alors bon, qu'il ne les aime pas aurait été surprenant. Elle posa le tout sur la table. Steve se rapprocha de la table et déclara:

-Merci beaucoup pour le sirop. Et les cookies, j'adore ces biscuits.

Elle lui parla alors d'un homme, Eric, qui l'avait aidé à amassé tout ça. L’Australie...Steve n'y était jamais allé, mais il savait que c'était un beau pays. Les récits qu'on faisait sur ce pays tendait à dire que c'était une terre sauvage ancré de mystère et de beauté, la terre des prisonniers anglais, mais aussi celle de l'étrange. C'était en effet en Australie que les premières espèces étranges et pour beaucoup inconnus furent mises au jour, comme le kangourou ou l’ornithorynque. C'était aussi un pays aux routes immenses, parfait pour de belles virées en voiture...C'était le rêve à ce que certains disaient. Mais d'autre l'avait aussi défini comme un cauchemar. L'île qui faisait presque à elle toute seule, un continent. Et quand vous citiez l'Australie, vous sous-entendiez Sydney, Perth ou Melbourne. Finalement, après un dernier regard pour la collection, il s'assit et but quelques gorgées de l'agréable sirop. Elle avait bien dosée le sirop, ni trop de sirop, ni pas assez, on avait le gout de la menthe, mais sans plus. Une bonne chose. Finalement il déclara après avoir reposé son verre:

-Le sirop est délicieux. Bien dosé, et...Et il n'y à rien à dire. Je dois t'avouer que cette collection est assez impressionnante, et que ce Eric t'à bien aidé, il à fait du super bon boulot.

Une petite pause pour goûter un cookies, bon, ça, bien sûr, rien à dire, c'était délicieux. Il mâcha, fit signe qu'il goûtait bien, ferma les yeux dans un geste humoristique pour se souvenir de chaque saveur et finit par les rouvrir après avoir avalé le biscuit.

-Remarquablement bon eux aussi. Héhé. Ah, et en ce qui concerne l’Australie, dis-moi quand tu pars, je t'accompagne, c'est un pays que j'ai toujours voulu visiter. Par contre, moi je prends la première classe, et je prends...Deux longs mois de vacances. Tant qu'à y aller, autant bien faire suer mon chef et profiter de deux mois au soleil, devant une mer bleu et sensationnel. Ils prennent les surfs dans les soutes d'avions?

Questions existentiel qui visait plus à détendre l’atmosphère, et inutile de poser la question pour les voitures, non ils ne prenaient pas les voitures, Steve s'était déjà renseigné sur cela. Merci beaucoup l'avion, c'est plus rapide, mais on prends pas tout avec soit, en fait on prends le moins important, la brosse à dent, quelques vêtements, et de l'argent bien sûr, mais on prend pas le plus important: La voiture. C'est là que les compagnies foirées. Finalement, il sourit en disant:

-Je me suis jamais renseigné pour ce genre de bagages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Cassandra Donovan
Driver Cristal
avatar
MESSAGES : 233
DATE D'INSCRIPTION : 01/04/2012
MessageSujet: Re: Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite) Lun 13 Juil 2015 - 20:31

La jeune femme lui sourit une fois le plateau posé sur la table. Puis, elle prit les verres remplis de sirop et les déposa sur la table et pris également la boite de cookie. Ensuite, elle posa le plateau sur la commode pas loin d’elle.

-De rien Steve. J’ai donc eu une bonne intuition en emmenant les cookies que j’ai fait il y a quelques jours de cela, pour les partager ensemble.

Elle fit une pause

-Quand, j’ai un peu de temps, j’aime bien cuisinier et faire des gâteaux, comme des cookies, des brownies, etc.

La jeune femme sourit au jeune homme tendrement.

-Merci, cela m’a pris énormément de temps pour avoir cette collection et je n’ai pas encore tout. Car, une partie de ma collection n’est pas ici. Oui Éric ma bien aider avec tout ça et il cherche aussi pour augmenter ma collection. Des fois, il m’envoie des colis, quand il trouve des choses intéressants et en même temps il s’occupe de ma première voiture que j’ai laissé la bas, pour pas qu’elle prend la poussière.

Elle fit une petite pause

-Si tu veux, je pourrais t’en fais de temps en temps des cookies et te les emmener à ton travail. Cela ne me dérangerait pas trop. Et j’en profiterais aussi d’en emmener à mon meilleur ami par la même occasion.

Ali lui sourit tendrement et remis une mèche de cheveux derrière son oreille.

-L’Australie est un pays merveilleux. Cela me manque de plus habiter là-bas et de pas y aller souvent. Ma famille me manque énormément aussi. Avec plaisir, que tu m’accompagne en Australie. En plus, j’ai un voyage de programmer, dans quelques semaines. Tu ne verras pas passer le temps la bas et tu le regretteras pas. La première classe okay, ne me dérange pas. Deux longs mois, tu vois beaucoup toi. Je voudrais bien voir la tête de ton chef, quand tu lui diras je pars en vacances loin. Euh, pour les planches de surf je ne sais pas. Il faudra se renseigner, sinon, on en a au ranch, que tu pourras emprunter. Car, bien sûr, tu seras logé au ranch. Par contre, il faudra aider aux taches de tous les jours. J’espère que tu sais monter sur un cheval.

Alicia fit une pause et bu une gorgée de sa boisson

-Car, nous habitons a la campagne et que c’est un peu isoler autour. Les différents ranch sont séparé de plusieurs kilomètres, l’un de l’autre. Pour y aller, on a la voiture. Mais, après on fait les trajets soit à pied ou à cheval.

La jeune libraire, se leva, passa à coté de Steve, lui embrassa doucement sur la joue. Avant de se diriger vers une commande, l’ouvrit et en sorti un vieux album photo.

-Voici un vieil album photo, que j’ai commencée une fois arriver en Australie, quand j’étais enfant. Cela pourra te donner une petite idée de ce que tu verras.

Elle le posa devant lui, tout en posant sa main sur son épaule, quelques secondes. Avant de la retirée et de se rassoie à sa chaise

_________________


Je suis peut être qu'une simple libraire.
Mais, j'ai aussi un secret bien garder au fond de moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steve R. Bolion
avatar
MESSAGES : 899
DATE D'INSCRIPTION : 25/06/2014
MessageSujet: Re: Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite) Sam 25 Juil 2015 - 20:55

Steve avait admiré la collection d'Alicia qui était, il fallait bien l'admettre, impressionnante. Quand elle lui annonça qu'elle avait fait les cookies, c'est à dire, que c'était elle qui les avait cuisiné, il faillit s'étrangler. Non pas qu'ils étaient mauvais ou qu'il y voit un inconvénient, mais plutôt parce qu'ils étaient délicieux. Il n'en revenait pas. Même sa mère, qui cuisinait pourtant remarquablement bien, n'en avait jamais réussi d'aussi bon. Sur ce point, Alicia venait de battre sa mère. Bravo à elle car sa mère cuisinait très bien et avait toujours sur cuisiner de super bons plats. C'était d'ailleurs grâce à sa mère qu'il appréciait la bonne nourriture et qu'il savait reconnaître un bon plat quand il en goûtait hein. Oui, il aimait bien manger, il aimait manger correctement et c'était toujours appréciable d'avoir quelqu'un qui cuisinait bien. Il déclara donc:

- Ah, mais je dirais même une très bonne idée quand à ces Cookies. Ah, ce sont mes biscuits préférés, ma petite gourmandise quoi. Et puis, toutes mes félicitations, car tu les as vraiment bien réussi. Tu dois bien cuisiner tout de même pour faire des biscuits aussi délicieux.

Elle le remercia ensuite quand à ses compliments sur la collection et ajouta que Eric continuait de lui envoyer des colis lorsqu'il trouvait des choses intéressantes. Elle devait vraiment être passionnée alors pour s'acharner à faire une aussi belle collection. Steve avait quelques livres lui aussi, quelques pièces spéciales, mais ce qu'il avait surtout, c'était deux splendides engins dotés d'une puissance phénoménale. Une puissance à vous couper le souffle, et il adorait ces deux engins que l'on nommait voitures. bolides même. Ainsi, sa première voiture était en Australie. Mais pourquoi était-elle venue ici alors? Qui y avait-il de plus? Bon, peut-être un peu plus de monde, quoique l'Australie n'avait pas une population très petite. L'Amérique regorgeait peut-être de plus de richesses quoique l'on pouvait en douter. Ma foi oui. L’Amérique avait pas mal de richesses culturelles aussi. Steve aurait aussi aimé aller dans un autre pays en plus de l'Australie, c'était l’Angleterre ou la France. mouais pourquoi pas, hein? Lorsqu'elle lui annonça qu'elle pouvait lui faire des cookies et les emmener à son travail, il sourit rien que d'y penser. Non c'est vrai, elle lui apporte les cookies alors qu'il est dans son bureau... Magnifique non? Aux yeux et à la barbe de son chef... Eh... un peu moins magnifique là. Lorsqu'elle reprend en déclarant qu'elle en profiterai pour saluer son meilleur ami, il manque de tomber. Quoi?!! Meilleur ami? Qui? Où? Comment? Nom de... Et pourquoi il l'a jamais vu au commissariat alors? hein? Pourquoi?!!

- Attends, qui est ton meilleur ami? Tu es déjà allé le voir? Mais je t'ai jamais vu las-bas moi... Mais comment ça se fait?

Et comme pour lui faire oublier tout ça, elle remit une mèche derrière son oreille en prenant soin de lui sourire. Ah les femmes... bon, d'accord, il était peut-être un peu amoureux. Un peu? Eh... Eh... Okay, ça va. Il devait admettre qu'il n'était pas insensible au charme de la jeune femme. Elle finit par lui parler de son pays natal. L'Australie. apparemment elle avait un voyage de programmer dans quelques semaines, merveilleux non? Quand à son chef, bah, il ne verrait pas le temps passer lui non plus, enfin, il fallait espérer. Oui... Un voyage, pourquoi pas? Steve en avait bien besoin en plus. Quand elle lui annonça qu'elle pourrait le loger, dans un ranch qui plus est, il ne cacha pas sa joie, quelle chance!! Les taches ménagères ne le gênait pas et monter à cheval... Bah, ça devait pas être plus dur que la moto. De toute manière Steve était déjà monté à cheval, et il savait se débrouiller sur ces animaux à quatre pattes.

- C'est avec plaisir que je t'accompagne si tu pars. quand à mon chef... bah t'inquiète pas, il peut pas me refuser cela... et pour le cheval, t'en fais pas, j'ai déjà appris à monter. Ah, non, mais moi c'est quand tu veux, tu me donnes les dates, et on part.

Elle finit par lui expliquer que les ranchs étaient éloignés de plusieurs kilomètres et qu'on y allaient à pied ou à cheval. Pas de problème pour lui. Elle se leva, sortit alors un vieil album photo et lui expliqua qu'il verrait déjà quelques petites choses de l'Australie. Il apprécia le baiser qu'elle déposa sur sa joue, et finit par ouvrir le livre... Ce genre d'albums, c'était merveilleux. Steve en avait un lui aussi. L'album d'Alicia recelait de photo. On y voyait le ranch, la nature environnante et de nombreuses photo d'Alicia. Il sourit en contemplant certaines photos. Il finit par déclarer tout en feuilletant:

- Eih, c'est pas mal. Le ranch a quand même l'air bien et surtout assez grand. Et puis il y a certaines photos de toi plutôt sympa. Je te montrerais bien mon album photo, tu y verrais des photos pas mal de moi et de Los Angeles, c'est là que je suis né. En tout cas, je dois bien l'avouer, je n'ai plus qu'une envie, partit pour l'Australie. On pars quand?

il sourit. Il était parfois un peu trop pressé. Finalement il continua de feuilleter. Aussi impressionnant que cela soit, il voyait des paysages magnifiques, bordés de cactus, d'arbre vert, de chevaux par ici, de vieilles voitures par d'autres... Paysage impressionnant bordé de lumière et de sourire. Les albums photos, celui-là du moins, révélait l'histoire de la jeune femme... une partie de sa vie plutôt passionnante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Cassandra Donovan
Driver Cristal
avatar
MESSAGES : 233
DATE D'INSCRIPTION : 01/04/2012
MessageSujet: Re: Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite) Sam 1 Aoû 2015 - 19:12

La jeune femme lui sourit tendrement. Elle ne dit rien pendant quelques secondes, quelques minutes, le temps de croquer dans son cookie et le manger tout doucement, en savourant le goût.

-Merci beaucoup. Ah, tes biscuits préférés, donc je serais quoi faire pour te faire plaisir, quand je ferais des biscuits, la prochaine fois. J’adore les cookies aussi, même, si je préfère les brownies aussi. Oui, il m’a fallu du temps, de la patience pour savoir les faire, ma nourrice en Australie ainsi que ma mère, ma appris à faire la cuisine. Ma nourrice, c’est elle qui m’a apprise à faire les cookies. Je l’aidais souvent à la cuisine quand j’étais enfant. Au début, je ne remuais que les ingrédients. Au fil du temps, elle m’a laissé faire, un peu plus. Grâce à elles, je sais bien me débrouiller en cuisine et je ne les remercierais pas assez.

Elle avait envie de rire, quand il lui demanda qui était son meilleur ami et si elle avait déjà été au commissariat avant.

-Oui j’ai un meilleur ami, qui y travaille là-bas, étant donné qui est un flic. Oui j’ai déjà été le voir et lui rendre visite en lui apportant quelques plats quand il était de nuit, ou restait tard. Il s’appelle Terry, je m’entends super-bien avec lui. Peut-être le fait que je n’ai pas remis les pieds au commissariat, depuis un moment. Je dirais depuis un an, étant donné que j’ai dû rester à l’hôpital à cause de l’accident pendant des mois et après la rééducation qui a duré aussi un moment.
J’ai dû pas aller travailler pendant un moment et pas ouvert ma boutique pendant ce moment, sauf quand je trouvais une personne pour s’en occuper. Mais, maintenant j’ai des employés donc ça va mieux.


La jeune femme sourit, quand elle entendait sa réponse, à propos du voyage en Australie. Alicia ne dit rien pendant un moment.

-Super. Tu verras l’Australie est un beau pays. On dirait que ton chef est quelqu’un de gentil. Cool, si tu sais monter à cheval. Il se peut que tu reçois des leçons de comment dresser un cheval. On dirait que tu es pressé d’y aller, de partir et prendre l’avion aujourd’hui, tout de suite.
Et maintenant, que j’ai des employés, je peux les laisser gérer la boutique pendant mon absence, sans aucun problème. Et si a un problème, il peut me téléphoner ou m’envoyer mail. Donc, je n’ai pas à m’inquiéter pour ça.

Elle fit une pause

-Oui effectivement. J’ai vécu là-bas pendant des années. J’étais un enfant quand on a déménagé là-bas et qu’on a acheté le ranch. Le ranch est très grand, plusieurs hectares, je pourrais même dire. Ah oui ces photos, mes parents adoraient me prendre dans n’importe quelle situation. À oui Los Angeles, j’en ai entendu parler, mais jamais été. Je suis née ici a San-Diego, avant d’aller en Australie.

La jeune femme effleura légèrement la main de Steve, comme si de rien n’était. Puis, elle prit un cookie et croqua dedans

-Le départ est dans six semaines, l’avion décolle à 10h00. Tu devrais aller réserver ton billet d’avion, avant de plus avoir de place. Je m’en vais pour 8 semaines, étant donné que je n’ai pas été voir ma famille récemment avec tout ce qui m’est arrivé. Donc, j’ai promis à ma mère d’y rester un peu plus longtemps que prévu.
En plus, ma famille sera contente que j’amène un ami. Donc, ne t’inquiète pas trop. Tout se passera bien. Je me demande quelle chambre ils vont te donner.


Elle fit une autre pause

-Car, au ranch, chaque chambre est sur un thème. Par exemple, on a une chambre sur le thème du désert, une autre sur l’espace, ainsi de suite. Quand, à la mienne, ma chambre est sur le thème de l’océan


_________________


Je suis peut être qu'une simple libraire.
Mais, j'ai aussi un secret bien garder au fond de moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steve R. Bolion
avatar
MESSAGES : 899
DATE D'INSCRIPTION : 25/06/2014
MessageSujet: Re: Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite) Ven 14 Aoû 2015 - 15:27

Steve était confortablement installé, il fallait bien le dire, et lui qui pensait qu'il allait encore passer un week-end seul à ne rien faire d'autre que glander, ce qui pouvait faire du bien des fois, ben là, non, il avait trouvé une compagnie plus que agréable en la personne d'Alicia. Lorsqu'elle lui avait annoncé qu'elle était passé au commissariat pour un ami, lorsqu'il restait tard, il dut bien admettre qu'il avait été un peu jaloux, mais lorsqu'il apprit le nom de cet homme, il ne sut pas ce qui le rassurait le plus: Le fait qu'il connaissait plutôt bien cet homme, ou le fait qu'il sortait déjà avec une autre fille. Peut-être un peu des deux me direz-vous. Steve se laissa aller un peu à ses souvenirs. Terrence... Ah, ce cher coéquipier, enfin, collègue de travail bien qu'il ne soit que simple flic. Ce qui l'étonnait d'ailleurs. Du point de vue de Steve, Terrence avait l'étoffe pour devenir plus qu'un flic, certes il lui restait peut-être du chemin pour être inspecteur, mais il était loin d'être idiot, et mieux encore, il était l'un des seuls types qui se battait vraiment pour la justice et la vérité dans cette foutue ville. Quoiqu'il en soit, cela rassura un peu Steve. Il déclara donc:

- Ah mais ça va... Je le connais Terry. Un type bien. Mais je veux bien que tu m'apportes des plats à moi aussi quand je restes tard... Tu sais, c'est agréable de se remplir l'estomac parfois quand on bosse dur.

Elle sourit lorsqu'il il annonça qu'il était prêt à partir immédiatement. Ben oui quoi, pourquoi patienter? Hein? Oui, il était pressé, de prendre des vacances, certes, de passer du temps avec elle? Oui aussi, pourquoi pas, enfin c'était même pour ça qu'il était prêt à partir. Pour la jeune femme, elle pouvait laisser sa boutique ouverte puisque elle avait des employés, mais pour lui c'était pas la même bien qu'il se doutait que son chef risquait un peu de rechigner à le laisser partir. Son chef? Gentil? Oulah, ça dépendait des fois. Parfois c'était un type sympa qui vous laissait tranquille, mais quand il avait décidé de vous coller aux chaussures, il vous collait aux chaussures. Ah l'encatané, il était pas mauvais du tout pour vous faire suer parfois. Quand aux cours de dressage, il n'y avait aucun soucis, il était prêt à la faire, et il était vivement intéresser pour le faire. Dresser des chevaux, il n'en avait jamais rêver, mais apprendre à le faire ne lui déplairait sûrement pas, non, il aimait en plus être au contact de la nature et tous les sports qu'il avait pratiqué étant jeune étaient toujours des sports un peu dangereux qui lui plaisaient.

Finalement, elle déclara qu'elle ignorait un peu la chambre où il allait loger puisqu'il y avait plusieurs chambres. Elle lui annonça enfin que le départ était dans six semaines, et que l'avion partait à dix heures et elle lui conseilla de vite réserver son billet... Bah, il allait le réserver son billet, ça oui, il allait le réserver, comme si il pouvait oublier de le prendre. A la limite s'il devait partir pour le boulot, selon la tâche, oui, il y avait des chances que, malencontreusement, il zappe ce pauvre petit bout de papier, mais là, non, il ne l'oublierait pas. Apparemment ça faisait longtemps qu'elle était parti, pas mal de temps qu'elle avait quitté l'australie pour San Diego. Elle ne lui parla pas plus de sa famille, et elle lui déclara alors que chaque chambre avait un thème. Il finit par déclarer:

- bah, le thème de l'océan pour toi? Oui c'est sûr, ils vont pas te donner le thème du sable vu que tu te fais mal...

Il s'arrêta là avec son grand sourire. Petit humoriste qu'il était, il aimait faire quelques blagues, ça détendait toujours l'atmosphère. Bon, là, c'était loin d'être tendu là, mais il aimait plaisanter un peu, c'était toujours le bienvenue avec lui. Il continua alors:

- Bah, pour moi le thème de la montagne, ou de la forêt, même de la savane ça ira. Du moment que j'ai pas le thème de la ville, ça me va.

Oui, la ville il en avait assez bouffé jusqu'à aujourd'hui, il en avait tellement bouffé que lorsqu'il partait, il se coupait un peu de la civilisation pour un peu de temps, il ne supportait plus, parfois, tous ces bruits, toutes ces nouvelles qui ne faisaient que vous assourdir d'autant qu'elles étaient toutes mauvaises. Il, reposa le carnet de photos et le lui tendit. Il déclara alors:

- De très belle photo alors, c'est ce que j'en dis. Dis-moi, si ce n'est pas trop demandé, pourrais-je savoir comment tu en es arrivé là? Je veux dire, pourquoi ta famille est partie en Australie, et qu'est-ce qui t'a poussé à revenir ici, si ce n'est pour moi bien sûr? Plaisanta-t-il. Et puis, tu as parlé d'un accident, j'ignorais que tu avais eu un accident. Comment est-ce arrivé?

C'était beaucoup de questions, peut-être, beaucoup de curiosité, mais tant pis pour ce vilain défaut, non, là, il voulait être libre de discuter un peu avec cette jeune femme qu'il apprenait à connaître et qu'il avait, d'un geste fort galant, sauvé à la plage. Bien sûr, il abusait, mais n'empêche qu'il avait été l'un des seuls à se lever pour elle, et pas une seconde il ne le regrettait, d'ailleurs, la prochaine fois il serait même le premier, il attendrait même qu'elle tombe... S'il avait su lui aussi... Oui, on pouvait le dire, il n'e ratait pas une. Il attendit donc la réponse en reprenant un cookie et croqua dedans avec un plaisir immense. Ah, n'était-on pas bien ici, à partager, à s'écouter, à se raconter, tranquillement, en oubliant pendant dix secondes les soucis du quotidien? Hein? Lui, en tout cas, il était bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Cassandra Donovan
Driver Cristal
avatar
MESSAGES : 233
DATE D'INSCRIPTION : 01/04/2012
MessageSujet: Re: Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite) Sam 22 Aoû 2015 - 22:26

La jeune femme sourit à Steve et continua de manger son cookie, tout en l’écoutant. Alicia ne dit rien pendant quelques minutes.

-Je connais Terry depuis pas mal de temps. Tant mieux si tu sais qui c’est. Ok, aucun problème que je t’apporte des petits plats maisons. Il faudra que tu me dises ce que tu aimes et aimes pas, pour pas que je t’apporte des choses que tu n’aimes pas. Aussi, me dire quand tu restes tard, pour que je te les apporte. Je me doute, que ça fait du bien de manger, quand on bosse beaucoup.

La jeune libraire se tut, pendant un instant et buvait quelques gouttes de sa boisson. Elle se mit à rire en entendant ce qu'il disait.

-En fait mes parents ne savent pas que je perds l’équilibre comme ça. Ma mère sait que j’adore l’océan, pour ça qu’elle a fait ma chambre sur ce thème-là.

La jeune femme sourit

-Tu verras bien une fois que tu auras ta chambre, avec ma mère on ne sait jamais avant qu’on entre dans la pièce. En parlant de mes parents, faudra que je leur téléphone pour leur dire que tu viens avec moi. Sinon, si je dis rien et qui te voit arriver au ranch comme ça, ils vont se poser des questions, de qui tu es.

Alicia se tut et reprit une gorgée de sa boisson et croqua dans son petit gâteau, qu’elle mâcha pendant quelques secondes.

-Merci. Ma famille en a pris beaucoup pendant des années. Certaines photos sont de moi. J’aime bien la photographie et j’en profite quand je peux, faire de beaux clichés.

La jeune libraire ne dit rien pendant quelques secondes et quand elle entendit ce qu'il disait par la suite. Alicia ne savait pas trop comment lui dire, à propos de son accident. Elle aimait ne pas trop en parler, mais elle savait qu’elle devrait lui dire la vérité.

-Ce n’est pas trop demander et non pas à cause de toi. Je suis née et vécue ici, à San Diego, pendant quelques années. Puis, quand j’ai eu six ans, mon père a reçu une promotion de son travail, pour aller vivre et travailler à Sydney en Australie. Il a accepté bien sûr, mais pas au début et tout le monde est parti le bas. Car, ma mère n’en pouvait plus de la ville et voulait s’en aller autre part. On a acheté le ranch et c’est le bas comme tu sais que j’ai appris à aimer les voitures, etc. J’ai commencé mes études aussi là-bas.
Puis, lors de mes vingt ans, j’ai reçu un coup de fil, qui m’a fait revenir à San Diego. Un membre de ma famille nous avait quittés et m'avait toute léguée, c’est-à-dire ses capitaux, son magasin, etc. J’ai décidé de rester vivre ici et de prendre en charge la boutique tout en poursuivant mes études par correspondances.
La boutique est devenue la mienne, je l’ai décoré tout, changer son nom, etc. J’ai dû apprendre du jour au lendemain, comment être libraire, pour pouvoir réussir à m’occuper de la librairie.


Elle fit une courte pause

-Oui j’ai eu un accident il y a plusieurs mois de cela. Tu as dû en entendre peut-être parler mais pas fait le rapprochement avec moi, car à l’époque on ne se connaissait pas et tu devrais peut pas être encore là dans la ville.

Elle soupira et continua à parler

-C’était un matin, comme il faisait bon, je suis parti à la librairie à pied. Sur mon chemin, il y eut une course-poursuite, entre la police et les voleurs qui venaient de piller une banque. Tout d’un coup la voiture des voleurs a fait une embardée vers le trottoir où je passais en ce moment-là. Je n’ai pas eu le temps de réagir et la voiture me rentra dedans.
Le choc de la collision, fut grand et je me suis retrouvé propulsé à plusieurs mètres de l’impact. Je ne sais pas ce qui s’est passé par la suite, car j’avais perdu connaissance.
Je me suis retrouvée à l’hôpital avec plein de bandage et plusieurs semaines de convalescence. Car, ma jambe avait pris aussi un coup et il m’a fallu du temps. Je marchais avec une canne, une fois sorti de l’hôpital. Avant de pouvoir remarcher comme je le faisais avant.


Elle but une gorgée de sa boisson

-Je venais de reprendre la voiture, quand nous nous sommes rencontrés à la plage. Je reprenais seulement le jogging et la conduite.

Alicia se tut et mit ses mains devant son visage, car elle n'aimait pas trop parler de cette histoire. Elle soupira un peu, retira ses mains et regarda sur le côté, tout en laissant ses larmes coulées sur son visage.

-Désolé. Je n'aime pas trop en parler, ça remonte des souvenirs à la surface. Il m'a fallu du temps et de la patience pour récupérer tout.

_________________


Je suis peut être qu'une simple libraire.
Mais, j'ai aussi un secret bien garder au fond de moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steve R. Bolion
avatar
MESSAGES : 899
DATE D'INSCRIPTION : 25/06/2014
MessageSujet: Re: Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite) Ven 4 Sep 2015 - 10:03

La jeune femme avait répondu qu'elle connaissait bien Terry, c'était sans doute l'un de ses meilleurs amis. Il fallait bien avouer que Terry, en plus d'être quelqu'un de charmant, était aussi une personne agréable, fort sympathique, et qui lorsqu'il vous donnait son amitié, ne la reprenait sous aucun prétexte, un homme droit et intègre d'après Steve qui appréciait énormément ce flic là. Pour ce qui était des petits plats, elle était tout à fait prête à lui apporter lorsqu'il bossait tard, ce qui ravissait Steve, voilà une bonne chose. Elle revint ensuite sur le thème de la chambre, de sa chambre pour être plus exacte. Elle adorait l'océan, c'était donc pour ça que sa mère lui avait fait un thème sir l'océan. Il était vrai que cette immensité bleu, regorgeant de trésor avait de quoi attirer les plus envieux explorateurs de la nature. La jeune femme sourit. Sourire qui plaisait énormément à Steve. Pour lui, sourire c'était le symbole de la joie, de la bonne humeur et du plaisir. Aussi, lorsque quelqu'un lui souriait, sans se forcer il faut bien le préciser, il appréciait. Finalement, elle continua en annonçant qu'il fallait qu'elle prévienne ses parents, histoire qu'elle ne débarque pas avec un type à l'improviste. C'est vrai que ça pouvait surprendre lorsque vous attendiez votre fille et que soudain... Elle se rapplique avec un type. Ouais, autant prévenir et ne pas jouer les comploteurs.

Chose qu'il découvrait, elle appréciait la photographie et certains clichés étaient d'elle. Il fallait dire que l'on avait parfois l'impression, en regardant ces photos qu'elles venaient tout droit d'un magazine avec pour thème la nature, ou alors ce genre de paysage paradisiaque ou aux déserts à la fois beaux et terrifiants simplement pour un parfum. Oui, décidément, elle avait aussi du talent dans cet art, bien qu'elle ne soit pas professionnelle. De toute manière, en étant libraire, certes on devait apprécier l'écriture, mais lorsque vous aviez des livres avec des images, vous appréciez aussi les photographies. Steve avait déjà vu quelque reportages sur l'Australie, ou alors, il en avait vu quelques facettes dans certains films, mais il était vrai qu'l n'avait jamais trop vu à quoi pouvait ressembler la vie las-bas, et il fallait dire que les photos d'Alicia reflétait une partie du mode de vie des gens dans cette immense pays. On voyait des champs, des chevaux, des élevages, peu d'engins motorisés en revanche, ah si, une vieille moto, chose indispensable parfois. Pourtant, si ces gens semblaient vivre sans trop de technologie avec eux, ils ne semblaient pas s'en porter plus mal.

En ce qui concernait le pourquoi du comment Alicia avait grandi en Australie, l'explication était en fait assez simple. Son père avait reçu une promotion en australie, qu'il n'avait pas refusé. La famille, pourtant native de San Diego était donc partie en Australie pour suivre le père et le chef de famille. Mais c'est la mère qui avait voulue s'éloigner un peu de la ville et qui avait fait acheter le ranch, chose tout à fait louable et bénéfique quand on voyait certains quartiers de certaines villes. Lorsque Steve c'était rendu à Londres pour voir sa famille, enfin, sa famille éloignée, il avait pu voir dans quel quartier miséreux et malfamé vivait certaines personnes. Par chance, les membres de sa famille, c'est à dire, cousins, oncle et tantes, vivaient dans les beaux quartiers de la capitale britannique. Alicia avait donc plus grandi en Australie que ici, mais elle était revenu car un membre de sa famille lui avait tout légué. Elle avait donc pu reprendre la librairie, avait du apprendre à la gérer, et avait finalement réussi à allier son travail et études par correspondance. Steve croqua dans un autre cookie et écouta encore la jeune femme. Par la suite, elle avait effectivement eu un accident, il y avait plusieurs mois de cela. Steve fut don un peu plus attentif, il y avait plusieurs mois, il avait été présent, mais des accidents on en ramassait à la pelle ici à San Diego, à chaque heure de la journée. Le sirènes des pompiers devenaient presque normales après tout ces incidents et accidents. Là, tel bâtiment avait pris feu, las-bas, une femme avait renversé un gamin, ici, deux voitures s'étaient percutés, ou encore au bout de la ville, un camion citerne avait explosé, brûlant au passage quelques bois. Les sirènes des pompiers et de la police en devenait presque monotone à force de les entendre chaque jour. Steve devait d'ailleurs intervenir sur des enquêtes où les pompiers étaient généralement présents, il n'était donc pas rare qu'ils travaillent ensemble. Il continua quand même à écouter la jeune femme.

Le soupir de la jeune femme avant d'entamer son récit fit comprendre à Steve que ce n'était pas des choses dont elle aimait parler, mais avant qu'il ait eu le temps de l'en empêcher si cela était trop douloureux, elle avait commencé. Il préféra donc écouter. C'était un matin alors qu'elle était partie à pied pour son travail, des voleurs avaient réussi à cambrioler la banque de San Diego, mais bien sûr, la police avait été à leurs trousses. Mais la voiture des bandits avait fait une embardée vers le trottoir fauchant ainsi Alicia à qui il avait fallu des mois pour se remettre et encore, même après elle avait dut marcher avec une canne, chose qui pouvait être dur physiquement, certes, mais surtout psychologiquement. Imaginez-vous, à vingt ans, forcé de marcher avec une canne. il n'y a rien de plus désagréable. Steve se souvenait de cette accident. il n'avait pas été sur cette enquête, mais il avait tout de même suivi l'affaire de loin. Les titres des journaux avaient parlé de cette jeune femme renversée et qui pouvait y laisser sa vie, cela avait bien duré une semaine. Cette jeune femme n'était autre que celle qui se tenait devant lui, les larmes coulant sur ses joues face aux souvenirs qui devaient revenir en boucle. Les voleurs avaient finalement été arrêtés, mais si Steve se souvenait bien, ils avaient été attrapés à la frontière du Texas. Ils avaient quand même bien filer les enfoirés. Steve finit par laisser ce genre de souvenirs au passé et, se levant, prenant sa chaise, il vint prés d'Alicia. Ce n'était jamais chose facile de se remettre de tels événements. Il sortit un mouchoir, qui, par chance se trouvait dans sa poche avec un petit paquet de mouchoirs en plastique. Il se mit face à elle.

- Ce doit être dur, et je ne sait pas quelles douleurs tu as pu ressentir, mais quoi qu'il t'ai arrivé, laisse cela de côté, dit-il en essuyant délicatement les larmes de la joue de la jeune femme. Je préfère ton regard sans ces vilaines larmes, reprit-il en souriant.

La jeune femme hoqueta un peu et il lui laissa le mouchoir pour qu'elle s'essuie un peu mieux. il enroula son bras autour de ses épaules et la serra contre lui, chose qu'il n'aurait jamais faites avant, de toute manière, elle lui ferait sentir si elle ne voulait pas de ce contact. Il continua:

- Je n'ai jamais vécu d'accidents comme le tien, mais j'ai vécu des événements tout aussi douloureux.

Il se tut, ne sachant pas s'il devait continuer, mais comme la jeune femme semblait l'écouter un peu, il décida de prendre son courage à deux mains, et de lui ouvrir un peu son coeur quand à sa vie passé. C'était toujours des choses dont il n'aimait pas parler, et bien peu de personnes connaissaient ce passage de sa vie. il décida pourtant de le lui dire à elle:

- C'était quand j'étais à l'école de police, à Miami. J'ai rencontré une belle jeune femme, un peu comme toi. On est devenue très proche. Si proche que l'on en était même venu à se demander mutuellement de passer notre vie ensemble. Mais deux jours plus tard, c'était fini. Emily avait été tuée dans un accident de la route. Le chauffeur qui l'avait renversé était ivre. Il est mort sur le coup, elle aussi.

Steve s'arrêta, s'il ne pleurait pas, il n'en était pas loin. C'était des événements qui, s'il s'en était remis, l'affectaient toujours. il n'avait jamais oublié, mais il avait su tourner la page. Il finit par la regarder droit dans les yeux et déclara:

- J'ai quand même appris à vivre sans. Et tu vois, aujourd'hui, la vie continue. le monde ne s'est pas arrêter pour autant. J’espère que tu t'en remettras...

Il s'arrêta là, regardant par la fenêtre de la maison, le parc qui s'étendait à perte de vue. C'était à la fois pour échapper au regard d'Alicia et pour éviter qu'elle ne voit son regard peut-être un peu mouillée. Peu de gens était au courant de cette partie de la vie de Steve, même ses parents en ignorait la moitié, mais toujours était-il que aujourd'hui, il ne souhaitait plus en parler. Mais comme elle lui avait parlé avec franchise et qu'elle n'avait pas hésité à lui raconter son accident, il avait choisi, au vue de se tristesse de lui faire part d'une partie douloureuse de sa vie à lui aussi. Ne fallait-il pas échanger un peu? Ne fallait-il pas apprendre à se connaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Cassandra Donovan
Driver Cristal
avatar
MESSAGES : 233
DATE D'INSCRIPTION : 01/04/2012
MessageSujet: Re: Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite) Lun 21 Sep 2015 - 20:26

La jeune femme venait de raconter ce qui s’était passé. Elle pleurait maintenant, ça lui faisait toujours autant mal de parler de cet accident. Alors, qu’elle voulait seulement juste oublier et l’enfermer dans un coin de sa tête. Alicia ne fit pas attention que Steve s’était lever et venait près d’elle tout en lui tendant un mouchoir, qu’elle le prit avec un pauvre petit sourire. La jeune libraire écouta ce qu'il disait tout en gardant sa tête légèrement pencher vers le bas.

Ali fut surpris quand le jeune homme lui essuya délicatement ses larmes tout en la regardant dans les yeux et de lui dire qui préférait qu’elle sourie sans avoir des larmes. Puis, elle fut étonnée quand il enroula son bras autour de ses épaules et la serra contre lui. Elle colla son visage contre son torse tout en continuant d’écouter ce qu'il disait. Elle leva légèrement la tête, quand la jeune femme entendit qu’il avait vécu des événements aussi douloureux qu’elle. Elle sera un peu son pull dans son poing tout en restant contre lui. Ali ne voulait pas quitter cette chaleur qui la protégeait, la réconfortait. En entendant, ce qui lui était arrivé, Ali le serra un peu plus contre elle, disons plus, se blottit un peu plus contre lui et essaya de pas se remettre à pleurer en entendant cette triste histoire.

Les deux d’entre eux, n’ont pas eu des moments faciles, dans leurs vies. La jeune femme hocha la tête, quand Steve lui disait qu’elle s’en remettrait. La jeune libraire ferma les yeux.
Alicia ne savait pas quoi dire ou faire, donc elle préféra rester contre lui tout en essayant de faire le vide en elle. La pauvre libraire se posait beaucoup de questions, comme par exemple, comment se faisait-il qu’elle s’entendait bien avec lui, qu’elle avait confiance en lui et qu’elle ne voulait pas le quitter, le lâcher des yeux, alors qu’elle le connaissait à peine. Alicia était déroutée et savait plus quoi faire, comment agir.

Elle qui savait comment réagir à certains événements, ce qui se passait dans sa vie. Mais, là elle savait plus comment agir, elle qui venait de raconter un moment de son passer, Steve en avait fait autant.

Il était là pour la consoler et il comprenait ce qui lui était arrivé. Ali s’était toujours demandé ce qui serait passé ce jour-là, si elle serait partie plus tôt où plus tard, où elle aurait pris la voiture ou le bus pour aller travailler.

Il ne fallait pas ressasser le passé et le laisser derrière elle maintenant. Steve avait raison ce qu'il disait, fallait voir l’avenir maintenant. La jeune femme restait encore bien dans ses bras, mais elle devrait se reculer un peu de lui et lui parler. Dans un geste de courage, elle se recula un peu de ses bras, tout en gardant la tête vers le bas

-Merci Steve, cela me fait du bien

La jeune femme leva la tête vers lui, le regarda dans les yeux pendant quelques secondes. Ali leva son bras droit et avec sa main toucha le visage du jeune homme tendrement. Puis, elle se leva pour être à la même hauteur que lui, posa ses deux mains sur le beau visage du jeune homme et posa son front contre le sien et ferma les yeux.

-On doit penser à l’avenir tous les deux, aller vers le futur, sans oublier le passer mais le laisser derrière nous, tout en sachant ce qui se passe dans nos cœurs à tous les deux.

Elle rouvrir ses yeux, se recula un peu et déposa un baiser sur le front de Steve tout en gardant ses mains sur son visage.

_________________


Je suis peut être qu'une simple libraire.
Mais, j'ai aussi un secret bien garder au fond de moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steve R. Bolion
avatar
MESSAGES : 899
DATE D'INSCRIPTION : 25/06/2014
MessageSujet: Re: Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite) Ven 25 Sep 2015 - 19:35

Alicia avait profité de ce que Steve l'entoure de son bras pour se coller contre lui comme un enfant se colle à son père pour y trouver la sécurité de ses bras puissants et de sa voix réconfortante, ou comme un enfant qui se colle à sa mère pour être consolé. On avait beau être adulte, parfois, on était que de enfants. Au final, chacun avait besoin d'être réconforté d'une manière ou d'une autre. Alicia s'était blotti contre lui à l'écoute de son histoire. Il était une époque où il avait aimé une femme. Il l'avait aimé, et il leur était arrivé de se retrouver dans ce genre de situations, dans ce cas identique. Aujourd'hui, la femme qu'il avait jadis aimé n'était plus. Steve avait du s'y faire. Il avait du continuer à vivre, et il n'avait pas vraiment penser à "remplacer" cette femme... Emily. Mais au final, il savait qu'elle aurait souhaitée qu'il continue à vivre. Il s'était arrêter, calmant les battements de son cœur, stoppant ses larmes qui, il le sentait, commençaient à venir. Finalement, Alicia se décala de lui pour pouvoir lui parler. Elle le remercia. Pourquoi? Peut-être le fait qu'il ait partagé quelque chose avec elle. Elle se leva pour prendre son visage qu'elle toucha délicatement et elle s'approcha de lui jusqu'à coller son front contre le sien.

Ils n'étaient plus qu'à un souffle l'un de l'autre, leurs peaux se touchaient, se coller. Elle lui murmura alors qu'ils devaient penser à l'avenir, tous les deux, sans pourtant oublier le passé. Il approuvait totalement. On ne pouvait pas rester dans le passé, et on ne referait pas l'histoire, c'était impossible. Sinon, rien ne serait plus pareil. Elle s'arrêta alors qu'il se laissait aller. il aimait ce contact. Au fond de lui, il le savait, il aimait être là, avec elle. Elle lui déposa alors un baiser sur le front. Comme si elle n'osait pas aller plus loin, comme si elle avait peur de lui faire mal. Peut-être qu'elle ne voulait pas prendre la place de cette femme. Peut-être qu'elle en avait peur. Steve finit alors par caresser doucement les cheveux de la belle jeune femme. Appréciant ce contact, il approcha son visage du sien. Il n'était sûr de rien... Il ne savait plus, il ne savait pas comment, mais peu lui importait en cet instant. Il approcha lentement ses lèvres de celles de la jeune femme. Il s'arrêta, hésitant, comme si lui aussi avait peur de franchir une frontière invisible, une frontière qu'il devait tenir. Elle ne recula pas alors qu'il sentait son souffle sur sa peau. Puis, soudain, il décida de franchir cette frontière, il décida de se lancer. Il posa ses lèvres sur les siennes, et il l'embrassa. Sa main dans les cheveux de la jeune femme, une autre enlaçant sa taille, il semblait soudain se réveiller. Il était amoureux, sans doute... Finalement, il se retira et déclara:

- Je... tu vas peut-être me croire un peu stupide mais... J'ai comme le sentiment que je suis... Enfin..., il n'osait pas le dire, comme si cela était ridicule. Il reprit avant de l'embrasser, enfin, tu comprends...

Elle l'accepta, ne le repoussa pas. Il redécouvrait une sensation qu'il avait perdue il y a longtemps. Il avait changé. Il aimait à nouveau. Son téléphone sonna. Il s'en moqua. Il avait déjà trop perdu de temps. Il y avait un répondeur... Qu'il laisse un message... il rappellerait.. Ou pas. il voulait vivre, en cet instant, il voulait vivre tranquillement, il voulait prendre son temps, il voulait aimer. La suite de sa vie, après la mort de Emily n'avait été que poursuite, enquête, bataille, mais il n'y avait pas eu de femme. Il n'y avait plus eu d'amour. Comme si l'amour avait été bloqué depuis cet irrémédiable accident. Et soudain, en un éclair... Il avait retrouvé cela. Il retrouvait des gestes perdus, sa langue embrassait celle de sa partenaire. Ses mains caressait les doux et lisses cheveux d'Alicia. Il finit par la relâcher. Puis, dans un souffle, un murmure, il déclara:

- Je t'aime...

il s'arrêta comme ayant peur d'une bêtise. Autant s'arrêter là non, plutôt que d'ajouter quelque chose de stupide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Cassandra Donovan
Driver Cristal
avatar
MESSAGES : 233
DATE D'INSCRIPTION : 01/04/2012
MessageSujet: Re: Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite) Mer 14 Oct 2015 - 22:18

La jeune femme regarda Steve dans les yeux. Ils se touchaient, comme si y étaient l’un à l’autre. Puis, le jeune homme lui caressa doucement ses cheveux et Ali vit qui avançait son visage vers le sien. Ali ne bougea pas du tout. Steve finit par embrasser Alicia, tout en mettant une main dans ses cheveux et l’autre autour de sa taille. La jeune femme passa une main derrière le dos du jeune homme et répondit au baiser.

Puis, il se retira et la regarda dans les yeux. Ali le vit bégayer en essayant d’aligner ses mots, pour faire des phrases. La jeune femme lui sourit tendrement et il l’embrassa de nouveau. Oui, elle comprenait ce qui voulait dire. Ali avait ce sentiment aussi, de le connaitre depuis des plombes et d’être à l’aise autour de lui, de lui faire confiance, avec sa vie sans aucun problème. La jeune femme sourit tendrement au jeune homme. Elle n’en revenait pas de ressentir ce qu’elle ressentait en ce moment même à travers le baiser qui échangeait.

Alicia ne savait pas combien de temps, ils étaient comme ça, enlacer l’un à l’autre tout en s’embrassant. Elle avait laissé sa main dans le dos de Steve, tandis que l’autre était dans son cou. La jeune libraire entendit un téléphone sonner, ce n’était pas sa sonnerie. Donc, il n’était pas le sien, mais celui de Steve. Le jeune homme ne répondit pas et continua de faire ce qui faisait. La jeune femme ne pensait plus du tout, a ce qui se passait autour d’elle. Tout ce qui comptait était eux deux et rien d'autre. Puis, Steve ses mots d’amour. Alicia le regarda avec des yeux écarquillés pendant quelques instants. Elle ne s’y attendait pas d’entendre ses mots et surtout maintenant.

La jeune femme posa sa main sur sa joue et la caressa tendrement, déposa un rapide baiser sur ses lèvres avant de parler

-Je t’aime aussi Steve

Alicia était heureuse et avait l’impression que le brouillard qui l’entourait depuis son accident, avait disparu, pour laisser la place à Steve qui était comme un soleil qui illuminait sa journée et sa vie.

_________________


Je suis peut être qu'une simple libraire.
Mais, j'ai aussi un secret bien garder au fond de moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steve R. Bolion
avatar
MESSAGES : 899
DATE D'INSCRIPTION : 25/06/2014
MessageSujet: Re: Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite) Lun 19 Oct 2015 - 19:36

Steve ne savait pas pourquoi maintenant, ni pourquoi avec elle. Tout ce qu'il savait c'était qu'en la voyant, il avait su qu'elle lui plaisait, sentiment qui n'était pas apparu depuis l'accident de sa fiancée. Il fallait bâtir une nouvelle vie, c'était ce que certains disaient. Steve avait sut bâtir une nouvelle vie mais en concernant de nombreux attraits de l'ancienne. Peut-être était-il temps que toutes ses parties de sa vie anciennes ne disparaissent. Peut-être étaient-ils temps que cela ne soit plus que ce que sa devait être: Le passé. Alicia avait passé une main dans son dos, l'autre dans son cou, comme pour se hisser à ses lèvres, et il se donnait avec joie à cette sensation d'amour nouveau, un amour qu'il n'avait pas senti en lui depuis plusieurs années. Cela faisait du bien d'aimer et de se sentir aimer. Steve regarda la jeune femme alors qu'elle se détachait un peu de lui pour le regarder et lui dire qu'elle l'aimait elle aussi. Il y avait des gens qui avaient dit à Steve que certains tombaient amoureux en l'espace d'un instant, parce qu'ils avaient trouvés la bonne éspérance, Steve n'avait jamais cru ce genre d'imbéciles... maintenant il en faisait parti. Oui, ça pouvait arriver. il l'embrassa à nouveau, juste après comme pour ne pas briser l'instant présent. A ce moment, il n'y avait qu'elle et lui. Ils n'étaient plus que deux. L'inspecteur finit par s'arrêter et déclara sur un ton plein d'humour:

- On devrait peut-être fermer les rideaux... Les voisins pourraient croire que je ne vais plus te lâcher... Ils risqueraient d'appeler la police, et me retrouver en face de mes camarades de bureau...

Le bordel quoi. L'humour de Steve était parfois sans limites et quand il se sentait heureux comme aujourd'hui, il n'y avait pas de limite à cet humour. Non, vraiment aucune limite. Il caressa les cheveux d'Alicia une fois de plus, plongea son regard dans le sien comme pour mieux capter les reflets de son regards, les diverses couleurs qui se côtoyaient dans ses yeux. Elle était belle. Elle lui plaisait. Il était marrant de penser que ce matin encore, Steve aurait pu dire qu'il était célibataire. Il finit par reprendre la parole et déclara, alors qu'il la gardait toujours dans ses bras:

- Tu es libre ce soir?... Je me dit que l'on pourrait se faire un restaurant. Je t'invites. Qu'en dis-tu?

Autant finir le week-end en bonne compagnie non. Il lui sourit. Certain vous direz un sourire de con, d'autres un sourire d'amoureux, mais toujours était-il qu'il souriait. Quoi? Il avait plus le droit d'être un peu joyeux. Il finit par la lâcher et déclara sur un ton plein d'humour:

- C'est la faute de tes cookies ça, je crois qu'il y avait une sorte de... Tu sais... un philtre d'amour. Sinon je me serais un peu plus tenu... Je t'aurais embrassé à la porte. ahahah!!

Il se laissa aller au rire face à sa stupidité. Bah, tout les éléments qui étaient réunis pour qu'il passe une journée seule avaient finis par voler en l'air, et non content de ne plus être seul, il avait trouver plus qu'une amie, il en était sûr. Bon, et bien, pour une fois, il fallait voir le bon côté des choses, et que Ben n'est pas été là était une bonne chose, il aurait été capable de le faire chier pour un rien, et de tout gâcher, non c'était mieux ainsi. Steve regarda Alicia... Il ignorait encore s'il allait réussir à détacher son regard de son visage, ses traits délicats, surmontés de sa belle crinière de cheveux, son regard magnifique, bref, rien à redire... Il espérait être à la hauteur lui aussi. Il espérait aussi qu'elle accepte son invitation. Bon, après, il saurait s'improviser une soirée, mais c'était histoire d'être avec elle. C'était pour passer le temps avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Cassandra Donovan
Driver Cristal
avatar
MESSAGES : 233
DATE D'INSCRIPTION : 01/04/2012
MessageSujet: Re: Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite) Sam 21 Nov 2015 - 23:13

La jeune femme ne savait pas pourquoi elle agissait comme ça. Pourquoi, son cœur battait la chamade comme ça et pourquoi Steve était le seul avec qui elle se sentait à l’aise, de parler de tout et de rien. De se sentir aimée, libre de tout dans ses bras, contre lui. Ça ne lui était jamais arrivé avant et Alicia était un peu bizarre, étonnée. Mais, comme elle pensait, l’amour n’a pas de limite, ni d’obstacle, ça vient comme ça et il faut faire avec. Il faut écouter son cœur, ses sentiments et ses émotions, cela pour s’ouvrir, vers l’avenir, vers l’éternité et être heureuse dans sa vie. Alicia embrassait Steve. Puis, elle le regarda dans les yeux, quand celui-ci lui parla. La jeune libraire se mit à rire, en entendant ses paroles tout en souriant.

-C’est sûr. Ou mes voisins pourraient être plutôt curieux en se demandant ce qu’on fait. Était donné que je suis souvent seule. Ça s’est sûr, que s’il met voisins appelle la police tu risques de tomber sur tes camarades de boulot ou imagines si on tombe sur Terry. Là, je ne sais pas comment on réagirait tout le monde ensemble.

La jeune femme rigola, l’humour de Steve, la faisait rire et elle entrait dans son jeu aussi. Puis, il se mit à caresser ses cheveux tendrement et tous les deux se regardèrent dans les yeux pendant des secondes, peut-être des minutes. Alicia, ne savait pas combien de temps passèrent, tellement qu’elle était hypnotisé par les beaux yeux du jeune homme, tout en étant dans ses bras.

-Hum, libre ce soir ? Bien sûr, que je suis libre ce soir. Je n’ai rien à faire, ou à aller. Un restaurant, nous deux, pourquoi pas. En plus si tu m’invites, je suis d’accord.

La jeune femme lui sourit tendrement, tout en posant une de ses mains sur la joue du jeune homme. Elle déposa rapidement un baiser sur la joue et un rapide sur les lèvres.

-Oui, peut-être. On ne sait pas. M’embrasser sur le pas de la porte, tiens une bonne idée. Ahahahah

Elle se mit à rire avec Steve. La jeune femme ne pensait pas qu’elle trouverait quelqu’un d’aussi mignon, d’aussi rigolo que lui, en allant courir à la plage ce matin. Elle allait passer encore plus de temps avec lui, vu qu’ils allaient passer du temps ensemble ce soir, pour mieux se connaitre ou être ensemble.


_________________


Je suis peut être qu'une simple libraire.
Mais, j'ai aussi un secret bien garder au fond de moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steve R. Bolion
avatar
MESSAGES : 899
DATE D'INSCRIPTION : 25/06/2014
MessageSujet: Re: Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite) Lun 25 Jan 2016 - 22:47

Lorsqu'il avait déclaré que les voisins risquaient d'appeler la police, elle s'était mise à rire. Il sourit devant son rire avant d'écouter sa réponse. Elle imaginait déjà la scène, et avec un autre personnage: Terry. Oh bordel... Steve n'osa pas imaginer plus. Que ce soit Terry et d'autres collègues qui arrivent seraient si marrant et si... Gênant? Oui, sans doute. Il se mit à rire devant cette scène lui aussi. Effectivement, il ignorait quel serait son comportement face à cette situation, alors autant dire que prédire celui des autres, il ne le pouvait tout simplement pas. Steve le savait bien, une situation comme celle-là, comme celle qu'ils s'imaginaient, il préférait l'éviter et de loin. Autant que les voisins de la belle jeune femme ne soit pas curieux alors... Sinon il ne valait mieux pas imaginer le résultat de toutes leurs pensées et de toutes leurs questions. Non, autant ne pas penser à ça... Ce serait stupide d'imaginer de telles choses. Très stupide. Steve préféra se perdre dans le regard d'Alicia plutôt que de penser.

Par la suite, Alicia déclara qu'elle n'avait rien de prévue ce soir, ce qui rassura Steve, ça laissait le champ libre pour un bon petit restaurant. Il n'y avait rien de mieux pour faire connaissance, et il savait que c'était aussi un moment où l'on pouvait discuter tranquillement tout en se remplissant l'estomac, et pour cela, Steve était un fin connaisseur. La jeune femme accepta donc l'invitation, ce qui eut le mérite de réjouir Steve qui sourit cette fois-ci de toute ses dents alors qu'elle accentuait le fait que ce soit lui qui invite. Il rigola un peu et elle déposa un rapide baiser sur ses lèvres, ce qui eut le don de lui faire désirer encore plus la jeune femme qui lui faisait face, tout sourire aux lèvres, le regard pétillant, mignonne à souhait. Lui qui était parti sur une matinée plutôt mauvaise se retrouvait par contre avec une soirée merveilleuse. Elle avait acceptée l'invitation, ce qu'il demandait et pas plus, et tout semblait assurer pour passer une soirée à la fois belle et agréable. Le flic l'écouta rire alors qu'elle déclarait que l'embrasser sur le pas de la porte était une bonne idée. Il sourit à cela et finit par se lever doucement pour la regarder alors qu'elle suivait son mouvement. Il allait devoir y aller, au moins pour appeler le restaurant et se mettre dans une tenue plus correcte. Il finit par déclarer en regardant sa montre:

- Je vais y aller... J'ai un restaurant à appeler, une table à réserver et... Je vais me refaire une beauté, ça vous connait ça les femmes, non?

Il était plein d'humour, il le savait. Parfois ça agaçait ses collègues, parfois ça les amusait. Il espérait ne pas casser les pieds à Alicia mais se doutait que ce ne devait pas être le cas, non, loin de là. Elle ne le retint pas et il allèrent jusqu'à l'entrée de la maison de la libraire. Il fallait bien avouer que si Steve aurait voulu rester là, il avait quelques petites choses à faire. C'est pourquoi il préférait ne pas trop s'attarder. Elle lui ouvrit la porte pour qu'il puisse sortir et il se retourna vers elle. Il la regarda, dévorant du regard le bijou qu'il avait eu la chance de trouver dans cette journée enchantée, bien qu'il aurait qualifié la journée de maudite vu comme elle avait commencé..., m'enfin, le meilleur était là, le pire était passé. Il finit par déclarer:

- Bon, je viens te chercher à 19 h chez toi... Et je t'emmènes au restaurant. A tout à l'heure.

Il se retourna comme s'il allait partir après son petit clin d'oeil, puis, finit par revenir vers la jeune femme:

- Je me demande si...

Il s'approcha d'elle encore un peu plus avant de tourner la tête pour déclarer:

- Non ce serait pas sérieux...

Mais finalement, il ne pût résister à l'envie qui l'étreignait de l'embrasser. Il prit la tête d'alicia délicatement, et il colla ses lèvres contre les siennes pour un baiser ardent. Voilà, il avait appliqué la bonne idée qui était d'embrasser la libraire au pas de sa porte... Tant pis pour les voisins. Il ne la lâcha pas de suite, appréciant ce moment. Là, ça ressemblait plus à un au revoir d'amoureux, c'était beaucoup mieux comme ça. Steve s'arrêta et finit par dire:

- Alors on se dit à ce soir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Cassandra Donovan
Driver Cristal
avatar
MESSAGES : 233
DATE D'INSCRIPTION : 01/04/2012
MessageSujet: Re: Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite) Jeu 18 Fév 2016 - 22:09

La jeune femme regarda Steve droit dans les yeux pendant quelques secondes, tout en gardant le sourire aux lèvres. Elle adorait ce qu'il disait et elle ne pensait pas avoir ce genre de sentiment pour une personne qu’elle connaît depuis quelques heures à peine. La jeune libraire sourit à ce qu'il disait et répondit d’une voix douce pleine de tendresse.

-Oui il faut que tu y ailles. Tu as beaucoup de choses à faire avant de venir me récupérer ce soir pour le dîner. Eh oui, ça nous connaît nous les femmes de se refaire une beauté. Il faut bien qu’on se fasse belle pour vous les hommes.


La jeune femme rit

-J’adore ton sens de l’humour. Tu me fais bien rigoler.

Ils allèrent vers l’entrée de la maison pour se dire au revoir. La jeune femme lui ouvrit la porte. Alicia lui sourit tout en le regardant dans les yeux tendrement. Elle avait envie de lui prendre la main dans la tienne pendant quelques secondes. Mais, elle se retient de faire le geste. La jeune femme entendit ce qui lui disait et lui répondit.

-19 heures ? Hum, oui, 19 heures c’est bon pour moi. J’ai hâte d’allée au restaurant avec toi, pour me tenir compagnie et passer une bonne soirée. À tout à l’heure Steve. Tu vas me manquer pour ses quelques heures sans toi.

La jeune femme le vit se retourner vers la sortie pour aller à sa voiture, lui fit un clin d’œil. Mais, il finit par revenir vers elle tout en parlant. Alicia, bougea un peu la tête sur le côté, pour savoir de quoi il parlait et quel était son problème, sa question. Il lui prit sa tête délicatement et il l’embrassa. Elle répondit au baiser avec plaisir. Puis, elle le regarda dans les yeux à la fin du baiser. Alicia lui sourit tout en le regardant sans les yeux encore et encore pendant quelques secondes.

-Oui, on se dit à ce soir Steve

Elle lui sourit et posa sa main sur sa joue pendant quelques secondes avant de laisser sa main tomber contre son corps.

-À plus tard, à 19 heures.

_________________


Je suis peut être qu'une simple libraire.
Mais, j'ai aussi un secret bien garder au fond de moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite)

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre agréable à la plage [PV Alicia Cassandra Donovan] (suite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Demande d'agrément
» Formulaire d' Agrégation.
» Seul sur la plage (libre)
» Suicide et combat sur la plage.
» Reviens de la plage avec Victoire
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ride Or Die : After that you run ...  :: SAN DIEGO :: Centre-ville :: Oak Park :: Logements :: Maison d'Alicia Cassandra Donovan-
Sauter vers: